Éditos

Edito N°14 - A qui profite Lille 3000 ?

numero14«  La démocratie pour Aubry, c’est ce qui vient d’en haut et qu’on doit accepter ». Cette remarque qu’un commerçant lillois a osé faire à La Brique, illustre bien ce qui ressort des entretiens que nous menons depuis deux ans.

Avec une « démocratie participative » de façade et des déclarations émouvantes, il est possible de faire gober n’importe quelles décisions politiques. Des décisions qui se veulent « populaires » devant les caméras, mais qui émanent quasi systématiquement des intérêts d’une poignée de puissants. Patron-nes et élu-es. Dans notre métropole, l’économie, la culture et l’information sont aux mains d’une oligarchie [1]. Depuis longtemps, certes. Mais un monopole ne dort jamais.

Lire la suite...

Edito N°13 - Le clan Mulliez

numero13 1« L’Europe XXL est une façon de dire que nous devons nous ouvrir vers les autres. »* M. Aubry

 

Vendredi 6 mars, des embouteillages bloquent l’entrée de Lille par la Porte de Valenciennes : la police expulse les Roms qui squattent depuis plusieurs mois. À peine sont-ils chassés que des plots en béton sont posés afin d’empêcher toute réinstallation. C’est qu’il ne faudrait pas dégoûter le chaland pour la grande cérémonie culturelle qui s’ouvre une semaine plus tard ?! La deuxième édition de Lille 3000 nous impose cette année une Europe XXL, avec pour slogan « En route vers l’Est ! » Les organisateurs (mairie et mécénat privé) manient l’ironie aussi bien que le carnet de chèques (budget de 9 millions d’euros).

Lire la suite...

Edito N°12 - A chacun son rythme

numero12On a vu ce patronat de la grande distribution ou du textile, des mines ou de l’automobile nous réduire à l’état de « ressources humaines », « variables d’ajustement » de leurs profits. On a laissé ces techniciens du désastre nous rationaliser et nous évaluer, domestiquer la nature, bousiller nos paysages et notre santé. On a vu ces flics et ces militaires nous réduire au silence. On a laissé leurs porte-voix noyer toutes ces oppressions dans un flot continu de bonnes nouvelles et de faits divers décérébrants. Et on a regardé cette gauche du Nord et d’ailleurs tuer dans l’œuf nos rêves d’émancipation.

Lire la suite...

Edito N°11 - Vous reprendrez bien un peu de grève ?

Fnumero11iction séditieuse

La fin du procès approchait. La cour avait pris sa décision. Mais avant de rendre le délibéré, la présidente demanda : « Accusés, levez-vous je vous prie. La cour aimerait entendre une dernière fois votre éditorial, qui fait l’objet des poursuites. Veuillez le lire. » Les « accusés » s’exécutèrent. L’un d’entre eux se mit à lire :

Lire la suite...

Edito N°10- Capitalisme en sursis

numero10La solidarité s’établit en faveur d’hommes et de femmes, mais aussi à leurs dépends. Le christianisme a su ériger la charité, devoir moral envers les plus faibles, en système d’obligés. Un peu à la manière de Martine Aubry qui pense en se rasant : « J’ai fait un rêve et on va le réaliser ! Faire de Lille LA ville de la solidarité ! » [1] Vaste opération de com’ dans la pure tradition de Lille2004 que certain.es avaient su faire voler en éclats : «  La peinture a un triste sort : celui de croupir dans les musées. La solidarité en a connu un bien pire : elle a fini dans la bouche de Martine Aubry. Les deux puent la mort diront certains. » [2]

Lire la suite...

Edito N°09 - ville propre ville morte

numero09Sous l’égide du PS droitisé par le MoDem, la mairie lilloise accélère la mutation urbaine, « culturelle », « solidaire » et « propre ». La recette ? Prenez d’abord des événements « culturels » qui créent une marque de fabrique (Lille2004, Lille3000). Saupoudrez d’une cuillère (municipale) de «  solidarité », de « mixité sociale » et d’une pincée d’écologisme qui redonnent « à chaque habitant la fierté de lui-même et de son quartier  » pour une action qui «  porte ses fruits » (1)... empoisonnés. Laissez agir bien tranquillement les promotteurs immobiliers. Et vous obtiendrez un beau recyclage des quartiers populaires, grâce aux Maisons Folies, au Tripostal, au Boulevard des modes (à Lille Sud), qui attireront les investisseurs et séduiront certaines catégories sociales.

