Les vrais chiffres du chômage

Ils nous prennent pour des chaberts. Et ça fait un bail. En même temps que le nombre de Rmistes pète les scores, que l’emploi précaire, forcé et sous-payé devient la règle, les gouvernements successifs s’acharnent à sous-estimer grossièrement l’importance du chômdu.

4,5 millions de sans-boulot en France. Un nombre inchangé depuis 15 ans, selon le collectif les Autres Chiffres du Chômage 1. Or officiellement, on serait passé sous la barre des deux millions...
Un chiffre ridicule !
Puisque ne sont comptées que les personnes inscrites à l’ANPE, et uniquement dans la 1ère catégorie : soit celles et ceux de moins de 55 ans, cherchant un CDI uniquement et à temps plein, n’ayant pas travaillé une seule heure dans le mois, n’étant ni en stage, en formation, en arrêt maladie, ou habitant exclusivement en métropole (les colonies - « Dom Tom » - sont exclues des stats mensuelles). Pour être chômeur-euse en 2008, il faut en vouloir !
Une simple addition des huit catégories de l’Anpe, des Rmistes non-inscrits et des plus de 55 ans démontre la supercherie (cf. ci-contre). Résultat des courses pour le Nord-pas-de-Calais : minimum 356 000 sans-emploi, soit plus de 20 % de chômage (à peine 10 % officiellement). Il nous manque les chiffres des personnes licenciées qui passent par un « Contrat de Reclassement Professionnel » (exclues des statistiques de l’ANPE pendant un an), ainsi que ceux des catégories 4 et 5. Sans oublier l’explosion des radiations, multipliées par trois depuis 1999.
Le gouvernement continue néanmoins à taper sur les sans-boulot, en adoptant récemment une loi qui les oblige à accepter des « offres raisonnables d’emploi » : deux refus entraînent la suppression des assedics et l’expulsion de l’ANPE. Et ça s’appelle du « service public »...

1 : Le collectif ACDC prend en compte les huit catégories de chomeurs de l’ANPE.

S.G

Rechercher

logo jemabonne

En brèves

  • Bruits ou tapages injurieux, la répression continue

    Suite à des manifestations en février et avril 2018, près de 10 personnes ont reçu une ou plusieurs amendes à leur domicile pour motif de « bruit ou tapage injurieux perturbant la tranquillité d’autrui ». Sans qu’ait eu lieu ni contrôle ni notification les jours concernés : du racket légal....

    Lire la suite...

  • Aujourd’hui tout le monde a peur

    Max Weber faisait de la bureaucratie l’instrument de la rationalisation du monde : soumise à la règle, elle préviendrait des initiatives individuelles insuffisamment fondées. Aujourd’hui, avec la réouverture pour le moins hasardeuse des écoles primaires, cet optimisme nous semble devoir être...

    Lire la suite...

  • Le mot des dessinateur.trices

    Thérèse (bis) a invité quelqu'un à la Brique et celui-ci n'avance pas vraiment masqué...

    Lire la suite...

  • Bêtises de la sucrerie de Cambrai

    Le 3ème groupe mondial sucrier, Tereos, s’enorgueillit depuis le début du confinement de produire des litres de gel hydro-alcoolique ; aux héros industriels, la patrie reconnaissante. Le communiqué de presse de l’entreprise en date du 23 avril 2020 s’ouvre ainsi : « Pour des causes restant encore à...

    Lire la suite...

  • Ça va vous faire tout drone...

    Les annonces de Macron sont parfois un peu en décalage avec les actes : après les commandes de gaz lacrymos plutôt que des masques à l'heure des premières secousses du virus en France, son ministère de l'Intérieur lance un appel d'offres le 12 avril pour 651 drones. L'homme qui sort les mots «...

    Lire la suite...