Devenez brasseur : une recette "ipa" ambrée claire

bière 1La fabrication de la bière est une des techniques les plus faciles et les moins coûteuses pour faire de l'alcool. Si on les compare à la distillation ou à la vinification, le brassage et la fermentation de bière sont presque un jeu d'enfants. Histoire de vous en convaincre, voici une recette pour 100 litres de bonne bière ambrée dite « IPA » (Indian Pale Ale), réalisable avec des moyens sommaires et qu'un groupe d'individu.e.s un peu motivé peut vite se procurer.


Matériel : Une grande casserole de 150 litres, un refroidisseur, une cuve de fermentation en plastique refermable avec barboteur de 100 litres, du bicarbonate ou du vinaigre, un trépied à gaz, un broyeur à grains, un manche à balai, un filtre (très grosse passoire).
Ingrédients : Levure : 5 sachets de levure US 05. 800 gr de sucre. Malt (orge torrifié, même opération que le café): 30kg de pilsen, 2kg de caragold. Houblons (belle plante grimpante qui partage beaucoup de saveurs avec la marijeanne) : 225g fuggles, 125g east golding, 100g target.
Brassage : Faire chauffer 110 litres d'eau, jusqu'à atteindre 50°. Broyer le malt, de manière à ce que les grains soit décortiqués. Mettre le grain dans la marmite, continuer de chauffer le mélange, commencer à brasser le mélange, comme si vous faisiez un risotto (il s'agit dans les deux cas de faire sortir l'amidon du grain). Quand l'eau atteint 54°, maintenez cette température pendant 15min, puis refaites monter l'eau en température jusqu'à 62°, maintenez ce palier pendant 35 minutes, idem à 72° pendant 25 minutes. Le brassage à proprement parler est terminé. Filtrez le mélange de manière à séparer le grain du liquide. « Lavez les drêches », c'est-à-dire repassez 35 litres d'eau dans la casserole et filtrer à nouveau.
Houblonnage : Chauffer le mélange jusqu'à ébullition, mettez le houblon dit « target », maintenir à ébullition pendant 70 min. Puis refroidissez le mélange. Après avoir bien nettoyé la cuve de fermentation, mettez le mélange dedans. Mettre le reste du houblon.
Fermentation : Mettre les levures dans le mélange, elle vont. Laissez à 20° pendant une semaine, à  6° une autre semaine, rajoutez 800 grammes de sucre et embouteillez. Attendez une petite semaine au moins, au mieux trois mois – mais on n'y croit pas trop héhé... C'est prêt !
 
Un brasseur

Rechercher

logo jemabonne

En brèves

  • Bruits ou tapages injurieux, la répression continue

    Suite à des manifestations en février et avril 2018, près de 10 personnes ont reçu une ou plusieurs amendes à leur domicile pour motif de « bruit ou tapage injurieux perturbant la tranquillité d’autrui ». Sans qu’ait eu lieu ni contrôle ni notification les jours concernés : du racket légal....

    Lire la suite...

  • Aujourd’hui tout le monde a peur

    Max Weber faisait de la bureaucratie l’instrument de la rationalisation du monde : soumise à la règle, elle préviendrait des initiatives individuelles insuffisamment fondées. Aujourd’hui, avec la réouverture pour le moins hasardeuse des écoles primaires, cet optimisme nous semble devoir être...

    Lire la suite...

  • Le mot des dessinateur.trices

    Thérèse (bis) a invité quelqu'un à la Brique et celui-ci n'avance pas vraiment masqué...

    Lire la suite...

  • Bêtises de la sucrerie de Cambrai

    Le 3ème groupe mondial sucrier, Tereos, s’enorgueillit depuis le début du confinement de produire des litres de gel hydro-alcoolique ; aux héros industriels, la patrie reconnaissante. Le communiqué de presse de l’entreprise en date du 23 avril 2020 s’ouvre ainsi : « Pour des causes restant encore à...

    Lire la suite...

  • Ça va vous faire tout drone...

    Les annonces de Macron sont parfois un peu en décalage avec les actes : après les commandes de gaz lacrymos plutôt que des masques à l'heure des premières secousses du virus en France, son ministère de l'Intérieur lance un appel d'offres le 12 avril pour 651 drones. L'homme qui sort les mots «...

    Lire la suite...