Municipales : La guerre de Croix aura-t-elle lieu ?

grisbi2Se passe-t-il quelque chose à Croix ? Croix, avec ses 20 000 habitant.es étalé.es sur 4km², traîne une réputation de droite qu'elle n'a pas volée ; grâce aux quelques foyers fiscaux du très aisé quartier de Beaumont, elle a en effet figuré dans le palmarès des records d'impôt de solidarité sur la fortune (ISF), devant Neuilly... jusqu'à sa suppression par Macron. Une ville où les inégalités ont été renforcées par la gestion du maire sortant, Régis Cauche1 (LR) dont la population est traversée par des affects profonds entre confort à l’abri du patronat et angoisses sécuritaires.

 

 

Lire la suite : Municipales : La guerre de Croix aura-t-elle lieu ?

Mare aux crevards : petits poissons cherchent leurs filets, gros poissons cherchent leurs filons

peche6À l’occasion du scrutin municipal à Lille du 15 mars et dans le Nord, il nous a semblé intéressant de nous focaliser sur les différentes têtes politiques de la région. Gagné.es par cette fibre verte, les candidat.es recyclent allègrement les anciennes pratiques pour maintenir leurs appareils. Rien de nouveau à Lille, certes, mais on n’a pas pu s’empêcher de sonder ce triste marigot.

 
 
 
 
 
 
 
 
Lire la suite : Mare aux crevards : petits poissons cherchent leurs filets, gros poissons cherchent leurs filons

La transparence pudique de la vie publique

lavitreLa transparence est devenue une « exigence démocratique ». Bien qu'il n'y ait pas eu besoin de manif pour la réclamer ou obtenir la démission des Cahuzac, des De Rugy, autres phobiques administratifs et imprudent.es du compte en suisse. Après les cabales médiatiques, la « caste au pouvoir » en mal de légitimité se nettoie de fait elle-même. C'est une vieille rengaine, à chaque mandature, l’exécutif promet de « laver plus blanc que blanc ». Un Balkany qui saute de temps en temps, c'est un exemple qui restaure la blancheur du troupeau... en attendant le prochain scandale. La Brique vous invite à une première reconnaissance dans l'obscure transparence.

 

 

Lire la suite : La transparence pudique de la vie publique

Violette Spillebout : Un goût d'arnaque « démocratique »

respire

Nous passons la porte du Polder, ce bar situé au 250 rue Roger Salengro à Hellemmes qui met à l’honneur depuis son ouverture les initiatives locales solidaires et citoyennes. Un soir de juin, quelques troubles fêtes sont venu.es peindre façon karcher la façade : « Non à LREM » « Pas de Quartier pour Macron », « En marche ou crève ». En cause un « débat » organisé par la candidate LREM Violette Spillebout. Un souvenir amer pour un membre du Polder qui « ne parle pas à la presse » et « n’a aucune confiance dans La Brique »...

Lire la suite : Violette Spillebout : Un goût d'arnaque « démocratique »

Les petites affaires financières des Spillebout

certif spilleboutLe couple Spillebout est surtout connu à Lille pour son activisme autour de la Maison de la Photographie, créée en 1997. Lorsque Violette Spillebout était directrice de cabinet d’Aubry (2008-2012), son mari, Olivier, était directeur de la structure culturelle. Un mélange des genres qui n’avait pas l’air d’encombrer l’équipe municipale en place à l’époque. Le directeur déclare1 : « Le budget était environ de 200 000€ par la Ville [de Lille Ndlr] depuis les débuts. Il est descendu à 130 000€ en 2012, et devait alors être compensé par d’autres collectivités durablement ; au final, il n’a été compensé qu’une seule année. Le budget de la Ville est resté à 130 000€ depuis »... pour finir en 2018 à un petit 30 000€ au moment où Mme Spillebout se positionne pour LREM. Contactée par La Brique, la Mairie de Lille nous a communiqué des chiffres partiels. Sur la seule période 2008-2019, la Maison de la photographie a tout de même touché la bagatelle de 1 591 200€ en subventions directes.

