Samu Social. La politique du thermomètre

Au siège du 115, on répète inlassablement : « Saturation des places d’hébergement, Monsieur. Il faut appeler à huit heures. À l’heure actuelle, je vais être franc avec vous, le nombre de places est de zéro ». Florence et Rabah du Samu social*, respectivement éducatrice et conducteur, acceptent d’êtres accompagnés quelques heures.

Article publié initialement dans La Brique n°31 (mars-avril 2012).

Lire la suite : Samu Social. La politique du thermomètre

Arrière-fumures : une omerta agricole

fumureUne mallette de biftons sous la table ? En plus du coût prohibitif du foncier agricole, les jeunes agriculteurs qui souhaitent s’installer dans la région doivent affronter des pratiques clandestines qui n’en finissent pas de favoriser les gros exploitants. Pas étonnant que de 2000 à 2007, le nombre d’exploitants soit passé de 18 000 à 13 800. Une hécatombe.

Lire la suite : Arrière-fumures : une omerta agricole

Du béton au bétail

En Picardie aussi on s’attelle au redressement productif. Au Nord d’Abbeville, le bétonneur Ramery projette la construction de la plus grande exploitation laitière française : 1000 vaches et 750 veaux et génisses seront élevé-es hors-sol, dans un hangar. Adossé à cette super-ferme sans pâture, un méthaniseur d’une puissance de 1,5 MegaWatts produira de l’électricité à partir des déchets organiques qui ne manqueront pas d’en sortir.

Lire la suite : Du béton au bétail

V’Lille, coup de pédale dans la sémoule

Avec le V’lille, Lille n’a jamais été aussi fière depuis la Libération et la victoire du LOSC. Sur tous les murs de la ville, en petites plaquettes couleur, en spots audio, la Métropole fait sa com’. Les V’Lille sont enfin là ! La mairie socialiste et ses alliés Verts se sont offerts un nouveau jouet. Le vélo on aime, le V’lille beaucoup moins.

Lire la suite : V’Lille, coup de pédale dans la sémoule

Villes uniformes

Dans toute l’Europe, les anciennes métropoles industrielles se refont une beauté sur les nouveaux marchés à la mode que sont la culture, l’écologie, le tourisme, etc. Sans imagination, elles font appel aux mêmes urbanistes/architectes qui, de surcroît, se copient entre eux. Il y a quelques semaines, Jean-Louis Subileau, ancien directeur de la société Euralille, est parti fonder... Euralens. On n’en rigole même plus...

Lire la suite : Villes uniformes

Les pérégrinations d’un paumé dans le Vieux-Lille

J’avais pour idée un reportage à Porto Rico que La Brique, ça va de soi, m’aurait financé. Mais après avoir essuyé un refus doublé d’un juron de la part du trésorier, j’ai opté pour la facilité : une déambulation sauvage pendant un mois, avec quelques euros en poche, dans le Vieux-Lille. Le pied.

Papier publié dans le numéro 26 (mars-avril 2011)

Lire la suite : Les pérégrinations d’un paumé dans le Vieux-Lille

La belle affaire des « normes de pollution »

Les normes diminuent et réduisent les pollutions. Elles ne les font pas disparaître. Elles leurs permettent de perdurer. Elles maintiennent un seuil de pollution. Elles légitiment l’hypocrisie d’un système qui construit des seuils d’acceptabilité pour l’inacceptable, qui gangrène la vie pour les profits d’industries inutiles.

Lire la suite : La belle affaire des « normes de pollution »

Lille Sud un quartier plombé de longue date

plomb lille sudDepuis plus d’un siècle une partie de Lille Sud est contaminée par une pollution industrielle au plomb. Fait de l’entreprise TUDOR Inc., devenue CEAC, puis Exide Technologies, qui fabrique toutes sortes de batteries. C’est en rejetant des poussières chargées de plomb par ses cheminées que l’usine contamine l’air et les sols, et ce dès 1901. À l’époque l’exploitation du plomb est alors plus rude qu’aujourd’hui : aucune réglementation n’existe pour protéger les travailleurs, les riverain-es, encore moins l’environnement. Cette exploitation sauvage a infesté les sols du quartier.

Lire la suite : Lille Sud un quartier plombé de longue date

Canal Seine-Nord : où veulent-ils aller si doucement ?

Il n’y a plus un mètre carré de notre région qui ne soit artificiel, domestiqué, industrialisé... La Picardie est une succession d’aplats géométriques marron, verts ou jaunes, selon les saisons et le flair commercial des agriculteurs. à cette industrie alimentaire, le Nord-Pas de Calais répond par un continuum urbain au service des marchandises produites et consommées en série. Des kilomètres d’autoroutes - dont la plus empruntée d’Europe - un aéroport, deux ports industriels, une ligne TGV et un tunnel sous la Manche n’y suffiraient plus à rapprocher les producteurs des consommateurs. Une saignée pharaonique s’annonce à grands coups de peinture verte. En 2015, un canal de fret à « grand gabarit » reliera en péniche Paris à l’Europe du Nord. Enfin ! disent les capitaines d’industrie.

