Surf à l’italienne

Qui a dit qu’on ne pouvait pas surfer sur l’Adriatique ou encore la Tyrrhénienne ? Sûrement ceux et celles qui n’ont pas vu LA vague qui déferle en ce moment en Italie. Si les médias français boycottent les nouvelles italiennes par peur de donner de mauvaises idées, La Brique s’y est intéressée. Par chance, une rédactrice était à Rome. Aperçu d’une mobilisation peut-être plus qu’étudiante...

Lire la suite : Surf à l’italienne

L’économie solidaire ou l’impuissance politique

Business du développement durableL’économie solidaire a perdu de sa fraîcheur initiale. Dans un échec patent, elle n’irradie plus guère les espaces locaux d’une pensée alternative. Que faut-il entendre par là ? Elle était une force autonome de contestation et de transformation – à la marge, sans doute – de l’économie de marché et d’un Etat bureaucratisé devenu garant de cette économie. Elle s’est métamorphosée en un rouage assujetti des politiques publiques en direction des désaffiliés, des travailleurs pauvres, des défavorisés ainsi qu’en une économie de survie pour ceux-ci. La solidarité politique d’acteurs de la société civile s’est transformée en une philanthropie très XIXe siècle, mais encadrée par l’État social. La contestation a laissé place à la gestion parapublique de la pauvreté.

Lire la suite : L’économie solidaire ou l’impuissance politique

Épicerie solidaire : la misère à petits prix

JPEG - 512.7 ko

Profiter de la misère des autres pour en faire un commerce, voilà une pratique courante depuis des lustres. De nos jours, on appelle ça de la « solidarité ». A Lille-Sud, Carrefour s’implante avec finesse en la jouant démarche citoyenne, par l’ouverture au printemps dernier d’une « épicerie solidaire ». Un supermarché qui revend aux pauvres les produits dont les magasins sont censés se débarrasser.

Lire la suite : Épicerie solidaire : la misère à petits prix

Comment « Faire fructifier son argent tout en... »

L’abolition du salariat, c’était bon pour l’économie sociale du XIXe siècle. Place au marketing pur jus. À l’Infocom de Roubaix, lors d’un débat sur la promotion de l’économie-sociale-et-solidaire (ESS), plusieurs agences de com’ et organisations de ce secteur sont venues présenter les résultats prometteurs de leur campagne de pub. Vive la com’, la vraie celle qui ramène clients et capitaux.

 

Lire la suite : Comment « Faire fructifier son argent tout en... »

Bulletin de grève n°1 / septembre-octobre 2008

"Les bons de Noël, vous irez aux Assedic pour les toucher ! » [1]. Le patron de l’imprimerie Thirion à Tourcoing n’a pas apprécié la grève début septembre. Surnommé « le Tapie des Vosges », il s’était offert l’entreprise en 1991. Des 170 emplois, il n’en restait que 29 en 2008. À l’annonce d’un nouveau plan social et d’une délocalisation de l’imprimerie, les ouvriers stoppent le boulot, une première depuis plus de 15 ans. Trop tard, la liquidation est prononcée trois semaines après...

Lire la suite : Bulletin de grève n°1 / septembre-octobre 2008

L’internationalisme lillois

Mexico ! Été 68 : l’armée tire à bout portant sur la foule désarmée protestant contre le pouvoir en place. L’objectif est de faire place nette avant l’ouverture des JO qui a lieu quelques jours plus tard. 2008 : l’État Mexicain est passé de la dictature à la démocratie capitaliste. L’armée, elle, n’a pas changé : elle pacifie. Les indigènes du Chiapas le savent bien.

Lire la suite : L’internationalisme lillois

Entartons, entartons, les pompeux cornichons !

noelgodinInterview gloutonne réalisée pour La Brique par TomJo et Seb, ripaillant à l’occasion de la présentation du film par son réalisateur Geoffroy Legrelle, son sujet, j’ai nommé le célèbre entartiste Noël Godin, et Sihame Fattah, pâtissière collègue et néanmoins archiviste, au cinéma l’Univers, à Lille.
Merci aux copines et copains de Chiche ! pour cette copieuse rencontre… éminemment « terroriste ». Merci au bœuf bio, enfin, qui permit au bouillon de Charlotte, Silvia, et des autres camarades d’en faire un couscous à s’en lécher des babines de Gloupier.

Lire la suite : Entartons, entartons, les pompeux cornichons !

CAF : Des managers à votre service... public

Des agents de la Caisse d’Allocations Familiales de Roubaix étaient en grève ces dernières semaines. Par des arrêts de travail de 55 minutes par jour, les salarié-e-s ont fait émerger la dégradation de leurs conditions de travail et les dangers de la ré-organisation des CAF prévue pour 2011. Focus sur des travailleurs sociaux aux prises avec l’idéologie du management.

Lire la suite : CAF : Des managers à votre service... public

Manger pour sur-vivre ou vivre pour sur-consommer ?

Il faut manger, chante aujourd’hui Manu Chao ? Comme les nourritures mentales nous tiennent debout, les nourritures tout court nous maintiennent en vie. C’est sûr, on peut tenter d’infuser La Brique, mais ça ne vous fait pas le café matinal (et que les gosses nous croient et n’essaient surtout pas, c’est vraiment de l’encre !) A Lille comme ailleurs, un truc nous tient bien à la gorge, qui concerne tout le monde sans toutefois passer par la matraque. C’est manger, infinitif. Certains le font avec goût, d’autres sans moyens.

