Combat des mineurs marocains

Combat des mineurs marocainsUne des images les plus répétées, l'un des clichés les plus courants, quand on évoque le combat des mineurs, c’est que dans le fond tous les mineurs avaient la même couleur de peau. C’est une image émouvante, mais malheureusement la solidarité de classe ne va pas de soi. Les mineurs marocains, derniers ouvriers à être descendu dans le fond ont subi une double discrimination, de la part de leur patrons et de la part de leurs « camarades » mineurs.

Lire la suite : Combat des mineurs marocains

Le préfet est un collabo

carles2Sous l’occupation, la Résistance subit une répression particulièrement féroce dans notre région. L’occupant peut compter sur le zèle du préfet alors en fonction, Fernand Carles, qui ne fait pas mystère de son anticommunisme, de son enthousiasme envers le régime de Vichy et de sa fascination pour l’Allemagne nazie.

Lire la suite : Le préfet est un collabo

Saga de l'été 4/5 : Lille, ses lumières... et ses couleurs flippées

Claire Cordel - EclairageLa Mairie de Lille sait parfois redoubler d'imagination pour créer des ambiances nocturnes particulières. Aussi, elle n'hésite pas à « communiquer » ses lumineuses découvertes aux habitant.es. Mais parfois, ce sont ces habitant.es, piqué.es au vif, qui, dans une nonchalance toute relative, rendent compte d'un certain étonnement. C'est le moins qu'on puisse dire face aux dispositifs nocturnes, véritables machines de guerre imaginées par les techniciens du Beffroi. Un habitant se livre.

Lire la suite : Saga de l'été 4/5 : Lille, ses lumières... et ses couleurs flippées

Saga de l'été 1/5 : Pleins phares sur nos nuits blanches

Plan lumiere1On n'y prête pas toujours attention, mais les éclairages qui parsèment Lille sont soigneusement pensés et leur organisation savamment réfléchie. On parle dès lors de ''Plans Lumière'' sur plusieurs années. Pourtant, derrière le remplacement de technologies d'éclairage obsolètes et coûteuses, ce n'est pas seulement l'énergie consommée que l'on cherche à contrôler, mais aussi la nôtre, et la façon dont nous ''circulons'', occasionnels habitant.es de la nuit. La Brique vous propose donc de sortir, pour une virée nocturne. Premier épisode où, même la nuit, tous les chats sont loin d'être gris. On apercevra sous la pénombre s'affronter des critères comme économies d'énergie, de budget, exigence ''écologique'', embellissement, mise en valeur, repérage, et, last but not least, de sécurité.

Lire la suite : Saga de l'été 1/5 : Pleins phares sur nos nuits blanches

Un sculpteur hitlérien débarque à Roubaix

piscine webComment célébrer un artiste pro-nazi en toute discrétion ? Voilà le défi du Musée de La Piscine et de la ville de Roubaix qui s'apprêtent à inaugurer la reconstitution de l'atelier d'Henri Bouchard le 20 octobre 2018 dans sa toute nouvelle extension. Sculpteur Vichyste officiel, militant de la politique culturelle du Reich, il se proposait « d'assainir les Beaux-arts » contre le complot d'une « organisation occulte et internationale de marchands ».

Lire la suite : Un sculpteur hitlérien débarque à Roubaix

Bayer-Monsanto au collège

classemacronAu collège de Wazemmes, entre l’histoire-géo et les maths, les élèves s’initient aux joies de l’entreprise. Et pas n’importe laquelle : dans cet établissement lillois, c’est le géant du médicament Bayer-Monsanto qui s’invite au tableau. Et il n’est pas un cas isolé : autour des écoles primaires, collèges, lycées, un réseau protéiforme d’entreprises rôde, pour faire la promotion de la « start-up nation ».

Lire la suite : Bayer-Monsanto au collège

Le procès Hermant... ou comment la démocratie se dissout dans le fascisme

hermant 1La Brique connaît un peu Claude Hermant. Lorsque La Voix du Nord faisait la pub de la Maison Flamande, on rétorquait ‘’Tiens, un plan com' pour les fachos’’. Lorsqu’il serrait des pinces aux flics en manif, on prenait des notes. En peu de temps, à force de l’entendre plastronner sur l’internet, dans la presse, à la TV, on s’était à notre tour tenté de croquer l'animal. On était encore loin du compte. Pourtant, on l’observe depuis longtemps, gesticuler et pérorer, entre la boxe thaï, le paintball, la moto, le patriotisme folk, la bière, et sa carrière d'amant retraité des armes, du service d’ordre du Front National à la section de recherches de Villeneuve d’Ascq, sa carrière de politicard avortée, de ses alliances avec Serge Ayoub, leader de troisième voie et des jeunesses nationalistes révolutionnaires à celle avec Luc Pécharman, « idéologue » de la Maison flamande.

Lire la suite : Le procès Hermant... ou comment la démocratie se dissout dans le fascisme

Partout chez nous ! Quelle mémoire des squats lillois ?

squat VF 1Souvenirs marquants pour plusieurs d'entre nous, l'histoire des squats s’écrit très peu. La Brique propose ici un récit subjectif à travers quelques lieux mythiques, mais surtout des pratiques collectives. Ou quand féminisme, antispécisme, anticapitalisme, autogestion, action directe, anarchisme sont transmis par une poignée de punk.es et de teufeur.ses en train de caler un bastaing contre une porte de hangar.

Lire la suite : Partout chez nous ! Quelle mémoire des squats lillois ?

