Génération identitaire a son dentifrice humanitaire

generation 1Alors qu’on les pensait planqués pour l’hiver, voilà les militants de Génération Identitaire (GI) qui ressortent le mufle. Les petits soldats jaunes du groupuscule se sont offerts quatre courtes sorties, les 11, 21, 24 et 30 décembre, largement relayées sur leurs réseaux sociaux. (...)

Il y a quelques mois, GI avait déjà cherché les lumières médiatiques avec des «tournées de sécurisation» du métro lillois orchestrées suite à la publication des chiffres de la délinquance dans les transports. Depuis quelques semaines, le mouvement d’extrême droite a mis en place, au niveau national, l’opération «Génération solidaire». Après la Normandie et la Lorraine, c’était donc au tour des militants lillois d’exhiber leurs tronches de nazillons[1].

Lire la suite : Génération identitaire a son dentifrice humanitaire

Transpole met deux personnes en garde à vue

chiracCette semaine, la société de transports métropolitains a déclaré la guerre aux fraudeurs. Un dépôt de plainte a entraîné la mise en garde à vue de deux personnes appartenant à la Mutuelle des fraudeurs de Lille.

C’est en partant au travail qu’un membre de la mutuelle des fraudeurs est arrêté. Il est emmené à son domicile pour une perquisition. L’appartement est retourné, ordinateurs, argent liquide, archives sont saisis. Cette personne est rapidement placée en garde à vue dans les locaux de la brigade financière à Marcq-en-Barœul. Le motif invoqué : « incitation à commettre des délits ou des crimes par voie de presse ou tout autre moyen de communication ». (Art. 23 ou 24 de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse). Les fonctionnaires qui interviennent précisent que la police répond à une plainte de Transpole à l’encontre de la mutuelle. Transpole nie aujourd’hui toute implication [1] et, malgré nos appels réitérés, refuse de répondre à nos questions. Son nom figure pourtant en belle place sur les PV de police. Son PDG, François-Xavier Castelain, appelle lui-même la brigade financière pendant la garde à vue. Sans doute afin de préserver l’indépendance de l’enquête.

Lire la suite : Transpole met deux personnes en garde à vue

« Austérité pour les Mulliez ! »

roubaixCe samedi 17 mai, un collectif de quatre associations engagées en divers endroits de France organise une marche entre le siège social d’Auchan, à Roubaix, et la ville de Néchin, en Belgique, où une partie de la famille Mulliez planque son magot. Matthieu, Sophie, Blaise et Yannick, animateurs de ce collectifs, reviennent sur les enjeux de cette mobilisation contre l’empire Auchan.

Lire la suite : « Austérité pour les Mulliez ! »

Fraude : Transpole et la SNCF mènent la guerre aux pauvres

transpoleTGI de Lille, jeudi 22 mai, 8h30. Ce matin sept personnes sont jugées. Elles sont accusées de n’avoir pas payé plus de dix amendes Transpole ou SNCF sur une période d’un an. La procédure est inédite. Frédéric Fèvre, procureur de Lille, a décidé cette audience commune « pour marquer le coup ». Après les arrestations de deux membres présumés de la Mutuelle des fraudeurs le 16 avril dernier, c’est un nouveau coup dans la guerre contre les fraudeurs dont deux ont écopé de prison ferme.

Lire la suite : Fraude : Transpole et la SNCF mènent la guerre aux pauvres

« Des soldats français ont participé au tri des populations, étape primordiale dans l’exécution d’un génocide »

mitterrand rwanda20 ans après le massacre, on ne peut pas dire que les responsables du génocide rwandais soient inquiétés par la justice. En lien avec l’association Survie, John Beurk publie une BD autour du premier procès d’un génocidaire, instruit au mois de mars dernier. En voici une version courte, agrémentée d’une interview de ce dessinateur avisé.

Lire la suite : « Des soldats français ont participé au tri des populations, étape primordiale dans l’exécution...

Bienvenue à Lambersar...kozie.

sarkoPour son grand retour en politique, Nicolas Sarkozy a choisi Lambersart. On s’attendait à une resucée des slogans façon 2012, et on avait raison. Du coup, on a préféré s’intéresser à l’ambiance du meeting, en s’infiltrant parmi les militants. Autant dire qu’on en a pris plein les mirettes...

Jeudi 25 septembre, une équipe de La Brique se donne rendez-vous à la gare Lille Flandres. Direction Lambersart. On a fait un effort vestimentaire, on chope le bus et on s’aperçoit qu’on n’est visiblement pas les seuls à se rendre au meeting de celui qui, dans la bouche de tous ces étudiants en chemise bleu ciel, fait office de sauveur : « Nicolas ».

On descend à « Saut du Loup » dans le quartier du Pacot-Vendracq, un coin populaire qui contraste avec le Lambersart bourgeois. Incognito, on passe à côté d’un RG – celui que d’aucun surnomment « blondinet ». Perché sur un banc d’arrêt de bus, il est tout occupé à surveiller les troublions qui pourraient gâcher la soirée. On s’approche de la salle Pierre de Coubertin. Pendant que la foule nous engloutit, les habitants du quartier observent, d’un air dubitatif, cette marée sénile aux colliers de perle.

Lire la suite : Bienvenue à Lambersar...kozie.

