Les chroniques de l'ordre

themis 1La vision de la justice retranscrite dans les pages de La Voix du Nord ou Nord Éclair donne une image partielle et tragi-comique des tribunaux. Les chroniques judiciaires sont des papiers rapides dans lesquels les premiers concernés n'ont jamais la parole. Elles font oublier aux lecteurs et lectrices comment s'organisent la mise aux fers des uns et l'impunité des autres.

Lire la suite : Les chroniques de l'ordre

Comment la Métropole lilloise s’incline devant la ségrégation

Officiellement, la loi sur la solidarité et le renouvellement urbain (SRU) impose aux maires des communes de plus de 3500 habitants d’assurer un minimum de « mixité sociale ». Officiellement toujours, Lille Métropole est censée lutter contre les inégalités entre communes en matière de logement. Et pourtant : non seulement ces inégalités perdurent, mais elles tendent à s’accroître.

Lire la suite : Comment la Métropole lilloise s’incline devant la ségrégation

Huit familles bientôt à la rue : le préfet Bur sous-traite le sale boulot

wattignies

À Lille et Wattignies, huit familles sans-papiers risquent d’être expulsées de leurs logements. Privées d’à peu près tous leurs droits, face à une préfecture décidée à faire le ménage dans les centres d’accueil, elles se sont organisées dans un « collectif des déboutés ».

Lire la suite : Huit familles bientôt à la rue : le préfet Bur sous-traite le sale boulot

Chronique d’une mort annoncée

Lâchée par les élus, contrôlée par l’Europe et concurrencée par les industriels, la pêche artisanale se noie à Boulogne. Elle tente de survivre et de se mobiliser mais le rapport de force n’est pas en sa faveur. De cette débâcle, le Front national essaye de faire son beurre.

La pêche est l’un des secteurs les plus touchés par le désastre écologique en cours. La faute à la pêche industrielle qui vide les océans. Les scientifiques, notamment ceux du bien nommé Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer (Ifremer* [1]), tirent régulièrement la sonnette d’alarme concernant « l’état des stocks », tandis que sur les quais boulonnais, la quantité de poisson débarquée est de plus en plus faible. Dans ce monde d’après-abondance, l’heure est au rationnement et aux quotas. La foire d’empoigne peut commencer.

Lire la suite : Chronique d’une mort annoncée

Un parfum de 1984

Cet été, l’Angleterre a connu une flambée de violence inédite depuis les années 1980. À l’origine de ces émeutes, l’assassinat d’un homme par la police de Tottenham. Ces événements, encore une fois déclenchés par des violences policières, rappellent novembre 2005 en France, ou décembre 2008 en Grèce. L’Angleterre est devenue, le temps de plusieurs semaines, le terrain de la mise en œuvre d’une répression orwellienne.

Lire la suite : Un parfum de 1984

Marche ou crève !

emilio lussu3 novembre 1918, fin de match. Les Autrichiens ne veulent plus jouer avec les Italiens. On ramasse les cadavres des deux camps, innombrables, on les aligne dans des cimetières, là-haut, sur les cimes alpines qui surplombent la plaine du Pô. Enfin le calme après la tempête ? Eh bien, non ! Emilio Lussu [1], amer et sarcastique, dans son témoignage La marche sur Rome et autres lieux (1931), raconte comment, à la faveur du chaos, le fascisme a pris naissance et s’est imposé en Italie.

Lire la suite : Marche ou crève !

Témoignages de gardé-es à vue du CCL, le 15 janvier 2011

I

« Je dansais, comme d’autres au sous-sol. On a entendu des cris d’affolement et vu des gaz suffocants descendre vers la cave. Il a fallu quelques minutes pour être totalement asphyxiés, sans possibilité de sortir. Quand la porte s’est ouverte, tout le monde s’est dirigé vers la sortie sans violence mais les policiers matraquaient à notre passage. Je prends un coup de poing dans le ventre, un ami derrière un coup de matraque aux côtes. Dans le fourgon, je découvre les plaies sur les visages. »

Lire la suite : Témoignages de gardé-es à vue du CCL, le 15 janvier 2011

Survivre en garde à vue

cclLe 15 janvier 2011, plus de la moitié du collectif de La Brique était en cellule. Expérience traumatisante pour beaucoup. On s’est dit qu’une petite piqûre de rappel des « droits » en garde à vue pour s’en sortir au mieux ne pouvait pas faire de mal.

Lire la suite : Survivre en garde à vue

Cas d’école

controleursDans certains quartiers de la métropole lilloise, la police n’est pas la bienvenue et ce n’est pas rare qu’elle soit reçue à coups de cailloux. Alors les policiers ciblés interpellent à l’aveugle et accusent une ou deux personnes de tous les torts : violence, outrage, rébellion, etc. L’histoire se termine bien souvent en comparution immédiate, moins de quarante-huit heures plus tard. Deux affaires récentes illustrent ce cas d’école.

