Manger pour sur-vivre ou vivre pour sur-consommer ?

Il faut manger, chante aujourd’hui Manu Chao ? Comme les nourritures mentales nous tiennent debout, les nourritures tout court nous maintiennent en vie. C’est sûr, on peut tenter d’infuser La Brique, mais ça ne vous fait pas le café matinal (et que les gosses nous croient et n’essaient surtout pas, c’est vraiment de l’encre !) A Lille comme ailleurs, un truc nous tient bien à la gorge, qui concerne tout le monde sans toutefois passer par la matraque. C’est manger, infinitif. Certains le font avec goût, d’autres sans moyens.

Lire la suite : Manger pour sur-vivre ou vivre pour sur-consommer ?

Volontaires citoyenS... ou serviles précaires ?

Campagne de com' d'Unis-CitéUne nouvelle génération de jeunes est en marche. Ce sont les volontaires ! Ici ou ailleurs, ils rendent service au milieu associatif. Et pour leur permettre de mieux s’engager, on a créé pour eux un statut sur mesure : le Service Civil Volontaire. Quand l’Etat prend l’éducation citoyenne des jeunes à coeur, volontariat rime avec initiation à la précarité renforcée.

Lire la suite : Volontaires citoyenS... ou serviles précaires ?

Boulangerie Paul, les travailleurs à la baguette

Paul est dans « la tradition boulangère depuis 118 ans ». Si cette maxime tout droit sortie de la faramineuse com’ interne du groupe1 peut s’avérer correcte pour les premières décennies, elle risque fort de laisser pantois celles et ceux qui ont pu travailler sous la toque et la direction de cet industriel «  artisanal  », capitaliste pur jus. Témoignages.

Lire la suite : Boulangerie Paul, les travailleurs à la baguette

Bertrand de Talhouët je te plumerai

Après un mois de grève des salarié-e-s de La Redoute, groupe Pinault-Printemps-Redoute, le PDG Bertrand de Talhouët se casse. Bon vent ! Dans le communiqué de la firme, aucun lien n’est fait entre ces deux évènements. Une question quand même : se paiera-t-il un départ doré après avoir accordé 45 € d’augmentation à des salarié-e-s qui étaient au SMIC après 15 ans de boîte ? C’est plutôt à la mode en ce moment.

Lire la suite : Bertrand de Talhouët je te plumerai

Gagner plus pour tout perdre

Une semaine avant Noël, un sixième ouvrier meurt suite à l’incendie des Aciéries Thyssen Krupp de Turin. Silence médiatique en France. Le déroulement du drame éclaire sur la manière dont les logiques de profit prennent le pas sur la sécurité. L’usine fonctionne 24/24h, mais emploie deux fois moins d’ouvrier-e-s qu’auparavant. Lorsque l’incendie se déclare, le 6 décembre 2007, à 1h10, travaillent des ouvriers qui doivent effectuer douze heures (dont quatre en heures sup’, suite à des “réductions d’effectif”). Mais la fatigue n’est pas responsable ici. C’est une fuite d’huile qui a mis le feu aux installations vétustes de l’usine. Lorsque les ouvriers s’emparent de l’extincteur, il ne fonctionne pas, comme d’ailleurs les lances à eau ! Reste le téléphone d’appel d’urgence, mais celui-ci est également hors service...1

Lire la suite : Gagner plus pour tout perdre

Interview de deux militant-e-s de la liste « Un autre Lille est possible », qui se présente aux municipales.

Vous parlez d’une liste indépendante à la gauche du PS. Mais de quelles organisations politiques proviennent les personnes figurant sur la liste (la LCR, des syndicats, les alternatifs, LO ?) ? Cette liste provient-elle de la dynamique « collectif antilibéral de Lille » ?

Lire la suite : Interview de deux militant-e-s de la liste « Un autre Lille est possible », qui se présente aux...

Chômeurs à vendre

A la Poste, la SNCF, EDF-GDF et bientôt dans l’Education, la privatisation se fait en douceur, pour éviter la « grogne » sociale. A l’ANPE, la privatisation est « expérimentale ». Depuis 2005, des « lots » de sans-emplois sont envoyés dans des cabinets privés et des boîtes d’intérim à l’appétit vorace. Le nouveau gouvernement entend finir le boulot et renvoyer l’ANPE aux oubliettes.

Lire la suite : Chômeurs à vendre

Rectorat et MEDEF unis pour le meilleur et pour le pire !