Bar La Pirogue : « Dégage sale pédé ! »

lapirogueDans le Vieux Lille, La Pirogue est un bar traversant entre la rue de Weppes et la rue Jean Jacques Rousseau. Dans cet établissement ouvert depuis une vingtaine d’années, tous les ingrédients seraient réunis pour passer un bon moment si le personnel n’avait pas la cogne un peu facile, transformant le moment festif en cocktail explosif.

Lire la suite : Bar La Pirogue : « Dégage sale pédé ! »

Le journalisme sacrifié

rossel carte3La Voix du Nord fait rarement sa Une sur les plans de licenciements ou alors pour critiquer les syndicats et les manifestant.es, créer des « casseurs » et sanctifier le patronat. Quand il s'agit de sa propre liquidation, c'est le vide sidéral. Pourtant un plan de licenciement concerne directement les 700 salarié.es du groupe VDN, 178 vont perdre leur emploi dont 55 journalistes. Pour la holding Rossel, propriétaire de dizaines de quotidiens, un journal se doit d'être rentable. Le combat des syndicats était-il perdu d'avance ?
 
Lire la suite : Le journalisme sacrifié

Le houille, une usine à gaz

houilleÀ la fosse d'Oignies, le 20 décembre 1990, les mineurs effectuent une dernière extraction de houille. Elle marque la fin de l'exploitation charbonnière du Nord-Pas de Calais. Ces deux siècles d'exploitation minière ont laissé un paysage indéniablement remodelé, des taux de maladies et de cancers largement supérieurs à la moyenne nationale et un chômage record. On pensait que cette histoire d'exploitation du sol et des hommes était bel et bien enterrée, que les leçons du drame avaient été tirées. Mais c'était sans compter sur quelques têtes dures aux dents longues pour rouvrir, outre nos cicatrices, les sous-sols.
Lire la suite : Le houille, une usine à gaz

Jeudi 12 mai à Lille : le virage autoritaire

12mai 2Après plus de deux mois de mobilisations contre la loi Travail, le gouvernement décide de sortir l'artillerie lourde au Parlement… et dans la rue. Au Parlement, la clique hollandienne sort le 49-3, petit bijou anti-démocratique, qui fait taire le Parlement et permet une adoption du texte sans vote. Dans la rue, c'est à grands coups de lacrymo et de grenades de désencerclement que le gouvernement a décidé d'en finir avec le mouvement social contre la loi El Khomri.

 

Lire la suite : Jeudi 12 mai à Lille : le virage autoritaire

Fives : voie rapide contre voix ouvrières

fives 1Ceux qui s’aventurent à l’est de Lille en direction de Mons-en-Barœul, Hellemmes ou Fives, la connaissent bien. La voie rapide fait aujourd’hui partie du paysage. Ce grand projet de technocrates ne s’est pourtant pas fait sans heurts : il aura fallu l’une des plus grosses saignées urbaines de l’histoire de Lille et vingt ans de lutte contre les habitants du quartier de Fives.
Lire la suite : Fives : voie rapide contre voix ouvrières

Mai 68, ou l'impossible jonction entre étudiants et ouvriers

mai68NB 1Si Mai 68 est resté dans les mémoires, c’est en partie parce que l’imagination créative du mouvement étudiant s'est combinée à la grève ouvrière. Cette jonction, perturbant le cours routinier de la vie politique et sociale, avait laissé penser que le temps venait enfin, sinon de la révolution, au moins de sa « répétition générale ». À Lille, cependant, le schéma fut différent. Éclairage à partir d’éléments tirés d’une recherche en cours sur les trajectoires militantes dans les « années 68 ».

Lire la suite : Mai 68, ou l'impossible jonction entre étudiants et ouvriers

Page 1 sur 4

Rechercher

logo jemabonne

En brèves

  • Brèves industrielles

    Tropicalia, un projet Berck Berck ! Dans le genre projet inutile, la serre gigantesque de Tropicalia se pose là. À deux pas de la station balnéaire et hospitalière de Berck sur la Côte d’Opale dans le Pas-de-Calais, le projet de la plus grande serre tropicale du monde est prévu sur les communes de...

    Lire la suite...

  • Le bruit et l'odeur de l'industrie

    L'été 2020 avec La Brique, on a fait un tour de la région pour observer ceux qu’on assimilait au monde d’avant : les ouvrier.es ! On ne finit pas de les enterrer et pourtant ils existent. Baladez-vous le long de L’Aa, la Lys, la Deûle, la Scarpe, l’Escaut (dans cet ordre-là), pour faire un grand tour...

    Lire la suite...

  • L'US Café de Steenwerck

    Derrière ce nom qui sent le far-west se cache un bar éphémère installé sur un terrain au bord de l’A25. Des sièges et tables en palettes, un bar plein-air, des toilettes sèches : à mi-chemin entre le tiers-lieux et la ZAD, l’US Café apparaît depuis 2 ans pendant la période estivale grâce à un...

    Lire la suite...

  • Cargill : fleuron de l'industrie française ?

    Cargill, premier producteur agro-alimentaire mondial a une usine d’amidon à Haubourdin. Pour rappel, en automne 2019, la direction annonce une importante vague de licenciement (ou Plan de sauvegarde de l’emploi, PSE), au moins 180 emplois sur 330 sont concernés. Dès janvier, les ouvrier.es se...

    Lire la suite...

  • Haubourdin : l'industrie au nez des salarié.es

    La production de l'usine a déjà été arrêtée une dizaine de jours depuis l'annonce du PSE.   Deuxième mois de mobilisation pour les salarié.es de Cargill Haubourdin (lire La Briquette « La France en feu, les réformes au milieu », janvier 2020). Pour rappel, le numéro 1 mondial de l'agro-alimentaire...

    Lire la suite...