Lire la suite : Les petites affaires financières des Spillebout

Secret des affaires : musèlement de grande ampleur

libertepresseLe 1er août dernier, la loi « secrets d’affaires » entre en vigueur à la suite d’une directive européenne. Un moyen supplémentaire de bâillonner les fouineur.ses et autres salarié.es bavard.es qui vivraient mal la surveillance ou l’empoisonnement de la moitié de la planète par leur employeur. Permise par un lobbying musclé et l’oreille attentive des politicards, l’adoption de la loi met en péril les petits journaux, les blogs, les lanceur.ses d’alerte grâce à une immunité disproportionnée. Explications.

Lire la suite : Secret des affaires : musèlement de grande ampleur

Ecole mutuelle, une expérience oubliée

HLN ecole v2 scanRemplacement du CNESCO, l’organisme indépendant d’évaluation des politiques éducatives, par un service d’évaluation interne au ministère, dont on imagine qu’il ne sera guère porté à la critique. Rédaction de programmes scolaires contestés, en philo, dans le premier degré, etc. ; imposition autoritaire de méthodes pédagogiques, mise au pas des prof.fes récalcitrant.es, menacé.es de poursuites. Avec le ministre Blanquer, ce sont les expert.es de la science pédagogique qui sont au pouvoir. Le savoir vient d’en haut, la base se tait et exécute. L’occasion de faire un pas de côté et de se pencher vers une expérience pédagogique méconnue, porteuse d’un rapport au savoir plus égalitaire, celle de « l’école mutuelle » au XIXème.

Lire la suite : Ecole mutuelle, une expérience oubliée

Loi Blanquer: L'école de la défiance

JAWSJean-Michel Blanquer, ministre de l'éducation nationale, a réussi en trois ans à réformer en profondeur l'école depuis la maternelle jusqu'au lycée. Cette conversion de l'éducation au modèle néo-libéral s'achèvera à la rentrée 2019 lorsque tous les éléments du puzzle seront mis en place. La dernière réforme de Blanquer sur « l'école de la confiance » acte les derniers éléments de destruction du service publique d'éducation. Les faits suivants nous sont relatés par un professeur d’un lycée générale public dans le Nord.

Lire la suite : Loi Blanquer: L'école de la défiance

Haute-voltige de basse politique

boxe spillebout vs petitLe 24 juillet 2019,  Violette Spillebout , après bien des péripéties, a finalement été investie candidate En Marche à la Mairie de Lille... Une occasion de revenir sur le duel qui l'a opposé à Valérie Petit.

Sortez les pop-corn, le premier round pour le trône municipal commence ! Et ça pique déjà, à coup de petites phrases, de coups bas, trahisons et improbables alliances ! Fermez les yeux, ça va cogner ! Certain.es des futur.es candidat.es dégustent d’ores et déjà quand d’autres esquivent de justesse pour s’assurer la victoire. Le camp En Marche, divisé avec deux candidates à la Mairie, ne sait pas où donner de la tête, pour le plus grand plaisir de Martine.

Lire la suite : Haute-voltige de basse politique

Paye ta culture à la fac

Culture Université de Lille

Quand un service culturel apprend que son public passe de moins de 20 000 personnes à une soixantaine de milliers, ça ne peut que leur plaire. Si la fusion des universités fait apparaître clairement le remaniement des services et des budgets, on se demande ce qu'il advient de la culture. Pour ça, nous nous sommes penché.es sur un cas particulier, celui de la compagnie qui a joué à la soirée d’ouverture de la première saison culturelle estampillée « Université de Lille ». Sans être payée. Normal, ce sont des étudiant.es ! Ah bon ?

Lire la suite : Paye ta culture à la fac

L'université rayonne, la misère aussi

Président sur le siège de l'Université de Lille

« Nous pouvons être fier.ères d'avoir créé la grande Université de Lille » tels étaient les mots de Jean-Christophe Camart, président de cet établissement né de la fusion des trois pôles Lille 1, 2 et 3, qui rassemble désormais plus de 70 000 étudiant.es et 6 300 personnels et enseignant.es. Depuis janvier, l'université a subi de grandes transformations dans la gestion de ses services. Des ressources humaines aux méthodes d’affectation des étudiant.es, tout y est passé. Des dysfonctionnements étaient à prévoir et ils n'ont pas manqués.