Lire la suite : Canal Seine-Nord : où veulent-ils aller si doucement ?

Anagram, vingt ans d’habitat partagé

anagramQuelques résidant-es d’un habitat groupé, situé dans le quartier de la Cousinerie à Villeneuve d’Ascq, nous ont accueillis pour parler de leur lieu de vie, 25 ans après les premières réunions du groupe.

Catherine prépare le café et Philippe allume la cheminée dans la maison commune. Espace symbolique, cette maison a été la première à sortir de terre : « On y tenait  ! » Réservée en priorité à l’usage familial ou à la vie de groupe, elle peut aussi servir à des associations ou des activités culturelles, sur proposition d’un habitant.

Lire la suite : Anagram, vingt ans d’habitat partagé

Arnaque-énergie

Les techniques de vente au porte-à-porte ne connaissent pas de limites. Que celui qui n’a pas son encyclopédie Universalis dans son carton d’emballage nous jette la première canette. Avec la « déréglementation » du gaz et de l’électricité, les opérateurs privés comme Powéo ou Direct Énergie écument les rues de la région pour piquer des client-es à EDF.

Lire la suite : Arnaque-énergie

Noël partout, amour nulle part !

Les rues continuent de s’animer, la grande foire annuelle des sentiments bat son plein. Beaucoup de gens fourmillent, au-dehors... même s’il pleut. C’est déjà la nuit, et en plus des lumières de la ville, les guirlandes d’ampoules font des dessins et souhaitent de joyeuses fêtes. Les boutiques aussi s’y sont mises. Aucune vitrine ne se contente plus d’un simple père Noël. Il faut surprendre, innover. Attirer l’œil au milieu de toute cette agitation, de toutes ces loupiotes, de toutes ces saloperies.

Lire la suite : Noël partout, amour nulle part !

L’habitude tue

« On va dépenser un million et demi à payer des heures [supplémentaires], je préférerais mettre un million et demi dans le profit ». Imaginez, votre patron vous parle. En une phrase, il vous renvoie à l’état servile. Une phrase qui ne suscite aucune réaction. Car le pire avec la servitude, c’est qu’on s’y habitue.

Lire la suite : L’habitude tue

Zone de L’Union : Lexique

*SAEM « Euralille », SEM «  Ville renouvelée »
Les « aménageurs » ou « maîtres d’ouvrage » comme ils disent. En fait, des « sociétés privées » utilisées « au développement économique et au renouvellement urbain des territoires de la métropole lilloise. » (cf. leur site internet) Elles sont détenues en partie par les collectivités locales (LMCU possède plus de 30% dans le capital de la SEM «  Ville renouvelée » présidée par M-F Delannoy, maire de Tourcoing. Aubry, elle, est présidente de la SEM « Euralille ») et en partie par le patronat local (Chambre de Commerce et d’Industrie, Caisse des Dépôts et Consignations, etc.).

Lire la suite : Zone de L’Union : Lexique

Page 5 sur 8

Rechercher

logo jemabonne

En brèves

  • Brèves industrielles

    Tropicalia, un projet Berck Berck ! Dans le genre projet inutile, la serre gigantesque de Tropicalia se pose là. À deux pas de la station balnéaire et hospitalière de Berck sur la Côte d’Opale dans le Pas-de-Calais, le projet de la plus grande serre tropicale du monde est prévu sur les communes de...

    Lire la suite...

  • Le bruit et l'odeur de l'industrie

    L'été 2020 avec La Brique, on a fait un tour de la région pour observer ceux qu’on assimilait au monde d’avant : les ouvrier.es ! On ne finit pas de les enterrer et pourtant ils existent. Baladez-vous le long de L’Aa, la Lys, la Deûle, la Scarpe, l’Escaut (dans cet ordre-là), pour faire un grand tour...

    Lire la suite...

  • L'US Café de Steenwerck

    Derrière ce nom qui sent le far-west se cache un bar éphémère installé sur un terrain au bord de l’A25. Des sièges et tables en palettes, un bar plein-air, des toilettes sèches : à mi-chemin entre le tiers-lieux et la ZAD, l’US Café apparaît depuis 2 ans pendant la période estivale grâce à un...

    Lire la suite...

  • Cargill : fleuron de l'industrie française ?

    Cargill, premier producteur agro-alimentaire mondial a une usine d’amidon à Haubourdin. Pour rappel, en automne 2019, la direction annonce une importante vague de licenciement (ou Plan de sauvegarde de l’emploi, PSE), au moins 180 emplois sur 330 sont concernés. Dès janvier, les ouvrier.es se...

    Lire la suite...

  • Haubourdin : l'industrie au nez des salarié.es

    La production de l'usine a déjà été arrêtée une dizaine de jours depuis l'annonce du PSE.   Deuxième mois de mobilisation pour les salarié.es de Cargill Haubourdin (lire La Briquette « La France en feu, les réformes au milieu », janvier 2020). Pour rappel, le numéro 1 mondial de l'agro-alimentaire...

    Lire la suite...