Histoire du bocal

Le journalisme sacrifié

rossel carte3La Voix du Nord fait rarement sa Une sur les plans de licenciements ou alors pour critiquer les syndicats et les manifestant.es, créer des « casseurs » et sanctifier le patronat. Quand il s'agit de sa propre liquidation, c'est le vide sidéral. Pourtant un plan de licenciement concerne directement les 700 salarié.es du groupe VDN, 178 vont perdre leur emploi dont 55 journalistes. Pour la holding Rossel, propriétaire de dizaines de quotidiens, un journal se doit d'être rentable. Le combat des syndicats était-il perdu d'avance ?
 
Lire la suite...

Le houille, une usine à gaz

houilleÀ la fosse d'Oignies, le 20 décembre 1990, les mineurs effectuent une dernière extraction de houille. Elle marque la fin de l'exploitation charbonnière du Nord-Pas de Calais. Ces deux siècles d'exploitation minière ont laissé un paysage indéniablement remodelé, des taux de maladies et de cancers largement supérieurs à la moyenne nationale et un chômage record. On pensait que cette histoire d'exploitation du sol et des hommes était bel et bien enterrée, que les leçons du drame avaient été tirées. Mais c'était sans compter sur quelques têtes dures aux dents longues pour rouvrir, outre nos cicatrices, les sous-sols.
Lire la suite...

Jeudi 12 mai à Lille : le virage autoritaire

12mai 2Après plus de deux mois de mobilisations contre la loi Travail, le gouvernement décide de sortir l'artillerie lourde au Parlement… et dans la rue. Au Parlement, la clique hollandienne sort le 49-3, petit bijou anti-démocratique, qui fait taire le Parlement et permet une adoption du texte sans vote. Dans la rue, c'est à grands coups de lacrymo et de grenades de désencerclement que le gouvernement a décidé d'en finir avec le mouvement social contre la loi El Khomri.

 

Lire la suite...

Fives : voie rapide contre voix ouvrières

fives 1Ceux qui s’aventurent à l’est de Lille en direction de Mons-en-Barœul, Hellemmes ou Fives, la connaissent bien. La voie rapide fait aujourd’hui partie du paysage. Ce grand projet de technocrates ne s’est pourtant pas fait sans heurts : il aura fallu l’une des plus grosses saignées urbaines de l’histoire de Lille et vingt ans de lutte contre les habitants du quartier de Fives.
Lire la suite...

Mai 68, ou l'impossible jonction entre étudiants et ouvriers

mai68NB 1Si Mai 68 est resté dans les mémoires, c’est en partie parce que l’imagination créative du mouvement étudiant s'est combinée à la grève ouvrière. Cette jonction, perturbant le cours routinier de la vie politique et sociale, avait laissé penser que le temps venait enfin, sinon de la révolution, au moins de sa « répétition générale ». À Lille, cependant, le schéma fut différent. Éclairage à partir d’éléments tirés d’une recherche en cours sur les trajectoires militantes dans les « années 68 ».

Lire la suite...

La mise en sommeil du Restau Soleil

Restonsso 1Le Restau Soleil affiche porte close depuis six mois. Flics et mairie ont obtenu la fermeture d’un bar qu’ils avaient dans le collimateur depuis sa création et qui ne répondait pas à leur ambition de policer la vie nocturne. Les Lillois peuvent désormais dormir tranquille… Mais pour sortir, ils devront bientôt se contenter des « charmes » de Masséna Solférino.
Lire la suite...

À Wazemmes, une gentrification conviviale

luttepQui dit bières dit bars. Et, à Lille, qui dit bars dit Wazemmes. L'occasion d'un éloge vibrant ? Pas vraiment. Autour de la choppe, c'est tout un monde qui se déploie, qui écorne sérieusement la carte postale du sympathique quartier populaire. Le temps d'une nuit, on a exploré quelques-unes des ambiguités de la fête à Wazemmes. Reportage.

Lire la suite...

Devenez brasseur : une recette "ipa" ambrée claire

bière 1La fabrication de la bière est une des techniques les plus faciles et les moins coûteuses pour faire de l'alcool. Si on les compare à la distillation ou à la vinification, le brassage et la fermentation de bière sont presque un jeu d'enfants. Histoire de vous en convaincre, voici une recette pour 100 litres de bonne bière ambrée dite « IPA » (Indian Pale Ale), réalisable avec des moyens sommaires et qu'un groupe d'individu.e.s un peu motivé peut vite se procurer.
Lire la suite...

