Secret des affaires : musèlement de grande ampleur

libertepresseLe 1er août dernier, la loi « secrets d’affaires » entre en vigueur à la suite d’une directive européenne. Un moyen supplémentaire de bâillonner les fouineur.ses et autres salarié.es bavard.es qui vivraient mal la surveillance ou l’empoisonnement de la moitié de la planète par leur employeur. Permise par un lobbying musclé et l’oreille attentive des politicards, l’adoption de la loi met en péril les petits journaux, les blogs, les lanceur.ses d’alerte grâce à une immunité disproportionnée. Explications.

Lire la suite : Secret des affaires : musèlement de grande ampleur

Ecole mutuelle, une expérience oubliée

HLN ecole v2 scanRemplacement du CNESCO, l’organisme indépendant d’évaluation des politiques éducatives, par un service d’évaluation interne au ministère, dont on imagine qu’il ne sera guère porté à la critique. Rédaction de programmes scolaires contestés, en philo, dans le premier degré, etc. ; imposition autoritaire de méthodes pédagogiques, mise au pas des prof.fes récalcitrant.es, menacé.es de poursuites. Avec le ministre Blanquer, ce sont les expert.es de la science pédagogique qui sont au pouvoir. Le savoir vient d’en haut, la base se tait et exécute. L’occasion de faire un pas de côté et de se pencher vers une expérience pédagogique méconnue, porteuse d’un rapport au savoir plus égalitaire, celle de « l’école mutuelle » au XIXème.

Lire la suite : Ecole mutuelle, une expérience oubliée

Loi Blanquer: L'école de la défiance

JAWSJean-Michel Blanquer, ministre de l'éducation nationale, a réussi en trois ans à réformer en profondeur l'école depuis la maternelle jusqu'au lycée. Cette conversion de l'éducation au modèle néo-libéral s'achèvera à la rentrée 2019 lorsque tous les éléments du puzzle seront mis en place. La dernière réforme de Blanquer sur « l'école de la confiance » acte les derniers éléments de destruction du service publique d'éducation. Les faits suivants nous sont relatés par un professeur d’un lycée générale public dans le Nord.

Lire la suite : Loi Blanquer: L'école de la défiance

Haute-voltige de basse politique

boxe spillebout vs petitLe 24 juillet 2019,  Violette Spillebout , après bien des péripéties, a finalement été investie candidate En Marche à la Mairie de Lille... Une occasion de revenir sur le duel qui l'a opposé à Valérie Petit.

Sortez les pop-corn, le premier round pour le trône municipal commence ! Et ça pique déjà, à coup de petites phrases, de coups bas, trahisons et improbables alliances ! Fermez les yeux, ça va cogner ! Certain.es des futur.es candidat.es dégustent d’ores et déjà quand d’autres esquivent de justesse pour s’assurer la victoire. Le camp En Marche, divisé avec deux candidates à la Mairie, ne sait pas où donner de la tête, pour le plus grand plaisir de Martine.

Lire la suite : Haute-voltige de basse politique

Paye ta culture à la fac

Culture Université de Lille

Quand un service culturel apprend que son public passe de moins de 20 000 personnes à une soixantaine de milliers, ça ne peut que leur plaire. Si la fusion des universités fait apparaître clairement le remaniement des services et des budgets, on se demande ce qu'il advient de la culture. Pour ça, nous nous sommes penché.es sur un cas particulier, celui de la compagnie qui a joué à la soirée d’ouverture de la première saison culturelle estampillée « Université de Lille ». Sans être payée. Normal, ce sont des étudiant.es ! Ah bon ?

Lire la suite : Paye ta culture à la fac

L'université rayonne, la misère aussi

Président sur le siège de l'Université de Lille

« Nous pouvons être fier.ères d'avoir créé la grande Université de Lille » tels étaient les mots de Jean-Christophe Camart, président de cet établissement né de la fusion des trois pôles Lille 1, 2 et 3, qui rassemble désormais plus de 70 000 étudiant.es et 6 300 personnels et enseignant.es. Depuis janvier, l'université a subi de grandes transformations dans la gestion de ses services. Des ressources humaines aux méthodes d’affectation des étudiant.es, tout y est passé. Des dysfonctionnements étaient à prévoir et ils n'ont pas manqués.

