Feuille de lancement Janvier 2007

numero00 1Quelle presse à Lille ?
LA VOIX DU NORD / NORD ECLAIR sont aujourd’hui un seul groupe, ils sont les deux faces de la presse du pouvoir. Comme alternative, on peut aussi lire les « gratuits », véritables publicités portatives, ou se reporter directement à la propagande patronale-municipale : La Gazette 59/62, Le Nord, Lille magazine ou Sortir...

La ville de Lille a-t-elle la presse qu’elle mérite ?
Nous pensons qu’à Lille, on ne peut pas laisser la presse devenir ce marécage à crocodiles, où la première chose à se mettre sous la dent est le public. Nous lançons LA BRIQUE dans ce gourbi. Sûr que les vaguelettes obtenues ne fermeront pas leurs gueules aux carnassiers. Mais peut-être connaîtra-t-on déjà mieux cette ville, ceux qui la font et ceux qui la possèdent....

C’est quoi, cette histoire de Brique ??
La Brique est un mensuel local d’information, d’enquête et d’analyse sur Lille et environs. A travers ce journal qu’on espère mensuel après 6 numéros, nous voulons construire un outil d’information critique pour tous et toutes. Le but étant d’amener les gens à agir, à donner leur avis sur des sujets, des faits, des projets qui les concernent directement.

Indépendant, autogéré et engagé, La Brique entend relayer la parole des gens qui se battent au quotidien pour vivre dignement : nous souhaitons relayer les initiatives locales de lutte, de solidarité et de culture populaires. De l’autre côté, nous enquêtons sur les pratiques mafieuses des institutions et entreprises locales - privées ou publiques : nous tentons de construire un contre-pouvoir local, dans la mouvance d’une presse alternative d’investigation.

LILLE a besoin d’une presse libre
Contribuez à sa publication !!

La Brique est un bimestriel, son 1er numéro sort le 1er mars 2007. Aidez-nous à voir paraître les suivants !

Rechercher

logo jemabonne

En brèves

  • Bruits ou tapages injurieux, la répression continue

    Suite à des manifestations en février et avril 2018, près de 10 personnes ont reçu une ou plusieurs amendes à leur domicile pour motif de « bruit ou tapage injurieux perturbant la tranquillité d’autrui ». Sans qu’ait eu lieu ni contrôle ni notification les jours concernés : du racket légal....

    Lire la suite...

  • Aujourd’hui tout le monde a peur

    Max Weber faisait de la bureaucratie l’instrument de la rationalisation du monde : soumise à la règle, elle préviendrait des initiatives individuelles insuffisamment fondées. Aujourd’hui, avec la réouverture pour le moins hasardeuse des écoles primaires, cet optimisme nous semble devoir être...

    Lire la suite...

  • Le mot des dessinateur.trices

    Thérèse (bis) a invité quelqu'un à la Brique et celui-ci n'avance pas vraiment masqué...

    Lire la suite...

  • Bêtises de la sucrerie de Cambrai

    Le 3ème groupe mondial sucrier, Tereos, s’enorgueillit depuis le début du confinement de produire des litres de gel hydro-alcoolique ; aux héros industriels, la patrie reconnaissante. Le communiqué de presse de l’entreprise en date du 23 avril 2020 s’ouvre ainsi : « Pour des causes restant encore à...

    Lire la suite...

  • Ça va vous faire tout drone...

    Les annonces de Macron sont parfois un peu en décalage avec les actes : après les commandes de gaz lacrymos plutôt que des masques à l'heure des premières secousses du virus en France, son ministère de l'Intérieur lance un appel d'offres le 12 avril pour 651 drones. L'homme qui sort les mots «...

    Lire la suite...