Selom, Matisse, Fives : Un maximum de bruit - Témoignages

selom matisse

Ce témoignage a été enregistré le 6 avril 2018 dans un bistro de Fives.

Pour l'écouter : cliquez-ici / Ou écoutez Radio Campus ce jour, mardi 15 mai, à 14 heures.

Il est consacré aux circonstances de l’accident du TER qui a coûté la vie à deux personnes

En décembre dernier dans le quartier de Lille Fives. Rappelons brièvement les faits : le 15 déc., en début de soirée, quatre amis, Selom, Matisse, Aurélien et Ashraf se trouvent à l’entrée de la cité Saint Maurice à Fives. Vers 21 h. une patrouille de la BST (brigade spécialisée de terrain) débarque, matraques à la main. 

Face à l’arrivée des condés, les jeunes prennent la fuite, escaladent un mur donnant sur les voies, et se font happés directement par un train sur la ligne Lille Calais Dunkerque. Sélom, 20 ans, et Matisse, 18 ans, vont succomber à leurs blessures, les deux autres, Ashraf et Aurélien seront grièvement blessés. Le soir même, comme toujours dans ces cas-là, la machine médiatique et politique se met en place avec un seul et même objectif : Disculper les forces policières et criminaliser les victimes.

 

On a donc voulu entendre la famille et les amis des victimes pour balayer les mensonges de la pref. et des keufs, tenter de lever le voile sur ce qui s’est réellement passé cette nuit-là et préciser un peu les suites de l’enquête en cours. Pour cela, on est avec la famille de Sélom et deux potes de Selom et Matisse qu’on remercie d’être là. Et également des militants du C.R.I.M.E. et de La Brique.

selom matisse fives d0573

Le C.R.I.M.E., c’est le collectif contre la répression des individus et des mouvements d’émancipation.

c.r.i.m.e 65b72 41789Ils ont publié très vite sur la toile un communiqué face aux aberrations publiées dans les médias. En livrant notamment le témoignage des deux rescapés, Aurélien et Ashraf, qui attestent tous deux de la présence policière ce soir-là contrairement à ce qui se disait alors. La Brique, a publié quant à elle deux articles dans son dernier numéro à propos de Fives, l’un concernant le traitement médiatique de cette affaire orchestrée par la VDN et qui s’intitule "Sélom et Matisse, la VDN fait le SAV des flics". Et un autre qui revient sur "les déploiements policiers qui sont à l’œuvre dans le quartier" depuis septembre dernier (patrouilles, armes de guerre en bandoulière, stationnement de cars de CRS sur les places, contrôles d’identité permanents, etc.).

Dans cette émission, on va revenir à la fois sur les circonstances de l’accident, mais aussi sur l’intensification des déploiements policiers, et enfin sur le traitement médiatique de l’affaire."

Rechercher

logo jemabonne

En brèves

  • Brèves industrielles

    Tropicalia, un projet Berck Berck ! Dans le genre projet inutile, la serre gigantesque de Tropicalia se pose là. À deux pas de la station balnéaire et hospitalière de Berck sur la Côte d’Opale dans le Pas-de-Calais, le projet de la plus grande serre tropicale du monde est prévu sur les communes de...

    Lire la suite...

  • Le bruit et l'odeur de l'industrie

    L'été 2020 avec La Brique, on a fait un tour de la région pour observer ceux qu’on assimilait au monde d’avant : les ouvrier.es ! On ne finit pas de les enterrer et pourtant ils existent. Baladez-vous le long de L’Aa, la Lys, la Deûle, la Scarpe, l’Escaut (dans cet ordre-là), pour faire un grand tour...

    Lire la suite...

  • L'US Café de Steenwerck

    Derrière ce nom qui sent le far-west se cache un bar éphémère installé sur un terrain au bord de l’A25. Des sièges et tables en palettes, un bar plein-air, des toilettes sèches : à mi-chemin entre le tiers-lieux et la ZAD, l’US Café apparaît depuis 2 ans pendant la période estivale grâce à un...

    Lire la suite...

  • Cargill : fleuron de l'industrie française ?

    Cargill, premier producteur agro-alimentaire mondial a une usine d’amidon à Haubourdin. Pour rappel, en automne 2019, la direction annonce une importante vague de licenciement (ou Plan de sauvegarde de l’emploi, PSE), au moins 180 emplois sur 330 sont concernés. Dès janvier, les ouvrier.es se...

    Lire la suite...

  • Haubourdin : l'industrie au nez des salarié.es

    La production de l'usine a déjà été arrêtée une dizaine de jours depuis l'annonce du PSE.   Deuxième mois de mobilisation pour les salarié.es de Cargill Haubourdin (lire La Briquette « La France en feu, les réformes au milieu », janvier 2020). Pour rappel, le numéro 1 mondial de l'agro-alimentaire...

    Lire la suite...