L’académie de Lille et le MEDEF Nord/Pas-de-Calais ont reconduit leur partenariat le 20 mars à la Cité des Echanges à Marcq-en-Baroeul. Bernard Dubreuil, recteur de l’académie, et Jean-Pierre Guillon, président du MEDEF Nord Pas-de-Calais, ont signé une convention de partenariat en matière de relations école-entreprise pour la période 2007–2009. A quand un partenariat de l’éducation nationale avec les syndicats professionnels pour apprendre aux futurs salarié-e-s à se défendre face au patronat ?

Lire la suite : Rectorat et MEDEF unis pour le meilleur et pour le pire !

SOLDE DE SAISON : Quand le privé recycle le public, il lave plus blanc que blanc

Début 2007. Des syndicats et des personnels de L’École Supérieure des Arts Appliqués et du Textile (ESAAT) dénoncent un plan de privatisation de l’apprentissage. Soutenu par la Région, Bernard Dubreuil, recteur de l’académie de Lille, met en œuvre sa politique d’économies et envisage de fermer les BTS " ennoblissement " et " tissage " (bonneterie et filature ayant fermées progressivement). Pour légitimer ces décisons, le Rectorat met en avant les problèmes de recrutement et des formations qui ne seraient plus attractives. La solution ? La reprise par le Centre Intertextile d’Apprentissage de Roubaix-Tourcoing-Vallée de la Lys, un centre d’apprentissage privé (CFA), présenté comme seul capable de pérenniser l’enseignement professionnel par la défaillance du secteur public, incapable d’accueillir les jeunes. On les envoie directement vers le privé qui en profite pour récupérer les locaux, le matériel et des compétences de l’ESAAT.

Lire la suite : SOLDE DE SAISON : Quand le privé recycle le public, il lave plus blanc que blanc

Débaptisation Mode d’emploi

Définitions

 Baptême : n.m. (du gr. baptizein, immerger)

1.Christ. Sacrement qui, en effaçant le péché originel, marque l’entrée dans l’église ; cette cérémonie. ¤ nom de baptême : prénom qu’on reçoit le jour du baptême.

2.Baptême civil : cérémonie laïque célébrée en mairie et ayant pour un enfant la valeur d’un rite de passage.

Petit Larousse 2007

Lire la suite : Débaptisation Mode d’emploi

Ils ont le chiffre, nous avons le nombre !

Les derniers chiffres officiels, pour décembre 2006, prétendent que la région compterait 184 310 demandeurs d’emploi pour un taux de chômage de 12,2%. Cependant ces chiffres ne comptabilisent que les chômeurs-ses de « catégorie 1 » (cherchant un emploi à temps plein, en CDI et étant disponible immédiatement ), Ce mode de calcul, défini par le Bureau International du Travail, exclut, de fait, les 7 autres catégories de chercheur-ses d’emploi. Ne sont pas compris non plus, les bénéficiaires du RMI non-incrits à l’ANPE (environ 60%). ainsi que celles & ceux qui, ne percevant aucune indemnisation, ont décidé de ne plus s’inscrire, découragé-e-s par les contrôles intempestifs de l’agence.

Lire la suite : Ils ont le chiffre, nous avons le nombre !

Page 8 sur 8

Rechercher

logo jemabonne

En brèves

  • Bruits ou tapages injurieux, la répression continue

    Suite à des manifestations en février et avril 2018, près de 10 personnes ont reçu une ou plusieurs amendes à leur domicile pour motif de « bruit ou tapage injurieux perturbant la tranquillité d’autrui ». Sans qu’ait eu lieu ni contrôle ni notification les jours concernés : du racket légal....

    Lire la suite...

  • Aujourd’hui tout le monde a peur

    Max Weber faisait de la bureaucratie l’instrument de la rationalisation du monde : soumise à la règle, elle préviendrait des initiatives individuelles insuffisamment fondées. Aujourd’hui, avec la réouverture pour le moins hasardeuse des écoles primaires, cet optimisme nous semble devoir être...

    Lire la suite...

  • Le mot des dessinateur.trices

    Thérèse (bis) a invité quelqu'un à la Brique et celui-ci n'avance pas vraiment masqué...

    Lire la suite...

  • Bêtises de la sucrerie de Cambrai

    Le 3ème groupe mondial sucrier, Tereos, s’enorgueillit depuis le début du confinement de produire des litres de gel hydro-alcoolique ; aux héros industriels, la patrie reconnaissante. Le communiqué de presse de l’entreprise en date du 23 avril 2020 s’ouvre ainsi : « Pour des causes restant encore à...

    Lire la suite...

  • Ça va vous faire tout drone...

    Les annonces de Macron sont parfois un peu en décalage avec les actes : après les commandes de gaz lacrymos plutôt que des masques à l'heure des premières secousses du virus en France, son ministère de l'Intérieur lance un appel d'offres le 12 avril pour 651 drones. L'homme qui sort les mots «...

    Lire la suite...