Municipales 2008 : Vanneste, fallait pas l’inventer

5 décembre 2006, dans les rues de TourcoingChristian Vanneste est un homme du Nord. Si on ne peut lui reprocher d’avoir été parachuté dans la région, on peut regretter qu’il n’en soit jamais parti. En place depuis 1983 et sa fonction d’adjoint au maire de Tourcoing, député du Nord, il est affilié au Centre National des indépendants... mais n’ a rien d’un centriste.

 

Juin 2004, il propose un amendement en vue de faire introduire dans les manuels scolaires une reconnaissance du " rôle positif de la présence française Outre-Mer ". Cet amendement sera retiré de la loi en 2005 aprés le tollé médiatique suscité par cette officialisation de faits historiques. Il est aussi un des fervents partisans du fichage de l’ADN des étranger-e-s. Mais la métropole a elle aussi droit à l’attention de Vanneste. Sa "demande de généralisation de la vidéo-surveillance pour sécuriser la ville" (1), en est un bon exemple. Jetez un oeil à ses objectifs pour la ville ; avec en 1 “Tourcoing ville propre”et en 2 “Tourcoing ville sécurisée” ; le ton est donné. Amusant pour quelqu’un qui ne respecte pas les lois lui-même. Retour ligne automatique

Quand la répression est faite par un délinquant

Rappelons à cet effet la double condamnation pour des propos homophobes : « Pour moi leur comportement est un comportement sectaire », ou encore « l’homosexualité est une menace pour la survie de l’humanité […] » (2). Sa condamnation (3), première en France pour un élu, lui a valu une notoriété aussi soudaine que détestable.Retour ligne automatique

Les qualités d’un homme de droite

Voila donc un homme très à droite et qui assume : « La droite doit être le parti de la France et de la liberté. Plus que jamais, nous devons assumer fièrement nos convictions et nos valeurs » (4). Il est partie intégrante de la droite décomplexée de Sarkozy, qui a préferé mentir que de devoir changer de poulain quelques semaines avant la course : " Il ne sera pas réinvesti aux législatives. Je condamne fermement ce qu’il a dit. Je ne veux ni de près ni de loin être associé à des propos homophobes." (5) Officiellement Vanneste n’ a pas été investi pour les législatives, il était donc candidat sous l’étiquette CNI. Mais l’UMP n’ayant volontairement pas mis de candidat en face, Vanneste fut réelu. En mars, il est tête de liste UMP aux municipales à Tourcoing. Parce qu’il est le meilleur candidat possible pour l’UMP à Tourcoing, et que le but d’un parti est de remporter les élections, pas de complaire à des minorités revendicatives. Thierry Lazaro, secrétaire de l’UMP-Nord, justifie ce choix et en profite au passage pour remettre en cause une décision de justice. « De facto, nous soutenons Christian Vanneste, car il a le soutien des militants locaux de l’UMP [...]l’équité n’a pas toujours été respectée lors de son procès. » (6) Rien à ajouter.. Retour ligne automatique
Tourcoing est une ville stratégique pour la future présidence de la CUDL. On comprend mieux pourquoi l’UMP est derrière Vanneste : mieux vaut risquer de perdre les voix de quelques homos de droite, que de perdre Tourcoing et laisser une fois de plus la gestion des affaires communautaires au PS.

1 : Blog de Christian Vanneste.

2 : Pour plus de détails voir www.ldh-toulon.net

3 : Condamnations en première instance par le tribunal correctionnel de Lille le 24 Janvier 2006 et par la cour d’appel le 25 Janvier 2007.

4 : Interviewé par Le Monde

5 : Le candidat Sarkozy dans Le Figaro, 31 Janvier 2007.

6 : Le Monde, 10 janvier 2007.

Depuis trois ans, les organisations associatives politiques et syndicales se mobilisent pour dénoncer cet homme. Retour ligne automatique
Voici un rappel photo des mobilisations de décembre 2006

5 décembre 2006, dans les rues de Tourcoing

5 décembre 2006, dans les rues de Tourcoing

5 décembre 2006, dans les rues de Tourcoing

5 décembre 2006, dans les rues de Tourcoing

5 décembre 2006, dans les rues de Douai

5 décembre 2006, dans les rues de Douai

Rechercher

logo jemabonne

En brèves

  • Bruits ou tapages injurieux, la répression continue

    Suite à des manifestations en février et avril 2018, près de 10 personnes ont reçu une ou plusieurs amendes à leur domicile pour motif de « bruit ou tapage injurieux perturbant la tranquillité d’autrui ». Sans qu’ait eu lieu ni contrôle ni notification les jours concernés : du racket légal....

    Lire la suite...

  • Aujourd’hui tout le monde a peur

    Max Weber faisait de la bureaucratie l’instrument de la rationalisation du monde : soumise à la règle, elle préviendrait des initiatives individuelles insuffisamment fondées. Aujourd’hui, avec la réouverture pour le moins hasardeuse des écoles primaires, cet optimisme nous semble devoir être...

    Lire la suite...

  • Le mot des dessinateur.trices

    Thérèse (bis) a invité quelqu'un à la Brique et celui-ci n'avance pas vraiment masqué...

    Lire la suite...

  • Bêtises de la sucrerie de Cambrai

    Le 3ème groupe mondial sucrier, Tereos, s’enorgueillit depuis le début du confinement de produire des litres de gel hydro-alcoolique ; aux héros industriels, la patrie reconnaissante. Le communiqué de presse de l’entreprise en date du 23 avril 2020 s’ouvre ainsi : « Pour des causes restant encore à...

    Lire la suite...

  • Ça va vous faire tout drone...

    Les annonces de Macron sont parfois un peu en décalage avec les actes : après les commandes de gaz lacrymos plutôt que des masques à l'heure des premières secousses du virus en France, son ministère de l'Intérieur lance un appel d'offres le 12 avril pour 651 drones. L'homme qui sort les mots «...

    Lire la suite...