Lire la suite : L'université rayonne, la misère aussi

La mare aux crevard.es - Episode 3

bertrandchasseBertrand à la chasse aux écolos

Xavier Bertrand, président de droite – il a rendu sa carte LR – de la Région Hauts-de-France, soigne les chasseurs. En effet, Reporterre indique que l’ex-pharmacien « a réduit drastiquement les subventions aux associations écologistes locales ». C'est que, durant la campagne des régionales, Bertrand a reçu le soutien du parti Chasse, pêche, nature et traditions. Pour les remercier, Bertrand a nommé Guy Harlé d’Ophove, ancien frontiste, président actuel de la Fédération des chasseurs de l'Oise, à la tête de la commission en charge de l'environnement à la Région.

En avril, ce dernier déclarait : « Ma première action a été de demander sur quels critères les 12 millions d’euros étaient versés aux organisations écologiques. Je puis vous assurer que tout cela va changer et que plus jamais nous ne subventionnerons les associations qui veulent la disparition de la chasse et des chasseurs. ».

Pour lutter contre la suppression des subventions et d’éventuels emplois, le collectif Vent d'Assos' Hauts-de-France s'est constitué, et a pris d'assaut à plusieurs reprises le conseil régional à Lille. En espérant que les chasseurs battent en retraite.

Lire la suite : La mare aux crevard.es - Episode 3

La main droite du diable

herman indicOn aurait pu croire le fascisme durablement dissous dans la démocratie. Hélas, le « procès Hermant » nous ramène à la réalité : c'est le contraire, ils sont bien là, nos fachos, salle A, Tribunal de Lille. Insolubles.
À La Brique, on serait presque étonné du parcours de Claude Hermant. Depuis notre article précédent1, le voici condamné en première instance à sept ans de réclusion, comme dindon d'une farce qui ne le fait pas rire. Et nous non plus. On est allé regarder, comment on arrête une équipe qui gagne. Qui gagne surtout à être connue pour ce qu'elle est : un fascisme fashion, fin de soldes, rattrapé par un vrai massacre.
Nous présentons ici, à la suite de nos camarades de la presse2, certains enjeux et contextes de ce procès aux dix prévenus, pour ce commerce d'armes unique en son genre, en débandade, inorganisé, mais fatalement opérationnel. Compte-rendu d'audience, pour cette Juridiction Inter-Régionale Spéciale (« JIRS CC 15/3 »), qui du 11 au 16 septembre derniers, nous a conté l'histoire.

Lire la suite : La main droite du diable

J'expulse, j'ventile, j'me disperse

aubrysLe 6 février dernier, la justice condamne la Ville de Lille et la préfecture pour « voie de fait » quant à l'expulsion illégale d'un camp de Roms. Une trop rare occasion où ceux qui s'offrent quelques libertés avec l'État de droit se font tirer les oreilles par le tribunal. Retour sur un cafouillage où la pref' et la Mairie se refilent la patate chaude et où s'effondrent les petits arrangements.

Lire la suite : J'expulse, j'ventile, j'me disperse

La mare aux crevard.es épisode 2

Soutien à Darmanin, envers et entre couilles

darmanin mareGérald Darmanin, ministre du budget, vice-président à la Région, à la MEL et ancien maire de Tourcoing, est sous le coup de deux enquêtes. La première, pour suspicion de viol, a été récemment classée sans suite. Le parquet indique ainsi que « Les actes d'enquête réalisés n'ont pas permis d'établir l'absence de consentement de la plaignante et n'ont pas caractérisé davantage l'existence d'une contrainte, d'une menace, d'une surprise ou d'une quelconque violence à son endroit ». La seconde est en cours, en matière d'abus de faiblesse. Mediapart révèle ainsi qu'une femme aurait « fait l'objet de demandes à caractère sexuel en échange d'un nouveau logement » à Tourcoing.

