Logement : paye ta précarité !

A GARDER 2 c 1Depuis 2010, il est possible de payer pour crécher sans bénéficier d'un contrat de location en bonne et due forme. Vous ne le saviez pas ? La ministre du logement non plus. Découverte d'un dispositif venu des Pays-Bas et de la multinationale Camelot, « leader européen » de ce nouveau marché de la « gestion et [de] la protection des biens immobiliers vacants », soit une méthode anti-squat. Quand le peuple paie pour garder le château des riches...
 
Lire la suite : Logement : paye ta précarité !

L'argent des Mulliez planqué chez les 3 Suisses

mulliezville4 1Tout ce que touchent les Mulliez se transforme en or... avec un petit coup de pouce du contribuable. Le maire (LR) de Croix, Régis Cauche, semble marcher main dans la main avec la bourgeoisie locale et ses meilleurs ambassadeurs : la famille Mulliez. Une version locale du « président des riches » qui laisse les abords du canal de la Marque à la prédation de la famille multi-milliardaire.
 
Lire la suite : L'argent des Mulliez planqué chez les 3 Suisses

Le « beau bar » de Génération identitaire

cochonjaune 1Chaque vendredi soir, à partir de 19 h, les  client.es-membres du bar La Citadelle sirotent  des bières dans un décor rustique : feuilles de houblon suspendues au-dessus du comptoir, drapeaux flamands, tables en bois et statue de Jeanne d'Arc. Sept mois après l'ouverture officielle de ce local affilié extrême droite, petit retour sur quelques uns des agissements sur lesquels le bar construit son réseau via la figure centrale de son boss, Aurélien Verhassel.
 
Lire la suite : Le « beau bar » de Génération identitaire

On ne naît pas enfant, on le devient

frondeur 1Edito du dossier "Récréation permanente"
 
Pour beaucoup, la position d'autorité des adultes sur les enfants est naturelle. On considère trop souvent que, devenu.es enfin adultes et discipliné.es, ils et elles pourront se venger sur de plus petit.es en singeant leurs oppresseurs d'antan. Au fond, c'est la possibilité pour les gosses d'exister en eux-mêmes qui leur est tout simplement refusée : ils sont ce que les adultes attendent d'eux à travers la famille, l'école ou l’État.
 
Lire la suite : On ne naît pas enfant, on le devient

À l'ombre des regards

amisjarLa Brique a fait la rencontre de sœur Dide Ascalie, militant à la fois pour le couvent des Sœurs de la perpétuelle indulgence de Lille et de l'association les Amis des jardins. On ne peut pas dire que les membres de l'association aient la main particulièrement verte. On fait plutôt dans le butinage sensuel dans les parcs. Si ces pratiques peuvent être vues d'un mauvais œil, les Amis des jardins existent justement pour couper le sifflet aux mauvaises langues criant à l'atteinte aux bonnes mœurs. De toute façon, « l'outrage aux bonnes mœurs » a disparu du droit français.
Lire la suite : À l'ombre des regards

Page de pub pour les anti-pubs

RAPDepuis cet été, une bâche d'une centaine de mètres carrés fait tache sur le fronton du musée des Beaux-Arts : réclame pour une entreprise de précarisation de livraison de repas à vélo, promotion d’un 4 x 4 bien polluant durant l'installation du nouveau plan de circulation, matraquage pour un nouveau smartphone aux gadgets inutiles. De la publicité tout le temps, n'importe où, pour n'importe quoi pour nous pousser à l’achat compulsif. Mais l'association Résistance à l'agression publicitaire (RAP) mène la fronde.
 
Lire la suite : Page de pub pour les anti-pubs

L'errance, un marché peu porteur

errancesLille fourmille de jeunes vivant dans la rue. Plus ou moins visibles, aux parcours plus ou moins chaotiques, ils et elles sont suivi.es par des professionnel.les du social et de la prévention, les éducateurs de rue. Parler de la prévention, c’est révéler l'urbain, le bitume, l'attente, les discussions et le temps long. Mais pour les gestionnaires des politiques sociales, ce secteur est un vivier non rentable. Des éduc' résistent à cette logique.
Lire la suite : L'errance, un marché peu porteur

Sauvons Saint-Sauveur

Friche1La friche Saint-Sauveur est un espace libre de 23 hectares au cœur de Lille. Aubry veut y construire une ville dans la ville, exploiter chaque parcelle de terre pour y ériger logements, bureaux et commerces en tous genres. Un projet titanesque de plus, du béton sur du béton, dans une métropole qui étouffe déjà. Mais pourquoi ne pas y faire un espace de friche autonome laissé aux habitant.es ?
 
Lire la suite : Sauvons Saint-Sauveur

À Dunkerque, Suez-Lyonnaise se fait du beurre sur le dos des plus pauvres

dunkerque compteurEntre Suez-Lyonnaise et l'agglomération de Dunkerque, c'est une longue histoire. Depuis 1924, plusieurs contrats ont uni les deux parties. Le dernier en date, signé en 2005, est un contrat d'affermage qui lie le syndicat mixte « Eau du Dunkerquois »1 à l'entreprise. À cette dernière incombe la charge du service de distribution d'eau potable ainsi que l'entretien, la réparation et la surveillance des équipements.
 