Lire la suite : Manger pour sur-vivre ou vivre pour sur-consommer ?

Volontaires citoyenS... ou serviles précaires ?

Campagne de com' d'Unis-CitéUne nouvelle génération de jeunes est en marche. Ce sont les volontaires ! Ici ou ailleurs, ils rendent service au milieu associatif. Et pour leur permettre de mieux s’engager, on a créé pour eux un statut sur mesure : le Service Civil Volontaire. Quand l’Etat prend l’éducation citoyenne des jeunes à coeur, volontariat rime avec initiation à la précarité renforcée.

Lire la suite : Volontaires citoyenS... ou serviles précaires ?

Boulangerie Paul, les travailleurs à la baguette

Paul est dans « la tradition boulangère depuis 118 ans ». Si cette maxime tout droit sortie de la faramineuse com’ interne du groupe1 peut s’avérer correcte pour les premières décennies, elle risque fort de laisser pantois celles et ceux qui ont pu travailler sous la toque et la direction de cet industriel «  artisanal  », capitaliste pur jus. Témoignages.

Lire la suite : Boulangerie Paul, les travailleurs à la baguette

Bertrand de Talhouët je te plumerai

Après un mois de grève des salarié-e-s de La Redoute, groupe Pinault-Printemps-Redoute, le PDG Bertrand de Talhouët se casse. Bon vent ! Dans le communiqué de la firme, aucun lien n’est fait entre ces deux évènements. Une question quand même : se paiera-t-il un départ doré après avoir accordé 45 € d’augmentation à des salarié-e-s qui étaient au SMIC après 15 ans de boîte ? C’est plutôt à la mode en ce moment.

Lire la suite : Bertrand de Talhouët je te plumerai

Page 7 sur 8

Rechercher

logo jemabonne

En brèves

  • Aujourd’hui tout le monde a peur

    Max Weber faisait de la bureaucratie l’instrument de la rationalisation du monde : soumise à la règle, elle préviendrait des initiatives individuelles insuffisamment fondées. Aujourd’hui, avec la réouverture pour le moins hasardeuse des écoles primaires, cet optimisme nous semble devoir être...

    Lire la suite...

  • Le mot des dessinateur.trices

    Thérèse (bis) a invité quelqu'un à la Brique et celui-ci n'avance pas vraiment masqué...

    Lire la suite...

  • Bêtises de la sucrerie de Cambrai

    Le 3ème groupe mondial sucrier, Tereos, s’enorgueillit depuis le début du confinement de produire des litres de gel hydro-alcoolique ; aux héros industriels, la patrie reconnaissante. Le communiqué de presse de l’entreprise en date du 23 avril 2020 s’ouvre ainsi : « Pour des causes restant encore à...

    Lire la suite...

  • Ça va vous faire tout drone...

    Les annonces de Macron sont parfois un peu en décalage avec les actes : après les commandes de gaz lacrymos plutôt que des masques à l'heure des premières secousses du virus en France, son ministère de l'Intérieur lance un appel d'offres le 12 avril pour 651 drones. L'homme qui sort les mots «...

    Lire la suite...

  • Angry Birds

    A Lille comme dans d’autres villes de France, La direction départementale de la sécurité publique use d’un drone équipé d’un haut parleur pour rapeller aux confiné.es qui s’aventurent dans la rue que l’ordre est toujours en place : "Police nationale, afin d’éviter la propagation du Covid-19, les...

    Lire la suite...

  • Cynisme d’Etat

    Le 30 mars, le Prefet de Seine-et-Marne annonce fiérement mobiliser les réfugié.es pourvoyant ainsi aux besoins saisonniers de main d’oeuvre agricole. Le 31 mars, la prefecture annonce qu’il s’agit de volontaires. Ces dernier.es seront rémunéré.es et travailleront dans les conditions sanitaires...

    Lire la suite...

  • Âme charitable

    Du grec ancien phílos, "ami" et de ánthrôpos, "genre humain", d’après le Larousse, le philanthrope est un ami du genre humain ou une personne qui cherche à améliorer le sort de ses semblables par des dons en argent, la fondation ou le soutien d’œuvres. Le Ministre, Maire de Tourcoing...

    Lire la suite...

  • Blanquer nous fait banquer : concours de circonstances !

    « Nous avons considéré que ces types de concours sont beaucoup trop importants pour les personnes concernées pour les reporte. »C’est ce que déclarait le matin du 15 mars le ministre de l’Education Nationale Jean-Michel Blanquer suite à l’annonce par Macron de la fermeture des écoles. Pour finalement,...

    Lire la suite...

  • « CHEEEEESE » ou ta gueule !

    Entre Violette Spillebout pour qui Lille est « exposée aux trafics de drogues et à une menace terroriste », et Marc-Philippe Daubresse qui propose l’installation de 500 caméras - équipées de technologies de reconnaissance faciale - c’est la surenchère sécuritaire. Martine Aubry s’y était opposée...

    Lire la suite...

  • Appel à temoignage

    Cet appel à témoignage est en relation avec l'article Baiser sans bébé : Toute une histoire Un enjeu de la contraception propre aux femmes, c’est d’abord de pouvoir faire l’amour sans devenir mère. Si le risque de « devenir parent » implique les deux personnes, les précautions à prendre par...

    Lire la suite...