Alors que Mediapart met le focus sur la victime, une série d'élu.es de tous bords (principalement des hommes) en profite pour apporter leur soutien au suspect Darmanin, faisant fi de la parole des femmes. À la manœuvre, Jean-René Lecerf, mais aussi Xavier Bertrand (président de Région), Guillaume Delbar (maire de Roubaix) ainsi que Frédéric Marchand et Gilles Pargneaux (ex-PS, aujourd'hui affiliés à La République en marche). Dans ce texte, ces derniers déclarent : « Nous, les élus du Nord, au-delà de nos différences partisanes, nous souhaitons apporter notre soutien à Gérald Darmanin pendant cette épreuve personnelle que nous devinons très pénible ». Et pour la victime présumée ?

S'agissant de la première plaignante, Lecerf va plus loin, dans sa réponse à Mediapart, il met en cause l'honneur de la plaignante, critiquant un article du Monde qui « Vous faisait traduire qu’on avait un homme de pouvoir qui utilisait tout le pouvoir qu’il avait pour faire souffrir une pauvre innocente dont la profession était quand même call-girl, et qui l’avait quand même suivi volontairement ». Il va plus loin : « Vous accompagneriez un homme dans un hôtel, vous êtes dans le même lit et vous l’accusez de viol ? »

Pour la deuxième plaignante, Lecerf n'en démord pas, il est suspicieux : « C'est extrêmement curieux, j’aimerais bien savoir qui l’a faite [la plainte] ! Elle habite où ? Elle l’a vu quel jour, à quelle heure ? » Tu veux aussi son numéro de portable et un historique de la vie de la dame JR ? Il va même jusqu'à parler de "complot" contre Darmanin. En tout, les élu.es sont une bonne centaine à signer cette pétition. En espérant que la justice prenne le parti pris inverse.

Lire la suite : La mare aux crevard.es épisode 2

La Mare aux crevard.es. Recasez-les tou.tes !

Games of Nord

breves aubry backup 1Alors que les municipales n'auront lieu qu'en 2020 (ou 2021, en fonction des choix stratégiques de Macron), la bataille du Nord a déjà commencé ! Il y a quelques mois, Martine Aubry dégainait dans nos boîtes aux lettres un beau bilan de mi-mandat sur papier glacé, tout en multipliant les réunions publiques dans les quartiers pour vanter son bilan… et La Voix du Nord lui emboîte désormais le pas. Le 2 décembre, le journal du groupe Rossel a ainsi commandé un sondage sur « l'action municipale et la personnalité » de la maire de Lille.

Lire la suite : La Mare aux crevard.es. Recasez-les tou.tes !

we don't need no sélection !

fusion 1À écouter les représentant.es de l’Université, les réformes en cours répondraient aux attentes des étudiant.es. Pour ce faire, Frédérique Vidal, ministre de l’enseignement supérieur, propose ainsi, pour la rentrée 2018, de mettre fin au tirage au sort, pour le remplacer par un système de sélection censé être plus pertinent. Comprendre : une sélection des étudiant.es sur des critères plus que subjectifs.

Lire la suite : we don't need no sélection !

À vos marques, prêts… Fusionnez !

fusion univLa sélection à l’université s’invite une nouvelle fois dans le débat public. Un serpent de mer des gouvernements successifs qui souhaitent instaurer une université à deux vitesses, la première pour leurs rejetons, la seconde pour les enfants des classes pop’. Si cette idée fait réagir les étudiant.es, c’est oublier que depuis bientôt 10 ans, la mise en concurrence des universités se met en place. Derrière les arguments d’attractivité et de visibilité des facs, l’État les pousse à fusionner, en échange d’un soutien financier ridicule.

Lire la suite : À vos marques, prêts… Fusionnez !

