Hé ho, au bout du rouleau !

le foll julien pitinome

Lundi 4 Juillet à Lille se tenait une espèce de meeting – c'est du moins comme cela que le machin était présenté – initié par le collectif « Hé ho la gauche », la réunion des derniers soutiens à François Hollande. Car oui, il y en a. En dépit d'un important dispositif visant à ne faire entrer que les membres du parti, La Brique a pu s'y infiltrer. Et constater à quoi ressemble une thérapie de groupe pour s'auto-persuader qu'on est de gauche, et galvaniser les foules en soutien à un candidat qui n'existe pas.

Lire la suite : Hé ho, au bout du rouleau !

Connivences au tribunal

17mai2016 3
Antoine C., syndicaliste CGT, vient de passer plus de quatre semaines en prison. Son procès s'est tenu à Lille le 9 juin dernier. Accusé de « violence contre agent de la force publique » et de « refus de prélèvements biologiques », il comparait en même temps que François D. suspecté pour sa part d'avoir donné un coup de pied au cul à un flic en civil.
L'emprisonnement d'Antoine a provoqué un élan de solidarité de la part de tou.tes celles et ceux qui luttent dans la rue contre le loi travail et qui subissent les provocations policières.
Lire la suite : Connivences au tribunal

El Khomri, un train de retard.

03mai gare 3Mardi 3 mai, début des discussions sur la loi travail à l’Assemblée nationale. A Lille, pas de manifestation, mais une série d’actions a été organisée par l’AG interluttes. Rendez-vous est donné à 8h30 devant la fontaine de la Gare Lille-Flandres. Une troupe d'environ soixante-dix personnes, étudiant.es de Lille 1 et Lille 3, syndicalistes CGT, FSU et SUD, autonomistes, et quelques camarades mobilisé.es pour l'occasion, décide d'investir les gares lilloises pour donner de la voix contre la loi Travail.
Lire la suite : El Khomri, un train de retard.

Une Briquette de plus dans la mare

labriquetteLa Brique a sorti un hors-série, La Briquette, distribuée gratuitement en mille exemplaires ce 1er mai. 
 
"Manifs. Actions. Contestations. Pourvu que ça dure !"

La Brique, née de la lutte, retrouve donc ses plus belles heures de jeunesse face au mouvement en cours. Galvanisée par le bel accueil que reçoit le canard sur le terrain lors des premières manif', indignée par les violences policières, son équipe - comme toujours – est bien décidée à ne pas laisser La Voix du Nord raconter que les manifestant.es se jettent sur les CRS. Et c'est ce qui se passe : une nouveauté pour nous, un exercice d'écriture quasi au quotidien et destiné à notre site internet.

Téléchargez le PDF

« Medef, Medef, Mes déf-icits ! »

interluttants 1Vendredi 22 avril, une quarantaine de personnes (militant.es, syndicalistes de Sud, participant.es de Nuit Debout, étudiant.es) répondent à l'appel des Interluttant.es 59/62. Rendez-vous est donné à 8 h 30 pour une action coup de poing dont l'objectif n'est révélé qu'en dernière minute. Une petite sauterie entre patrons organisée par le Médef se déroule à l'intérieur de la majestueuse Chambre de commerce et d'industrie (CCI) : « Petit-déjeuner d'échanges avec Hervé Mariton ». Les patrons devront partager la brioche.

 

Lire la suite : « Medef, Medef, Mes déf-icits ! »

« À vos smartphones ! »

foule ordi 1

C'est le mot d'ordre qui revient régulièrement place de la République. Il est question de hashtags, de groupes Facebook ou de SMS viraux. Les Nuit debout insistent sur cet enjeu de la com', confondue pour l'occasion avec l'usage des outils numériques. « On connaît tou.tes dix personnes, les informer de ce qu'il se passe sur la place, c'est les motiver à venir», entend-on dans la discussion plénière qui s'étire au soleil. Moui ? Pas sûr que les jours de beau temps tout le monde choisisse de rester en terrasse à Wazemmes par simple ignorance de ce qui se trame à Répu…

Lire la suite : « À vos smartphones ! »

Les deux du local CNT face au tribunal des flagrants délires

CNT valeurs 1Vendredi 22 avril. Des drapeaux de la CNT flottent devant le tribunal de Lille.

Une centaine de personnes est venue en soutien aux deux militants qui passent en comparution immédiate suite à la manif' du mercredi 20 avril. Justice politique et justice de classe font toujours aussi bon ménage. Un petit retour sur les événements s'impose pour comprendre comment deux arrestations en soit-disant « flagrant délit » ont pu avoir lieu plus d'une heure après les faits.