Lire la suite : Cas d’école

Réforme de la garde à vue : Parquet 1, Défense 0

police800 000 gardes à vue en 2009, dont 200 000 concernant des délits routiers. Leur nombre a augmenté de plus de 70% entre 2001 et 2008 – hors délits routiers – avec une nette envolée à partir de 2002. Celles et ceux qui ont fait les frais de cette inflation savent sans doute à quel point la privation de liberté à la française laisse la porte ouverte à l’injustice. Et dans quelle mesure elle peut être traumatisante. En janvier dernier une réforme de la garde à vue, rapidement rédigée par le gouvernement, a été adoptée par l’Assemblée nationale. On nous promettait une loi exemplaire, nous voilà gratifiés d’un bel enfumage législatif.

Lire la suite : Réforme de la garde à vue : Parquet 1, Défense 0

Arbitraire ordinaire et suspects usuels

ccl14 janvier 2011, trois heures du matin passées. Soirée de soutien à La Brique au Centre Culturel Libertaire, à Lille. Dans une ambiance tranquille, on profite encore de DJ Stamiff aux platines. Plusieurs dizaines de mètres plus loin, une embrouille de fin de soirée : des types haussent un peu le ton, quelqu’un appelle les flics, une patrouille arrive...

Lire la suite : Arbitraire ordinaire et suspects usuels

Les murs d’Annoeullin

prisonOuverte en juin 2011, la prison d’Annoeullin est la première prison en « partenariat public privé poussé ». Bouygues, par l’intermédiaire de sa filiale Themis, en est propriétaire pour trente ans et rendra ensuite le tout à l’État. Modèle d’architecture destructrice de l’individu, elle est la parfaite illustration d’une entreprise de mort.

C’est la première des trois prisons pour laquelle Bouygues a passé contrat avec le ministère de la justice, lorsque celui-ci était entre les mains de Rachida Dati. Un projet de 70 millions d’euros et 30 000 m3 de béton étalés sur quinze hectares pour construire la dizaine de bâtiments qui abritent désormais un quartier de maison d’arrêt* [1], un centre de détention*, et une cinquantaine de places en quartier psy, des maisons familiales, etc. [2]. En 2009, des voix s’élèvent contre le projet qui pourrait polluer une source d’eau passant sous les champs aujourd’hui goudronnés, mais aussi entraîner des dégâts importants sur une pommeraie située à proximité du site choisi ; des détails rapidement balayés par les tribunaux [3].

Lire la suite : Les murs d’Annoeullin

Lexique du numéro prison

OIP

La section française de l’Observatoire International des Prisons est fondée en 1996 à Paris. « Son objectif est de promouvoir et défendre les libertés fondamentales des personnes détenues par l’observation des conditions de détention et l’alerte des pouvoirs publics et de l’opinion publique ; la protection des personnes qui peut résulter d’actions contentieuses et juridiques jusque la cour européenne des droits de l’homme si nécessaire. » Plus d’infos sur oip.org.

Lire la suite : Lexique du numéro prison

Exploitation de masse

policeEn 2011, 17 497 personnes incarcérées ont exercé une activité professionnelle en prison, soit près d’un tiers de la population carcérale. Le tout sans contrat de travail, par le biais d’un acte d’engagement dont les clauses sont définies par l’administration pénitentiaire et les entreprises. Des salaires entre 20 et 45 % du SMIC, avec une moyenne à quatre euros brut de l’heure, un trimestre sur quatre validé pour la retraite sur une année complète de travail (Le Monde, « Travail en prison, comment ça marche ? », 11/09/12). Non, ce n’est pas le bagne... Mais ça y ressemble fort. Un ancien salarié de la pénitentiaire témoigne.

Lire la suite : Exploitation de masse

Témoignages de détenus

Paroles de détenus, non retouchées.

 

« Je trouve que personnellement, ces établissements sont des pompes à fric. Ils font de l’argent sur les détenus et il faut remplir ces endroits pour renflouer les poches des gens qui les construisent mais on ne pense jamais aux gens que l’on enferme à l’intérieur de ces bâtiments, on y fabrique pour ma part des monstres et il y a de plus en plus de récidivistes qui en sortent. [...] Il y a vraiment un gros problème et l’on ferme les yeux là-dessus. Mais que veut la justice : que l’on se réinsert ou que l’on devienne pire qu’avant ? Je me le demande... » Annoeullin, octobre 2012.

