Brèves n°08

La démocratie, c’est la galère !

Gérard Besanger, directeur général de Hôpital Privé Métropole, businessman et médecin à ses heures, décrit la difficulté dans le fonctionnement de son groupe d’actionnaires : « Il faut mener un travail de concertation. Lorsqu’on met en place un système démocratique, on va moins vite sur certains domaines. » (Nord Éclair, 28/12/07, p.6) Pour aller vite, rien de tel qu’un bon vieux système autoritaire.

Catholiques, payez !

Le journal paroissial « de Saint-Augustin à Wazemmes-Moulins » (Partages, avril 2008, p.6) publie un article sur le denier de l’Église : «  les catholiques, pratiquants ou non, ont le devoir de participer financièrement à cette collecte. » Baptisés mais non pratiquants, obligés de financer l’Église, une seule solution : débaptisez-vous…

Un journal ou une pub ?

Pas bête le service communication de La Madeleine : après la conception du journal municipal, sa distribution est sagement confiée à un « prestataire extérieur »… qui distribue de la pub dans les boîtes aux lettres de la ville. Une petite pub, un petit journal, une petite pub…etc. A la mairie on ne distingue même plus un magazine d’un prospectus : « Attention, si une mention "Stop Pub" apparaît sur votre boîte aux lettres, vous ne recevrez pas le magazine. » (source : www.ville-lamadeleine.fr)

La bonne parole :

Pour le parti communiste lommois qui souhaitait une délicieuse année aux habitants de Lomme : « […] des vœux pour qu’en 2008 l’intérêt général, l’intérêt des hommes et des femmes passe un peu plus avant celui du fric des actionnaires et des financiers. » (Lomme Actu, 01-02/08, n°23, p.7) « Un peu plus » ? C’est pas gagné…

Lille et le monde entier

Pour faire mieux que César à Tourcoing, Aubry a trouvé une parade : « Nous avons su cultiver un art de vivre qui nous est envié partout dans le monde » (Lille Magazine, 04/08, p.3). Lilloises et Lillois, ne crachez pas dans la carbonade ! L’humanité toute entière aimerait être à votre place !

Dixit César

Le soir de sa victoire aux municipales tourquennoises, Michel-François Delannoy a fait part de ses rêves de grandeur : « Toute la France regarde Tourcoing (stupéfaction dans la salle, ndlr). Et bien, qu’elle continue à nous regarder […] Vive Tourcoing ! » (Label Ville, n°133, 04/08, p.2) César est grand ! La France entière, en passant par le Cantal et la Creuse, a les yeux rivés sur Tourcoing, et sur vous, M. Delannoy ! Faites que « tous les chemins mènent à Tourcoing »…

Martine Aubry à côté de la plaque

Martine Aubry ne connaît que très peu le travail de la police. En 2004 elle expliquait naïvement : « on ne met pas un jeune en garde à vue une nuit parce qu’il a fait un tag » ( La Voix du Nord , 29/06/04, p.9) Et on ne met pas une énarque à la mairie de Lille parce qu’elle cherche un job…

Rechercher

logo jemabonne

En brèves

  • Bruits ou tapages injurieux, la répression continue

    Suite à des manifestations en février et avril 2018, près de 10 personnes ont reçu une ou plusieurs amendes à leur domicile pour motif de « bruit ou tapage injurieux perturbant la tranquillité d’autrui ». Sans qu’ait eu lieu ni contrôle ni notification les jours concernés : du racket légal....

    Lire la suite...

  • Aujourd’hui tout le monde a peur

    Max Weber faisait de la bureaucratie l’instrument de la rationalisation du monde : soumise à la règle, elle préviendrait des initiatives individuelles insuffisamment fondées. Aujourd’hui, avec la réouverture pour le moins hasardeuse des écoles primaires, cet optimisme nous semble devoir être...

    Lire la suite...

  • Le mot des dessinateur.trices

    Thérèse (bis) a invité quelqu'un à la Brique et celui-ci n'avance pas vraiment masqué...

    Lire la suite...

  • Bêtises de la sucrerie de Cambrai

    Le 3ème groupe mondial sucrier, Tereos, s’enorgueillit depuis le début du confinement de produire des litres de gel hydro-alcoolique ; aux héros industriels, la patrie reconnaissante. Le communiqué de presse de l’entreprise en date du 23 avril 2020 s’ouvre ainsi : « Pour des causes restant encore à...

    Lire la suite...

  • Ça va vous faire tout drone...

    Les annonces de Macron sont parfois un peu en décalage avec les actes : après les commandes de gaz lacrymos plutôt que des masques à l'heure des premières secousses du virus en France, son ministère de l'Intérieur lance un appel d'offres le 12 avril pour 651 drones. L'homme qui sort les mots «...

    Lire la suite...