Lire la suite : L'université rayonne, la misère aussi

La mare aux crevard.es - Episode 3

bertrandchasseBertrand à la chasse aux écolos

Xavier Bertrand, président de droite – il a rendu sa carte LR – de la Région Hauts-de-France, soigne les chasseurs. En effet, Reporterre indique que l’ex-pharmacien « a réduit drastiquement les subventions aux associations écologistes locales ». C'est que, durant la campagne des régionales, Bertrand a reçu le soutien du parti Chasse, pêche, nature et traditions. Pour les remercier, Bertrand a nommé Guy Harlé d’Ophove, ancien frontiste, président actuel de la Fédération des chasseurs de l'Oise, à la tête de la commission en charge de l'environnement à la Région.

En avril, ce dernier déclarait : « Ma première action a été de demander sur quels critères les 12 millions d’euros étaient versés aux organisations écologiques. Je puis vous assurer que tout cela va changer et que plus jamais nous ne subventionnerons les associations qui veulent la disparition de la chasse et des chasseurs. ».

Pour lutter contre la suppression des subventions et d’éventuels emplois, le collectif Vent d'Assos' Hauts-de-France s'est constitué, et a pris d'assaut à plusieurs reprises le conseil régional à Lille. En espérant que les chasseurs battent en retraite.

Lire la suite : La mare aux crevard.es - Episode 3

La main droite du diable

herman indicOn aurait pu croire le fascisme durablement dissous dans la démocratie. Hélas, le « procès Hermant » nous ramène à la réalité : c'est le contraire, ils sont bien là, nos fachos, salle A, Tribunal de Lille. Insolubles.
À La Brique, on serait presque étonné du parcours de Claude Hermant. Depuis notre article précédent1, le voici condamné en première instance à sept ans de réclusion, comme dindon d'une farce qui ne le fait pas rire. Et nous non plus. On est allé regarder, comment on arrête une équipe qui gagne. Qui gagne surtout à être connue pour ce qu'elle est : un fascisme fashion, fin de soldes, rattrapé par un vrai massacre.
Nous présentons ici, à la suite de nos camarades de la presse2, certains enjeux et contextes de ce procès aux dix prévenus, pour ce commerce d'armes unique en son genre, en débandade, inorganisé, mais fatalement opérationnel. Compte-rendu d'audience, pour cette Juridiction Inter-Régionale Spéciale (« JIRS CC 15/3 »), qui du 11 au 16 septembre derniers, nous a conté l'histoire.

Lire la suite : La main droite du diable

J'expulse, j'ventile, j'me disperse

aubrysLe 6 février dernier, la justice condamne la Ville de Lille et la préfecture pour « voie de fait » quant à l'expulsion illégale d'un camp de Roms. Une trop rare occasion où ceux qui s'offrent quelques libertés avec l'État de droit se font tirer les oreilles par le tribunal. Retour sur un cafouillage où la pref' et la Mairie se refilent la patate chaude et où s'effondrent les petits arrangements.

Lire la suite : J'expulse, j'ventile, j'me disperse

La mare aux crevard.es épisode 2

Soutien à Darmanin, envers et entre couilles

darmanin mareGérald Darmanin, ministre du budget, vice-président à la Région, à la MEL et ancien maire de Tourcoing, est sous le coup de deux enquêtes. La première, pour suspicion de viol, a été récemment classée sans suite. Le parquet indique ainsi que « Les actes d'enquête réalisés n'ont pas permis d'établir l'absence de consentement de la plaignante et n'ont pas caractérisé davantage l'existence d'une contrainte, d'une menace, d'une surprise ou d'une quelconque violence à son endroit ». La seconde est en cours, en matière d'abus de faiblesse. Mediapart révèle ainsi qu'une femme aurait « fait l'objet de demandes à caractère sexuel en échange d'un nouveau logement » à Tourcoing.