 

Lire la suite : Les deux du local CNT face au tribunal des flagrants délires

« On veut visiter l'expo ! »

1.nuitdebout 14avrilIl fait beau ce jeudi à 17h30 sur la place de la République à Lille. Ça tombe bien, c'est l'inauguration de la candidature de la France de l'exposition universelle pour 2025. Quelques containers sont posés là, surplombés par une énorme bulle où sont projetées des images dignes d'un film d'anticipation anxiogène. Dans cette grosse boîte et devant les médias, la petite délégation d'élu.es est tout sourire : Martine Aubry, Jean-René Lecerf, Xavier Bertrand... serrent une petite pancarte « Lille #jeveux2025 ».

 

Lire la suite : « On veut visiter l'expo ! »

Page 2 sur 6

Rechercher

logo jemabonne

En brèves

  • Aujourd’hui tout le monde a peur

    Max Weber faisait de la bureaucratie l’instrument de la rationalisation du monde : soumise à la règle, elle préviendrait des initiatives individuelles insuffisamment fondées. Aujourd’hui, avec la réouverture pour le moins hasardeuse des écoles primaires, cet optimisme nous semble devoir être...

    Lire la suite...

  • Le mot des dessinateur.trices

    Thérèse (bis) a invité quelqu'un à la Brique et celui-ci n'avance pas vraiment masqué...

    Lire la suite...

  • Bêtises de la sucrerie de Cambrai

    Le 3ème groupe mondial sucrier, Tereos, s’enorgueillit depuis le début du confinement de produire des litres de gel hydro-alcoolique ; aux héros industriels, la patrie reconnaissante. Le communiqué de presse de l’entreprise en date du 23 avril 2020 s’ouvre ainsi : « Pour des causes restant encore à...

    Lire la suite...

  • Ça va vous faire tout drone...

    Les annonces de Macron sont parfois un peu en décalage avec les actes : après les commandes de gaz lacrymos plutôt que des masques à l'heure des premières secousses du virus en France, son ministère de l'Intérieur lance un appel d'offres le 12 avril pour 651 drones. L'homme qui sort les mots «...

    Lire la suite...

  • Angry Birds

    A Lille comme dans d’autres villes de France, La direction départementale de la sécurité publique use d’un drone équipé d’un haut parleur pour rapeller aux confiné.es qui s’aventurent dans la rue que l’ordre est toujours en place : "Police nationale, afin d’éviter la propagation du Covid-19, les...

    Lire la suite...

  • Cynisme d’Etat

    Le 30 mars, le Prefet de Seine-et-Marne annonce fiérement mobiliser les réfugié.es pourvoyant ainsi aux besoins saisonniers de main d’oeuvre agricole. Le 31 mars, la prefecture annonce qu’il s’agit de volontaires. Ces dernier.es seront rémunéré.es et travailleront dans les conditions sanitaires...

    Lire la suite...

  • Âme charitable

    Du grec ancien phílos, "ami" et de ánthrôpos, "genre humain", d’après le Larousse, le philanthrope est un ami du genre humain ou une personne qui cherche à améliorer le sort de ses semblables par des dons en argent, la fondation ou le soutien d’œuvres. Le Ministre, Maire de Tourcoing...

    Lire la suite...

  • Blanquer nous fait banquer : concours de circonstances !

    « Nous avons considéré que ces types de concours sont beaucoup trop importants pour les personnes concernées pour les reporte. »C’est ce que déclarait le matin du 15 mars le ministre de l’Education Nationale Jean-Michel Blanquer suite à l’annonce par Macron de la fermeture des écoles. Pour finalement,...

    Lire la suite...

  • « CHEEEEESE » ou ta gueule !

    Entre Violette Spillebout pour qui Lille est « exposée aux trafics de drogues et à une menace terroriste », et Marc-Philippe Daubresse qui propose l’installation de 500 caméras - équipées de technologies de reconnaissance faciale - c’est la surenchère sécuritaire. Martine Aubry s’y était opposée...

    Lire la suite...

  • Appel à temoignage

    Cet appel à témoignage est en relation avec l'article Baiser sans bébé : Toute une histoire Un enjeu de la contraception propre aux femmes, c’est d’abord de pouvoir faire l’amour sans devenir mère. Si le risque de « devenir parent » implique les deux personnes, les précautions à prendre par...

    Lire la suite...