Cyril Dion : coli-briseur de l'écologie radicale

vautour En matière d'écologie, certain.es affichent sans honte leur médiocrité. Par exemple, Cyril Dion, réalisateur avec Mélanie Laurent du film Demain, mais aussi fondateur du mouvement Les Colibris et de la revue Kaizen. Profitant de sa campagne promotionnelle qui passait près de chez nous en octobre dernier, on a voulu débattre avec lui des fameux « Colibris » et de sa vision de l'écologie. Le Colibri étant peu à l'écoute des oiseaux de mauvais augures, on se contente donc de nos colonnes pour s'expliquer.

Lire la suite : Cyril Dion : coli-briseur de l'écologie radicale

La BCE : quels intérêts ?

bceClément Fontan est chercheur en science politique. Spécialiste de la Banque Centrale Européenne, il critique depuis plusieurs années les gouvernements européens, Frankenstein modernes, créateurs d’un monstre – la banque centrale européenne. Il nous raconte l’histoire de ce colosse « indépendant » dont les actions ne cessent de creuser les inégalités, entre sauvetage des banques, réformes néolibérales et petits arrangements entre amis.

Lire la suite : La BCE : quels intérêts ?

Politique : ne pas laisser à la portée des enfants

conseil municipal enfantsDepuis 1999, la ville de Lille est dotée d’un conseil municipal d’enfants, « une instance permanente de la démocratie participative qui associe les enfants lillois de 9 à 12 ans », selon le site Internet de la mairie. Loin de ses ambitions « citoyennes » et émancipatrices, la structure est une machine à enfermer les enfants dans le rôle social qu’on attend d’eux. Elle fournit en outre une main d’œuvre gratuite pour la municipalité, qui promeut un modèle de citoyenneté dépolitisé et interroge le sens même du social et du politique valorisés par les institutions de la République.
 
Lire la suite : Politique : ne pas laisser à la portée des enfants

Revers de médaille pour Aubry

boxe3 1Novembre 2016, le parc des Olieux est évacué, karchérisé et barricadé pour éviter toute réinstallation des mineurs isolés étrangers. Une partie d’entre eux investit une maison abandonnée de la rue de Fontenoy. Janvier 2017, les jeunes sont à nouveau délogés par la bleusaille. Les expulsions successives et l’invisibilisation de ces jeunes migrants n’entament pas pour autant la détermination du collectif des Olieux qui lutte à leurs côtés face au cynisme des pouvoirs locaux.
 
Lire la suite : Revers de médaille pour Aubry

UNE SOCIÉTÉ CIVILE TRÈS PRIVÉE

test macron ryy

Depuis sa création, « En Marche », le parti du nouveau monarque, se revendique de la « société civile ». Le 11 mai, Richard Ferrand, son secrétaire général – aujourd'hui ministre des territoires à deux doigts du licenciement suite à ses turpitudes – affirme non sans cocasserie que la sélection des candidats d'En Marche « marque le retour définitif des citoyens au cœur de la vie politique »1. Statistiques à l’appui, il indique que « 52 % de candidates et candidats sont issus de la société civile ». Mais de quelle « société civile » parle-t-on ?

Lire la suite : UNE SOCIÉTÉ CIVILE TRÈS PRIVÉE

Le talentueux Monsieur Itier

itierLa « fin de l’État-Providence », Christophe Itier, candidat macroniste à la députation dans la 1ère circonscription du Nord, la souhaite de tout son coeur. Dans la bouche du directeur général d'une association s'occupant de gamins en difficulté, ça détonne. C'est que pour lui, la Sauvegarde du Nord – la structure dont il est le patron – n'est pas une association à but non lucratif, mais une entreprise comme une autre. Celle-ci doit être rentable, quitte à mettre sous pression les professionnel.les du secteur et à en choisir les publics. Au regard de son parcours, on comprend mieux son adhésion inébranlable au crédo néolibéral.
 
