M. Rigouste : « La résistance populaire s'est elle-même emparée du processus révolutionnaire »

Souvenir de manifAuteur notamment de L'ennemi intérieur en 2009 et de La Domination policière en 2012, Mathieu Rigouste est sociologue et chercheur indépendant spécialiste des pratiques policières et des violences d’État. Son dernier ouvrage, Un seul héros le peuple, revient sur la colonisation de l'Algérie par l’État français et de la mise en échec de la contre-insurrection par le peuple algérien, menant à leur indépendance. Pour La Brique, il revient sur son travail, sa fabrique et les leçons à en tirer sur les luttes en cours et à venir. Pour plus d'infos, rendez-vous sur le site du projet : unseulheroslepeuple.org

Une diffusion d'un documentaire réalisé avec l'ouvrage est prévue entre le 10 et le 15 décembre 2020 sur unseulheroslepeuple.org.

Lire la suite : M. Rigouste : « La résistance populaire s'est elle-même emparée du processus révolutionnaire »

Génération Hate, une enquête policière bâclée, un procès en demi-teinte

verhassel falize vanhalwyn wayenburg vaillant larti chenuMardi 17 novembre, 6ème chambre du tribunal correctionnel de Lille, 14 heures. Le procès qui s’ouvre revient sur une verrue bien tenace de la capitale des Flandres : l’extrême-droite. Mêlant provocation au terrorisme et à la haine et violences racistes, il vise trois identitaires lillois et fait suite à la diffusion, en décembre 2018, du reportage « Generation Hate » de la chaîne Al Jazeera.

 

Lire la suite : Génération Hate, une enquête policière bâclée, un procès en demi-teinte

Les vies des Noir.es comptent

blmSuite à la mort de Georges Floyd, partout dans le monde et malgré l’interdiction des rassemblements de plus de dix personnes, des milliers de personnes se sont retrouvées en France pour dénoncer les stigmatisations, violences racistes et plus largement le racisme d'état dont font l'objet les personnes racisées. Ce racisme, nié par la majorité de la population, est dénoncée depuis des années, notamment par Assa Traoré et le comité Adama Traoré. Après deux mois de confinement, qui aurait cru que les premières manifestations dénonceraient racisme et violences policières ?

Lire la suite : Les vies des Noir.es comptent

Rechercher

logo jemabonne

En brèves