VOUS N'UTILISEZ PAS VOTRE TELEPHONE ? VOUS SEREZ CONDAMNE.E !

crèpes veganTu rêves d’organiser une crêpe party avec un super spectacle pyrotechnique mais t’as peur que tout le monde sache que c’est toi qui as organisé ce super événement ? Heureusement t’as les bons réflexes et tu penses à éteindre ton portable avant d’aller à la soirée pour qu’on ne sache pas que tu traînes dans le coin.

Mais tou.tes tes potes et toi faites la même chose, puis vous les rallumez tou.tes en même temps une fois rentré.es de soirée. Sauf que lorsque les flics demandent aux opérateurs de téléphonie vos relevés, ils se rendent compte de la concordance des faits. C’était pourtant une soirée pyrotechnie parfaite, dommage.

C’est ce qui est arrivé aux quatre activistes antispécistes condamné.es pour dégradations et incendies lors de leur procès du 12 mars 2019. Iels avaient tou.tes éteint leur portable au même moment dans la même zone pour les rallumer en même temps et au même endroit quelques heures plus tard.

Pendant ce temps-là une attaque a eu lieu contre un magasin spéciste. Pour les flics, comme pour la juge au moment du procès, la coïncidence est suffisante pour utiliser cet élément à charge pendant l’enquête.

crèpes vegan

Elle les accuse de s’être donné.es un point de rendez-vous etd’avoir éteint leur portable avant d’aller attaquer le commerce, puis d’avoir rallumé leur portable une fois de retour au point de rendez-vous.

Face à l’évolution de nos pratiques, l’État s’adapte aussi et utilise de nouveaux éléments pour inculper et réprimer les militant.es. Ces dernières années, le fait donc d’éteindre son portable a été utilisé à charge dans plusieurs procès. Le site Attaque1 a publié un article,

« Jamais éteindre son téléphone : une nouvelle approche à la culture de la sécurité », qui revient sur les risques de l’utilisation du téléphone portable et sur les techniques utilisées par les flics.

L’article avance aussi des pistes pour s’en protéger. Il propose notamment de repérer nos habitudes.

Par exemple, si on se couche tout le temps à la même heure pour se lever à la même heure, il faut faire en sorte que son portable soit chez soi et inactif pendant cette période. De cette façon, notre portable a le même comportement, qu’on réalise une crête party … ou non.

Face à l’évolution de la répression, à nous de continuer à partager nos réflexions pour faire évoluer nos pratiques et se défendre collectivement !

Tintin

 

1. Attaque est un site internet recensant les « chroniques de la guerre sociale en France ». On y trouve de nombreusex articles concernant les actions directes ayant lieu en France et dans d'autres pays.
attaque.noblogs.org

Rechercher

logo jemabonne

En brèves

  • Bruits ou tapages injurieux, la répression continue

    Suite à des manifestations en février et avril 2018, près de 10 personnes ont reçu une ou plusieurs amendes à leur domicile pour motif de « bruit ou tapage injurieux perturbant la tranquillité d’autrui ». Sans qu’ait eu lieu ni contrôle ni notification les jours concernés : du racket légal....

    Lire la suite...

  • Aujourd’hui tout le monde a peur

    Max Weber faisait de la bureaucratie l’instrument de la rationalisation du monde : soumise à la règle, elle préviendrait des initiatives individuelles insuffisamment fondées. Aujourd’hui, avec la réouverture pour le moins hasardeuse des écoles primaires, cet optimisme nous semble devoir être...

    Lire la suite...

  • Le mot des dessinateur.trices

    Thérèse (bis) a invité quelqu'un à la Brique et celui-ci n'avance pas vraiment masqué...

    Lire la suite...

  • Bêtises de la sucrerie de Cambrai

    Le 3ème groupe mondial sucrier, Tereos, s’enorgueillit depuis le début du confinement de produire des litres de gel hydro-alcoolique ; aux héros industriels, la patrie reconnaissante. Le communiqué de presse de l’entreprise en date du 23 avril 2020 s’ouvre ainsi : « Pour des causes restant encore à...

    Lire la suite...

  • Ça va vous faire tout drone...

    Les annonces de Macron sont parfois un peu en décalage avec les actes : après les commandes de gaz lacrymos plutôt que des masques à l'heure des premières secousses du virus en France, son ministère de l'Intérieur lance un appel d'offres le 12 avril pour 651 drones. L'homme qui sort les mots «...

    Lire la suite...