Lire la suite...

Edito N°07 - Santé : les malades payent l'apéro

numero07Sous la misère, les pavés

Lille est passée à droite ! Qui l’eut crû ? Le PS et les Verts ont scellé une alliance avec le Modem, ce même Modem qui ne cessait d’être dénoncé par le PS comme un parti de droite. Etonnant ? Non. En ces temps d’ouverture, dans la région comme ailleurs, le bizness électoral a fait des émules. Une fois de plus, rien à espérer de ces élu-e-s girouettes aux convictions ventilées. Rien à l’horizon. Encore une fois « la France s’ennuie ».

Lire la suite...

Edito N°06 - Poires avariées

numero068 Mars 1977, élections municipales à Lille. Le Clampin Libéré dégueule les candidats Mauroy et Ségard. 31 ans après son joyeux prédécesseur, La Brique rend hommage et rouvre les dossiers des poires avariées. L’occasion était trop belle pour dépeindre ces précieuses ridicules, qui voient depuis quelques semaines s’affronter les “rois des cons” pour un bout de trône1.

Lire la suite...

Edito N°05 - Contrôle social

numero05Depuis la mi-octobre, les mouvements sociaux s’additionnent, sans réellement se rencontrer, pour défendre des acquis et contester une orientation libérale.
En face, à droite comme au parti socialiste - inaudible - les mêmes discours se répètent sur l’absence d’alternative et la nécessité de réformes « inéluctables ».

Lire la suite...

Edito N°03 - Frontière

numero03Les êtres humains ont la « bougeotte ». Ce sont des gens qui se déplacent pour différentes raisons, tantôt subies (guerre, expulsion...), tantôt choisies (tourisme, travail...), soit les deux. Pour étudier ces migrations, il existe des géographes, des sociologues... Les chefs des êtres humains, qui peuvent être roi, empereur, pape, imam, maire, général ou président de la république, ont inventé des frontières pour réguler ces déplacements : « La géographie, ça sert d’abord à faire la guerre ! ». Les plus connues, celles qui nous viennent directement à l’esprit, sont celles entre Etats.

Lire la suite...

Edito N°04 - Le préfet ouvre la chasse

numero04Dans le monde, 6 % de la population est desservie en eau par une entreprise privée. En France, c’est 80 % de femmes et d’hommes qui payent leur facture à des entreprises nationales, leader du marché mondial. Ce mode de gestion « déléguée » [1] - pour ne pas dire privée – est donc théorisé comme le « modèle francais » et il nous est envié par toutes les grandes nations d’inspiration libérale.

Lire la suite...

Edito N°02 - Crise du logement à Lille

numero02Nous vivons une époque trouble ; chacun et chacune se demande à quel désastre politique le prochain ou la prochaine présidente nous conduira. On peut en sourire, rester grave, pencher cynique…Une certitude pourtant : il y a quelque chose d’absurde à contempler le rituel pathétique de ces élites politiques et médiatiques en espérant de leur part la moindre chance de salut. Pourquoi ne pas se prendre au jeu ? Ces comédiens de la propagande, même mauvais, peuvent toujours donner le change à un quotidien trop banal.

Lire la suite...

Edito N°01 - Tourisme à Lille

numero01C’est quoi cette histoire de Brique ? A celles et ceux qui en ont assez de voir toujours les mêmes faire le tour des plateaux de télévision, puis passer à un débat radiophonique et s’étaler encore dans les colonnes d’une presse des bonnes nouvelles. À celles et ceux qui en ont marre du mépris du peuple, des chômeurs et des chômeuses, des immigré(e)s ou des gens engagés ...

Lire la suite...