Alors que Mediapart met le focus sur la victime, une série d'élu.es de tous bords (principalement des hommes) en profite pour apporter leur soutien au suspect Darmanin, faisant fi de la parole des femmes. À la manœuvre, Jean-René Lecerf, mais aussi Xavier Bertrand (président de Région), Guillaume Delbar (maire de Roubaix) ainsi que Frédéric Marchand et Gilles Pargneaux (ex-PS, aujourd'hui affiliés à La République en marche). Dans ce texte, ces derniers déclarent : « Nous, les élus du Nord, au-delà de nos différences partisanes, nous souhaitons apporter notre soutien à Gérald Darmanin pendant cette épreuve personnelle que nous devinons très pénible ». Et pour la victime présumée ?

S'agissant de la première plaignante, Lecerf va plus loin, dans sa réponse à Mediapart, il met en cause l'honneur de la plaignante, critiquant un article du Monde qui « Vous faisait traduire qu’on avait un homme de pouvoir qui utilisait tout le pouvoir qu’il avait pour faire souffrir une pauvre innocente dont la profession était quand même call-girl, et qui l’avait quand même suivi volontairement ». Il va plus loin : « Vous accompagneriez un homme dans un hôtel, vous êtes dans le même lit et vous l’accusez de viol ? »

Pour la deuxième plaignante, Lecerf n'en démord pas, il est suspicieux : « C'est extrêmement curieux, j’aimerais bien savoir qui l’a faite [la plainte] ! Elle habite où ? Elle l’a vu quel jour, à quelle heure ? » Tu veux aussi son numéro de portable et un historique de la vie de la dame JR ? Il va même jusqu'à parler de "complot" contre Darmanin. En tout, les élu.es sont une bonne centaine à signer cette pétition. En espérant que la justice prenne le parti pris inverse.

Lire la suite : La mare aux crevard.es épisode 2

La Mare aux crevard.es. Recasez-les tou.tes !

Games of Nord

breves aubry backup 1Alors que les municipales n'auront lieu qu'en 2020 (ou 2021, en fonction des choix stratégiques de Macron), la bataille du Nord a déjà commencé ! Il y a quelques mois, Martine Aubry dégainait dans nos boîtes aux lettres un beau bilan de mi-mandat sur papier glacé, tout en multipliant les réunions publiques dans les quartiers pour vanter son bilan… et La Voix du Nord lui emboîte désormais le pas. Le 2 décembre, le journal du groupe Rossel a ainsi commandé un sondage sur « l'action municipale et la personnalité » de la maire de Lille.

Lire la suite : La Mare aux crevard.es. Recasez-les tou.tes !

we don't need no sélection !

fusion 1À écouter les représentant.es de l’Université, les réformes en cours répondraient aux attentes des étudiant.es. Pour ce faire, Frédérique Vidal, ministre de l’enseignement supérieur, propose ainsi, pour la rentrée 2018, de mettre fin au tirage au sort, pour le remplacer par un système de sélection censé être plus pertinent. Comprendre : une sélection des étudiant.es sur des critères plus que subjectifs.

Lire la suite : we don't need no sélection !

À vos marques, prêts… Fusionnez !

fusion univLa sélection à l’université s’invite une nouvelle fois dans le débat public. Un serpent de mer des gouvernements successifs qui souhaitent instaurer une université à deux vitesses, la première pour leurs rejetons, la seconde pour les enfants des classes pop’. Si cette idée fait réagir les étudiant.es, c’est oublier que depuis bientôt 10 ans, la mise en concurrence des universités se met en place. Derrière les arguments d’attractivité et de visibilité des facs, l’État les pousse à fusionner, en échange d’un soutien financier ridicule.

Lire la suite : À vos marques, prêts… Fusionnez !

Cyril Dion : coli-briseur de l'écologie radicale

vautour En matière d'écologie, certain.es affichent sans honte leur médiocrité. Par exemple, Cyril Dion, réalisateur avec Mélanie Laurent du film Demain, mais aussi fondateur du mouvement Les Colibris et de la revue Kaizen. Profitant de sa campagne promotionnelle qui passait près de chez nous en octobre dernier, on a voulu débattre avec lui des fameux « Colibris » et de sa vision de l'écologie. Le Colibri étant peu à l'écoute des oiseaux de mauvais augures, on se contente donc de nos colonnes pour s'expliquer.

