Féminismes

Le féminisme Zéro de Coca-Cola

cocacola2 1Dans le cadre de ma recherche d'emploi, Coca m'a invitée à lui rendre une petite visite. La marque organise une « présentation de ses métiers conjugués au féminin » pour la Journée de la Femme. L'occasion de tailler un costard aux patrons qui sont à l'initiative d’un projet qui fleurait bon le coup marketing. Welcome to the land of freedom!

Lire la suite...

Harcèlement sexuel à l'université : la loi du silence

fac 2 1

Janvier 2017, l'université Lille 2 est touchée par une affaire de sexisme. Un professeur d'histoire de droit affirme en amphi devant 500 étudiant.es de licence 1 à propos d'un micro qui fonctionne mal : « C'est comme les femmes, il faut taper deux fois [dessus] pour qu'elles comprennent ». La Brique republie cet article de 2015 où elle s'était attelée à analyser le harcèlement sexuel à l'université de Lille 1 et Lille 3. Un article qui reste malheureusement toujours d'actualité.

En 2013, un rapport du Sénat alertait sur le harcèlement sexuel au sein des universités. La Brique est allée enquêter du côté de Lille 1 et Lille 3, qui figurent parmi les premières facs en France à avoir mis en place des cellules de veille et de prévention. On a gratté le vernis de ces jolies initiatives… Et ça nous a pas rassurés.

Lire la suite...

Si les bordels m’étaient conté….

rueABC 1Pendant la première moitié du XXe siècle, le contrôle de la prostitution permettait de « protéger » les hommes face à des femmes jugées « dangereuses ». Alors que treize personnes comparaissent dans l'affaire du Carlton pour proxénétisme aggravé, un petit retour en arrière nous éclaire sur ce système de privilèges masculins.

Lire la suite...

Femmes de terrain

 MG 2387 1Voilà vingt ans que des gitans n'avaient pas manifesté à Lille. Un silence rompu par les femmes de l'aire d'accueil d'Hellemmes-Ronchin. Déterminées à quitter le terrain délétère sur lequel elles vivent, elles affrontent Lille Métropole, responsable de l'aménagement et de l'entretien des lieux.
C'est un bout de terrain isolé derrière le Mont de Terre, cerné par deux usines : UNIBETON et La Briqueterie du Nord (BDN). L'une fabrique du béton, l'autre broie des matériaux extraits de chantiers. À notre arrivée sur place, la route est à moitié submergée par des eaux stagnantes. « Du béton tombe des camions et bouche les évacuations des égoûts », explique Cindy, qui nous accueille.

Lire la suite...

À Moulins, on est du genre radical

achill bird 1Le milieu LGBT n’est pas uniforme. Une ligne de fracture se dessine entre un courant « intégrationniste » ou « mainstream », qui vise à s’intégrer au système tel qu’il est, et un courant plus libertaire, qui se refuse à jouer le jeu de l’assimilation. Les Flamands roses, un collectif du quartier de Moulins,  dont La Brique a souvent relayé les actions, se situe plutôt du côté radical.

Lire la suite...

L'étendue de la lutte

achille medias 1La Brique, journal créé en mixité hommes / femmes, a voulu entendre des médias libres organisés en non-mixité. Des membres de la revue Timult, et le collectif de l'émission de radio Dégenré-es ont accepté de répondre à quelques questions. Une occasion pour La Brique, au fil des échanges, de réinterroger son sexisme.

Lire la suite...

Le Planning Familial sur la brèche

planning six 1Le Planning est un outil de résistance au vieil ordre moral. Depuis 2009, les difficultés de financement s'accumulent. En cause, le désengagement de l’État qui nie la dimension idéologique des politiques mises en place en prétextant du contexte de crise. Les fermetures de centres du Planning Familial se multiplient depuis.

Lire la suite...

c'est toi l'dessert !

articleclemie_julia_kaysQuand on a décidé de plancher sur le féminisme, on s'est direct dit qu'il fallait  ouvrir nos pages à la plume de Clemmie Wonder, une blogueuse lilloise qu'on aime vraiment bien. Elle a accepté tout de suite de nous pondre un texte, et de nous donner quelques petits conseils bien mordants.

Lire la suite...

Reprenons la nuit !

Rue1 1On le sait, le sexisme est monnaie courante dans la rue. On le sait aussi, la nuit la menace d'une agression se fait encore plus pressante pour les femmes. C'est en partant de ces constats et ressentis qu'a été créé en 2013 le collectif lillois « We own the night ». Leur démarche : élaborer un travail de réflexion et de création autour de ces vécus. A leur actif déjà, une enquête sociologique, une exposition et un spectacle de slam.

Lire la suite...