Les recettes industrielles du "premier brasseur français"

dessousbierenvgris2 1Le plus gros producteur de bières françaises présente bien : il produit quelques bonnes bouteilles, il a piqué une de ses deux usines à la multinationale Heineken, et l'autre porte le nom d'un personnage mythique du douaisis, Gayant. Débarrassé de son maquillage folklorique, André Pecqueur apparaît pourtant tel qu'il est : un industriel opportuniste qui sait surtout faire mousser... son compte en banque.
Lire la suite...

Profession, patron de presse

dessin gazette foolmoon2 1Qui a dit que la presse n'était plus un business rentable ? Sûrement pas Arnould Méplon. À la tête de la Gazette du Nord-Pas-de-Calais, la feuille de chou des entrepreneurs du coin, ce patron discret s'est fabriqué un pactole qui se chiffre en millions d'euros. Focale sur le directeur d'un journal qui n'en est pas un, et qui méritait bien son petit hommage.

Lire la suite...

Des libraires dans l'étau

furet 1Le Nord est la deuxième région de France qui compte le moins de librairies par habitants... après la Corse. Alors que le numérique vient doubler les gros supermarchés du livre que sont le Furet et la FNAC, la situation n'est pas près de s'arranger. On est allé interroger deux figures de libraires de la métropole : Thibaut, de « feu » l'Harmattan et Émily, des Lisières, à Roubaix. On a parlé rencontres, Fnac, numérique, et résistances...

Lire la suite...

Dans la mare des vilains petits canards

editov1 1 1Militante, alternative, libre et indépendante, de contre-information, de critique sociale, de combat… Autant de termes pour parler de la presse sans pub, sans actionnaires et sans salariat. Autrement dit, d’une façon ou d’une autre, d’une presse militante. Une mauvaise herbe qui, dans la région comme ailleurs, se montre tenace.

Lire la suite...

Quelques feuilles volantes

beet 1Fureur et Mystère, une revue  littéraire et onirique

L’idée de la petite brochure, un format A6, a fusé au printemps 2013 sur le coin de table d’un restaurant. Les deux copines, à l’origine du projet, voulaient mettre en valeur et partager le travail de leurs connaissances : écrivains, dessinateurs et photographes. L’objectif premier était de faire ensemble : « On fonctionne à l’horizontale, il n’y a pas de hiérarchie dans le processus de création du fanzine ». Pour chaque numéro, des artistes sont sollicités autour d’un thème réparti en douze rubriques, mêlant images et textes. Depuis le dernier numéro, les deux filles se sont regroupées en comité de rédacteurs avec les auteurs les plus prolifiques. Ainsi ils ont décidé de produire ce numéro eux-mêmes grâce au matériel d'impression et aux conseils de la maison d’édition Les Venterniers. « ça donne de l'énergie. Tu ne le distribues pas de la même manière quand tu as fait main l'objet, quitte à en faire moins. Nous n’avons pas de rapport financier à la chose ». La diffusion se fait à la criée sur le marché de Wazemmes, mais également dans le métro et les Lavomatics. Le numéro 5, Faut qu’ça saute, un ange passe, sera disponible à deux euros au Café Citoyen, au Lithium et à l’Écart. Des projets, ces artistes en ont plein, notamment des ateliers d’écriture poétique avec les prisonniers de Sequedin.
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Lire la suite...

Petite leçon d’histoire pour une gauche au pouvoir

fnSi le département du Nord est marqué par l’empreinte de la gauche et des luttes sociales, il a aussi été un terrain d’ancrage pour l’extrême droite. Systématiquement, au rythme des crises politiques ou sociales, celle-ci a en effet refait surface et tenté d’attirer à elle les ouvriers.

La stratégie de séduction des masses ouvrières menée par le FN depuis plus de 20 ans n’a rien d’une innovation. Elle est de celles qui ont déjà été utilisées par toutes les mouvances d’extrême droite au cours de l’histoire, du boulangisme des années 1880, à l’Action Française à la veille de la Première Guerre mondiale et jusqu’aux ligues nationalistes des années 1930.

Lire la suite...

Sur le même sujet