« Il y a énormément de préjugés et d’idées reçues sur l’accouchement à domicile »

entre leurs mainsLa Brique a interviewé Céline Darmayan, réalisatrice du documentaire « Entre leurs mains » (2013), dans lequel elle suit quatre sage-femmes accompagnant des parents – et plus particulièrement des futures mères – qui souhaitent accoucher « au naturel ». Au passage, le film décortique les représentations erronées de l’accouchement construites par la suprématie masculine du milieu médical. L’accouchement est l’enjeu d’un combat pour la liberté à disposer de son corps.

Lire la suite : « Il y a énormément de préjugés et d’idées reçues sur l’accouchement à domicile »

Le « Cauchemar » de Croix

caucheCroix est la deuxième ville de France où l’impôt sur la fortune est le plus élevé, derrière la ville de Neuilly dans les Hauts-de-Seine. Elle est dirigée depuis 2008 par un certain Régis Cauche (UMP), nationalement connu pour avoir fait le buzz il y a quelques mois avec ses propos légitimant l’usage de la violence à l’égard des Roms. Mais décomplexer une violence raciste n’est pas son seul talent.

Lire la suite : Le « Cauchemar » de Croix

Sur l’annulation de notre journée de soutien

Le samedi 21 décembre devait se tenir une journée de soutien au journal La Brique dans les locaux du Centre Culturel Libertaire, à Lille. Nous avions programmé le groupe The Gendarme afin qu’il interprète « The Bal de The Police ». Suite à l’écoute de quelques chansons et au visionnage de vidéos sur le net, les membres du collectif du CCL ont jugé les propos du groupe « sexistes et homophobes ». Aux termes d’échanges avec The Gendarme et le CCL, La Brique a préféré annuler sa journée de soutien. On tenait à s’en expliquer.

Lire la suite : Sur l’annulation de notre journée de soutien

Interview exclusive d’Edward Snowden

snowdenNous avons interviewé Edward Snowden, le jeune informaticien reclus en Russie pour ses révélations sur les programmes d’espionnage américains. Il nous explique les raisons qui l’ont poussé à fuir son job et « balancer » son ancien employeur. Du fait de sa connaissance des outils de contrôle, nous l’avons questionné à propos de la politique numérique lilloise : la banalisation des moyens de surveillance, Internet des objets ou capteurs, attaqueraient notre libre arbitre. Pour lui, des parallèles doivent être faits entre la lutte contre le terrorisme, les mesures contre la « crise », et l’action des écologistes dans la mise au pas des populations. Pour preuves, Edward Snowden nous rend compte des écoutes d’Euratechnologies, Sandrine Rousseau ou Éric Quiquet. Révélations.

Lire la suite : Interview exclusive d’Edward Snowden

Mort de Pierre Morain, incarcéré à Loos en 1955 pour son soutien aux révolutionnaires algériens

JPEG - 160 ko

« Moi je ne suis pas français, je suis ouvrier ». Voilà ce que répondit Pierre Morain au tribunal de Lille qui lui demandait pourquoi lui, Français, participait aux côtés des travailleurs algériens aux violentes émeutes qui retournèrent le centre-ville de Lille ce 1er mai 1955. Pierre Morain, ouvrier du bâtiment installé à Roubaix, anarchiste, sera le premier métropolitain incarcéré pour son soutien aux révolutionnaires algériens. Il est décédé le 27 mai 2013. L’historien Jean-René Genty lui rend cet hommage.

Lire la suite : Mort de Pierre Morain, incarcéré à Loos en 1955 pour son soutien aux révolutionnaires algériens

Page 4 sur 6

Rechercher

logo jemabonne

En brèves

  • L'US Café de Steenwerck

    Derrière ce nom qui sent le far-west se cache un bar éphémère installé sur un terrain au bord de l’A25. Des sièges et tables en palettes, un bar plein-air, des toilettes sèches : à mi-chemin entre le tiers-lieux et la ZAD, l’US Café apparaît depuis 2 ans pendant la période estivale grâce à un...

    Lire la suite...

  • Cargill : fleuron de l'industrie française ?

    Cargill, premier producteur agro-alimentaire mondial a une usine d’amidon à Haubourdin. Pour rappel, en automne 2019, la direction annonce une importante vague de licenciement (ou Plan de sauvegarde de l’emploi, PSE), au moins 180 emplois sur 330 sont concernés. Dès janvier, les ouvrier.es se...

    Lire la suite...

  • Haubourdin : l'industrie au nez des salarié.es

    La production de l'usine a déjà été arrêtée une dizaine de jours depuis l'annonce du PSE.   Deuxième mois de mobilisation pour les salarié.es de Cargill Haubourdin (lire La Briquette « La France en feu, les réformes au milieu », janvier 2020). Pour rappel, le numéro 1 mondial de l'agro-alimentaire...

    Lire la suite...

  • Bruits ou tapages injurieux, la répression continue

    Suite à des manifestations en février et avril 2018, près de 10 personnes ont reçu une ou plusieurs amendes à leur domicile pour motif de « bruit ou tapage injurieux perturbant la tranquillité d’autrui ». Sans qu’ait eu lieu ni contrôle ni notification les jours concernés : du racket légal....

    Lire la suite...

  • Aujourd’hui tout le monde a peur

    Max Weber faisait de la bureaucratie l’instrument de la rationalisation du monde : soumise à la règle, elle préviendrait des initiatives individuelles insuffisamment fondées. Aujourd’hui, avec la réouverture pour le moins hasardeuse des écoles primaires, cet optimisme nous semble devoir être...

    Lire la suite...