Lire la suite : Le talentueux Monsieur Itier

Page 1 sur 3

Rechercher

logo jemabonne

En brèves

  • Appel à temoignage

    Cet appel à témoignage est en relation avec l'article Baiser sans bébé : Toute une histoire Un enjeu de la contraception propre aux femmes, c’est d’abord de pouvoir faire l’amour sans devenir mère. Si le risque de « devenir parent » implique les deux personnes, les précautions à prendre par...

    Lire la suite...

  • La Saga de l'été arrive : Eclairage sur les lumière lilloises !

    Profitez de vos soirées libres d'été pour éclaircir les zones d'ombre sur les lumières lilloises ! Les 4 dernières parutions de La Brique ont eu le plaisir d'acceuillir une saga encore plus éblouhissante que la saga Star Wars ou encore Harry Potter, la saga des Lumières. Chaque vendredi, à...

    Lire la suite...

  • Va-t-on nous ravir Le Ravi ?

    Cet hiver, le journal satirique provençal sortait une enquête sur l'Office départemental d’éducation & de loisirs du Var (ODEL). Le Ravi y révèle que les cadres de cette asso' de loi 1901, arrosée par les pouvoirs publics, touchent de beaux salaires : on en voit même un émarger à 177 625 euros...

    Lire la suite...

  • Bastamag fait la nique à Bolloré

    En 2012, Bastamag publie un papier sur l'accaparement des terres agricoles en Afrique, en Amérique latine et en Asie. Parmi les investisseurs : le « groupe Bolloré, via une holding luxembourgeoise, la Socfin ». Cette dernière « gère des plantations d'hévéas et de palmiers à huile en Afrique et en...

    Lire la suite...

  • Lettre ouverte des étudiant.es dubliné.es

    "Nous sommes des étudiants exilés inscrits dans les différentes facultés de Lille sur ses 3 campus : Cité scientifique, Pont de bois et Moulins. Nous ne sommes pas dans le programme Pilot de l’Université de Lille. Notre demande d’asile a été enregistrée par la Préfecture en procédure...

    Lire la suite...

  • La Brique n°54 sur les ondes

    Le jeudi 29 mars, La Brique présentait son dernier numéro "L'erreur est urbaine", au Alt'O Post à Fives. Cette présentation a été réalisée en présence de l'APU Fives ainsi que de la maman de Sélom. Ce dernier a été happé par un TER avec son ami Matisse, alors qu'ils fuyaient une brigade de police....

    Lire la suite...

  • 10 Avril - Faidherbe doit tomber

    Le 10 avril prochain à la MRES, le collectif Afrique, Survie Nord, le FUIQP 59/62 et l'Atelier d'Histoire critique lanceront officiellement leur campagne "Faidherbe doit tomber". L'objectif, à l'image des campagnes états-uniennes de l'été dernier visant à déboulonner les statues des généraux...

    Lire la suite...

  • Les Pimkie piqué.es au vif !

    Le 8 janvier dernier, le groupe Mulliez annonçait profiter de la nouvelle loi Macron visant « à simplifier l'embauche » pour supprimer des postes dans l'une de ses entreprises : Pimkie. Grâce aux ordonnances Macron, c'est au total 208 suppressions de postes qui étaient annoncées, et 37 fermetures...

    Lire la suite...

  • Pour les FFOC, cétacé !

    Les femmes des forces de l'ordre en colère (FFOC, ceci n'est pas une blague) étaient devant le commissariat central de Lille le 7 janvier dernier pour dire non, non et non aux policier.es victimes d'agressions. Si peu de temps après que Sélom et Matisse soient morts en fuyant la police, La Brique a...

    Lire la suite...

  • COMMUNIQUÉ DU COLLECTIF DE RÉSISTANCE À LA SÉLECTION

    A la suite de l'Assemblée Générale de lutte contre la sélection (25/01/2018) L'Assemblée Générale qui a eu lieu ce jour contre la sélection à l'université, et plus largement contre le plan étudiant, a réuni une centaine de personnes. Elle nous a permis de revenir en détail sur toutes les réformes...

    Lire la suite...