Lire la suite : Témoignages de détenus

Carte des prisons au nord de Paris

La région la plus dotée d’établissements pénitentiaires au regard de sa population. Dans le Nord-Pas de Calais, la Picardie, la Haute Normandie, on compte plus d’une vingtaine de prisons. Au 1er novembre, le ministère de la justice y recensait 9524 personnes, dont 623 mineurs et 312 femmes, écrouées, soit 18,3 % de la population carcérale française. À l’instar de toutes les autres prisons françaises, celles-ci sont bien souvent sur-occupées.

Impasses carcérales

Selon le rapport annuel 2011 de l’Observatoire International des Prisons, plus de 20% des détenus sont touchés par des troubles psychotiques (schizophrénie, paranoïa...). Si l’on y ajoute les personnes atteintes de dépression ou de troubles légers, le chiffre grimpe à 40%.

Lire la suite : Impasses carcérales

La tentation associative

Le GENEPI et Trait d’Union sont deux associations. La première anime des ateliers socioculturels en prison (sept prisons sur la vingtaine de l’interrégion nord), la deuxième accompagne les familles aux parloirs d’Annoeullin. Des bénévoles racontent leurs difficultés à travailler sans subir l’administration pénitentiaire.

Lire la suite : La tentation associative

Page 3 sur 5

Rechercher

logo jemabonne

En brèves

  • Aujourd’hui tout le monde a peur

    Max Weber faisait de la bureaucratie l’instrument de la rationalisation du monde : soumise à la règle, elle préviendrait des initiatives individuelles insuffisamment fondées. Aujourd’hui, avec la réouverture pour le moins hasardeuse des écoles primaires, cet optimisme nous semble devoir être...

    Lire la suite...

  • Le mot des dessinateur.trices

    Thérèse (bis) a invité quelqu'un à la Brique et celui-ci n'avance pas vraiment masqué...

    Lire la suite...

  • Bêtises de la sucrerie de Cambrai

    Le 3ème groupe mondial sucrier, Tereos, s’enorgueillit depuis le début du confinement de produire des litres de gel hydro-alcoolique ; aux héros industriels, la patrie reconnaissante. Le communiqué de presse de l’entreprise en date du 23 avril 2020 s’ouvre ainsi : « Pour des causes restant encore à...

    Lire la suite...

  • Ça va vous faire tout drone...

    Les annonces de Macron sont parfois un peu en décalage avec les actes : après les commandes de gaz lacrymos plutôt que des masques à l'heure des premières secousses du virus en France, son ministère de l'Intérieur lance un appel d'offres le 12 avril pour 651 drones. L'homme qui sort les mots «...

    Lire la suite...

  • Angry Birds

    A Lille comme dans d’autres villes de France, La direction départementale de la sécurité publique use d’un drone équipé d’un haut parleur pour rapeller aux confiné.es qui s’aventurent dans la rue que l’ordre est toujours en place : "Police nationale, afin d’éviter la propagation du Covid-19, les...

    Lire la suite...

  • Cynisme d’Etat

    Le 30 mars, le Prefet de Seine-et-Marne annonce fiérement mobiliser les réfugié.es pourvoyant ainsi aux besoins saisonniers de main d’oeuvre agricole. Le 31 mars, la prefecture annonce qu’il s’agit de volontaires. Ces dernier.es seront rémunéré.es et travailleront dans les conditions sanitaires...

    Lire la suite...

  • Âme charitable

    Du grec ancien phílos, "ami" et de ánthrôpos, "genre humain", d’après le Larousse, le philanthrope est un ami du genre humain ou une personne qui cherche à améliorer le sort de ses semblables par des dons en argent, la fondation ou le soutien d’œuvres. Le Ministre, Maire de Tourcoing...

    Lire la suite...

  • Blanquer nous fait banquer : concours de circonstances !

    « Nous avons considéré que ces types de concours sont beaucoup trop importants pour les personnes concernées pour les reporte. »C’est ce que déclarait le matin du 15 mars le ministre de l’Education Nationale Jean-Michel Blanquer suite à l’annonce par Macron de la fermeture des écoles. Pour finalement,...

    Lire la suite...

  • « CHEEEEESE » ou ta gueule !

    Entre Violette Spillebout pour qui Lille est « exposée aux trafics de drogues et à une menace terroriste », et Marc-Philippe Daubresse qui propose l’installation de 500 caméras - équipées de technologies de reconnaissance faciale - c’est la surenchère sécuritaire. Martine Aubry s’y était opposée...

    Lire la suite...

  • Appel à temoignage

    Cet appel à témoignage est en relation avec l'article Baiser sans bébé : Toute une histoire Un enjeu de la contraception propre aux femmes, c’est d’abord de pouvoir faire l’amour sans devenir mère. Si le risque de « devenir parent » implique les deux personnes, les précautions à prendre par...

    Lire la suite...