L’étendue de la lutte - interviews

achille medias 1La Brique, journal créé en mixité hommes / femmes, a voulu entendre des médias libres organisés en non-mixité. Des membres de la revue Timult, et le collectif de l’émission de radio Dégenré-es ont accepté de répondre à quelques questions. Une occasion pour La Brique, au fil de ces échanges, de réinterroger son sexisme et de publier un papier dans son numéro 42.
Ce qui suit n’est pas l’article paru mais l’intégralité des échanges.

Lire la suite...

Violences conjugales, déni de domination

violence conjugaleHD 1

Dans la région, plusieurs associations interviennent autour des situations de violences conjugales. Loin du consensus, les antagonismes de leurs positionnements reflètent deux visions du monde. Pour certains, la violence est une manifestation du caractère patriarcal de notre société. Pour d’autres, un mode de communication déviant entre les individu-es.

Lire la suite...

La PMA, le bébé et l’eau du bain

mawy brique PMA 01 1Alors qu’elle était au cœur des luttes politiques jusqu’au début de l’année dernière, la question de l’ouverture de la PMA aux couples lesbiens a depuis été enterrée en douce par le gouvernement. Un bouquin récent a relancé la controverse. Avec à la clé une question cruciale : comment créer les conditions de l’égalité, tout en luttant contre les dérives technologiques ?

Lire la suite...

Mélange des genres...

La fameuse « théorie du genre » s’est imposée dans le débat public suite à l’ouverture du mariage aux couples de même sexe et à l’expérimentation de l’ABCD de l’Égalité. Réveillant les sensibilités de tout poil, sa surmédiatisation a mis au jour quelques unes des tensions qui parcourent la société de sa base jusqu’au sommet. Mais à bien y regarder, la fumeuse « théorie du genre » navigue entre amalgames, désinformation et cadrage des perceptions. Un pas de côté s’impose donc pour retrouver le Nord et tenter de comprendre les enjeux de cette polémique…

Lire la suite...

Dans la galaxie des anti-ABCD de l’égalité

schema 1L’une étudiant l’éducation à l’égalité, et l’autre l’éducation à la sexualité, l'attention de nos deux chercheuses s'est vite portée sur la polémique actuelle autour du « dgendeur ». Partant du buzz médiatique qui a explosé en janvier et février derniers, elles ont exploré la partie immergée de l'iceberg et, petit à petit, ont découvert les ramifications de cette nébuleuse dans laquelle s'entremêlent les multiples voix réactionnaires. Étudiant les sites et blogs des associations qui ont fait le buzz , elles ont recensé les divers procédés grâce auxquels le mouvement se donne une image policée et populaire. Les masques tombent pour découvrir ce qui fonde l'efficacité d'un tel mouvement d'hostilité .

Lire la suite...

« Quand il s’agit de femmes, il n’y a pas d’hommes de gauche »

presseÀ lire certains canards « amis », on se demande parfois si la presse « indépendante » ou « satirique » sert vraiment la critique sociale. Pas de doute, quand il s’agit de balancer sur la crise de la dette, tout le monde est d’accord pour traiter le sujet avec sérieux. Pour dénoncer avec le même aplomb l’islamophobie et le machisme régnant par contre, c’est une autre histoire.

Lire la suite...

L’Échappée. Se reconstruire après un viol

echappeeL’Échappée est un collectif de soutien, d’écoute, d’entraide et de solidarités pour les personnes victimes de violences sexuelles et sexistes. En activité depuis le premier avril, le collectif a déjà suivi plus de soixante situations de viol et d’agressions sexuelles, et accueilli plus de 150 personnes victimes, proches, militantes ou professionnelles intéressées par ces problématiques. Gabrielle et Camille nous expliquent leur travail au sein de l’asso depuis près d’un an et nous livrent une conception du viol qui, loin des envolées théoriques, nous permet de le cerner un peu mieux.

Lire la suite...

Épouvantables épouvantails

Le prélèvement ADN et sa consignation à vie dans un fichier a été instauré en 1998 par la loi Guigou relative à la prévention et à la répression des infractions sexuelles. Elle constituait une réponse à l’affaire « Guy Georges » et le fichage ADN ne concernait que les délinquants sexuels. Aujourd’hui, on peut vous prélever votre ADN pour un outrage à agent…

Lire la suite...

Ni moi, ni mes potes

– Ça va, c’est confortable ?

On ne peut briser un tabou qu’avec une réelle volonté d’en découdre. Ne pas parler du viol, c’est maintenir la tête sous l’eau à celles qui voudraient s’emparer du sujet. Peut-être faudrait-il commencer par reconnaître que nous sommes toutes et tous concerné-es. Essayez de sonder votre entourage masculin, pour voir... Dans le nôtre, bien peu avaient eu des discussions autour du viol et des mécanismes d’occultation qui se perpétuent.

Lire la suite...

Sur le même sujet