Lire la suite : Cyril Dion : coli-briseur de l'écologie radicale

La BCE : quels intérêts ?

bceClément Fontan est chercheur en science politique. Spécialiste de la Banque Centrale Européenne, il critique depuis plusieurs années les gouvernements européens, Frankenstein modernes, créateurs d’un monstre – la banque centrale européenne. Il nous raconte l’histoire de ce colosse « indépendant » dont les actions ne cessent de creuser les inégalités, entre sauvetage des banques, réformes néolibérales et petits arrangements entre amis.

Lire la suite : La BCE : quels intérêts ?

Page 1 sur 3

Rechercher

logo jemabonne

En brèves

  • Aujourd’hui tout le monde a peur

    Max Weber faisait de la bureaucratie l’instrument de la rationalisation du monde : soumise à la règle, elle préviendrait des initiatives individuelles insuffisamment fondées. Aujourd’hui, avec la réouverture pour le moins hasardeuse des écoles primaires, cet optimisme nous semble devoir être...

    Lire la suite...

  • Le mot des dessinateur.trices

    Thérèse (bis) a invité quelqu'un à la Brique et celui-ci n'avance pas vraiment masqué...

    Lire la suite...

  • Bêtises de la sucrerie de Cambrai

    Le 3ème groupe mondial sucrier, Tereos, s’enorgueillit depuis le début du confinement de produire des litres de gel hydro-alcoolique ; aux héros industriels, la patrie reconnaissante. Le communiqué de presse de l’entreprise en date du 23 avril 2020 s’ouvre ainsi : « Pour des causes restant encore à...

    Lire la suite...

  • Ça va vous faire tout drone...

    Les annonces de Macron sont parfois un peu en décalage avec les actes : après les commandes de gaz lacrymos plutôt que des masques à l'heure des premières secousses du virus en France, son ministère de l'Intérieur lance un appel d'offres le 12 avril pour 651 drones. L'homme qui sort les mots «...

    Lire la suite...

  • Angry Birds

    A Lille comme dans d’autres villes de France, La direction départementale de la sécurité publique use d’un drone équipé d’un haut parleur pour rapeller aux confiné.es qui s’aventurent dans la rue que l’ordre est toujours en place : "Police nationale, afin d’éviter la propagation du Covid-19, les...

    Lire la suite...

  • Cynisme d’Etat

    Le 30 mars, le Prefet de Seine-et-Marne annonce fiérement mobiliser les réfugié.es pourvoyant ainsi aux besoins saisonniers de main d’oeuvre agricole. Le 31 mars, la prefecture annonce qu’il s’agit de volontaires. Ces dernier.es seront rémunéré.es et travailleront dans les conditions sanitaires...

    Lire la suite...

  • Âme charitable

    Du grec ancien phílos, "ami" et de ánthrôpos, "genre humain", d’après le Larousse, le philanthrope est un ami du genre humain ou une personne qui cherche à améliorer le sort de ses semblables par des dons en argent, la fondation ou le soutien d’œuvres. Le Ministre, Maire de Tourcoing...

    Lire la suite...

  • Blanquer nous fait banquer : concours de circonstances !

    « Nous avons considéré que ces types de concours sont beaucoup trop importants pour les personnes concernées pour les reporte. »C’est ce que déclarait le matin du 15 mars le ministre de l’Education Nationale Jean-Michel Blanquer suite à l’annonce par Macron de la fermeture des écoles. Pour finalement,...

    Lire la suite...

  • « CHEEEEESE » ou ta gueule !

    Entre Violette Spillebout pour qui Lille est « exposée aux trafics de drogues et à une menace terroriste », et Marc-Philippe Daubresse qui propose l’installation de 500 caméras - équipées de technologies de reconnaissance faciale - c’est la surenchère sécuritaire. Martine Aubry s’y était opposée...

    Lire la suite...

  • Appel à temoignage

    Cet appel à témoignage est en relation avec l'article Baiser sans bébé : Toute une histoire Un enjeu de la contraception propre aux femmes, c’est d’abord de pouvoir faire l’amour sans devenir mère. Si le risque de « devenir parent » implique les deux personnes, les précautions à prendre par...

    Lire la suite...