Lire la suite : À Dunkerque, Suez-Lyonnaise se fait du beurre sur le dos des plus pauvres

L'héritage toxique de Metaleurop. Les silences d'Évin-Malmaison.

metaleurop 1Le 16 janvier 2003 est annoncée la fermeture du site de Metaleurop Nord. Treize années après, les habitant.es et les travailleur.ses resté.es sur le carreau payent toujours la note d'un désastre social et écologique. Les territoires déjà sinistrés économiquement doivent encore faire face au coût sanitaire et environnemental de leur passé industriel. Arsenic, bismuth, cuivre, argent, mercure... Au-delà du catalogue des métaux lourds et des substances toxiques, ce qui reste de Metaleurop, c'est l'amertume d'une population délaissée par les pouvoirs publics.
 
Lire la suite : L'héritage toxique de Metaleurop. Les silences d'Évin-Malmaison.

Lille sud, poubelle des riches

lillesud 1Depuis que Lilébo, une entreprise de ramassage des ordures ménagères, s'est installée dans le quartier Lille Sud, les habitant.es de la rue Caventou vivent au milieu des rats, des odeurs pestilentielles et du bruit des machines de nettoyage. Quand certain.es tombent malade, ces dernier.es tentent la médiation, mais se retrouvent face à un mur. Le fameux pot de fer contre le pot de terre. La Brique est allée à leur rencontre et a essayé de pousser l’enquête un peu plus loin.
Lire la suite : Lille sud, poubelle des riches

Pour vivre peureux vivons cachés

Voisins vigilantsAux promeneurs du dimanche, le quartier Beaumont, à Croix, offre son lot de riches demeures pittoresques, de jardins bucoliques où brûlent des tas de feuilles sous l'ombre des tilleuls centenaires... et ses voisins vigilants, prêts à appeler les agents de la police municipale pour de simples allées et venues scrutées depuis leurs fenêtres. En fait, Beaumont, c'est comme une Zone À Défendre... mais de droite.

 

Lire la suite : Pour vivre peureux vivons cachés

Ça fait péniche à voir

marina bois blanc 3 1On ne s'en rend pas forcément compte. Mais le quartier Bois-Blancs est une île, entourée par la Deûle qui dessert d'un côté le port de Lille, et de l'autre un bras longeant Euratechnologie. Tout au bout, un lieu enclavé, « la Gare d'Eau », voit des péniches stationnées à l'année. En 2017, elles feront de la place pour un port de plaisance – une marina, comme disent les aménageurs. Qu'en pensent les marinier.es ?
Lire la suite : Ça fait péniche à voir

La ville à mobilité réduite

fauteuil 1Pour se déplacer en ville, un large choix est possible : voiture, transports en commun, vélo, ou même la marche. Mais quand on est en fauteuil roulant ou déficient visuel, les options se réduisent. Si les transports en commun et l'espace public ne sont pas idéalement accessibles pour tout le monde, c'est la question de l'égalité dans la mobilité qui est posée.
Lire la suite : La ville à mobilité réduite

SNCF : la voie libérale

SNCF 1La marchandisation des chemins de fer français est sur les rails. À l’heure de la libéralisation européenne des services publics en réseau, et malgré les mobilisations fréquentes des cheminots, la SNCF encaisse les salves de managers acquis aux solutions de marché. Jean Finez, qui vient de terminer une thèse sur le sujet, nous restitue les principaux enjeux de ces mutations.
Lire la suite : SNCF : la voie libérale

Réseau Express vers la faillite

REGL 1Imaginez des travaux pharaoniques. Ajoutez-y les notions de mobilité et de développement durable. Mélangez le tout, et vous obtenez la potion magique qui permet aujourd'hui à nos élu.es de se faire mousser : un grand projet inutile. Le Réseau Express Grand Lille (REGL) en est l'exemple typique. Une petite pyramide à plusieurs milliards que Percheron, le président du Conseil régional sortant, a voulu nous laisser en se faisant passer pour un saint, en dépit de tout bon sens.
Lire la suite : Réseau Express vers la faillite

Mon vélo est-il révolutionnaire ?

veloprout 1Le vélo c'est chouette. Il y en a pour tous les goûts, pour tous les prix, et c'est bon pour la santé. Parfois même, posé.e sur sa selle, on peut se sentir poussé.e dans le dos par un vrai petit vent de liberté. En fait j'adore le vélo. Sauf qu'à force de le voir devenir cet objet ''sympa'' sur lequel le pire des salauds prend des allures de bon copain, j'ai eu envie de comprendre un peu mieux ce qu'il trimballait sur le porte-bagage. Déambulation, à la pédale, entre un volcan indonésien et une zone de logistique.
Lire la suite : Mon vélo est-il révolutionnaire ?

Tous mobiles ou tous flexibles ? Les dessous de la « mobilité généralisée »…

tousmobilestortue 1La « mobilité », on en entend toujours parler, mais on ne sait pas toujours bien ce que c'est. Parce qu'elle est floue, elle ne s'affiche jamais pour ce qu'elle est vraiment : un projet idéologique, qui nous frappe différemment selon qu'on est femme, homme, ouvrier ou cadre. Thomas Pfirsch, un chercheur qui s'intéresse de près à ces questions, revient sur ces différents aspects.
Lire la suite : Tous mobiles ou tous flexibles ? Les dessous de la « mobilité généralisée »…

Page 1 sur 7

Sur le même sujet