Une Brique, ça se pose à plusieurs !

La Brique, c’est une petite équipe. Notre idéal serait de faire participer un nombre incalculable de mammifères en tout genre... Une participation à La Brique, c’est quoi ? C’est déjà lire notre travail, l’acheter, s’y abonner, le faire lire à sa famille, à ses amis, caler le journal dans toutes les salles d’attentes que vous visitez (à côté d’Elle et Figaro Magazine), l’incruster dans toutes les chiottes que vous usez de vos derrières civilisés. Mais participer avec nous à la vie d’une presse libre peut prendre bien d’autres aspects.

Vous vous sentez l’âme d’un rédacteur ? Invitez-vous à nos réunions de rédaction pour partager votre esprit critique. Vous vous sentez l’âme d’un artiste-peintre-caricaturiste ? Venez rencontrer nos charmants-tes dessinateurs-trices qui sauront monter une bonne BD avec vous. Vous maniez le réflex comme l’AK47 ? Vous nous intéressez aussi. Vous vous estimez bons comme « cousins » ? Au lieu d’aller voir la flicaille ou leurs partenaires de La Voix du Nord, devenez nos indics et balancez-nous de l’info croustillante qu’on mettra en forme (votre patron déconne avec les salaires ? Votre immeuble va être rasé pour y foutre à sa place un centre commercial ? Informez-nous, nous informerons la région). Vous vous sentez l’âme d’un commercial ? Pas de problème, nous tenons un gros business pour vous, un business légal et équitable. Vous prendrez ainsi plaisir à observer notre budget équilibré et sans pub (s’il vous plaît !), ou à vendre le canard partout où l’humanité se ballade avec un porte-monnaie. Quel plaisir nous ferez-vous en proposant à votre boulangerie préférée ou à votre PMU le plus proche de devenir des dealers de Briques !Retour ligne automatique
Même un peu bêtes et méchant.es par moments, nous vous recevrons chaleureusement dans tous les cas (si une bière se trouve dans votre sac, bien sûr, ou une douzaine de chocolats belges), que venir simplement taper la discussion avec nous, c’est déjà excellent. Nous ne pouvons pas être partout. Avec vous, notre réseau en extension le sera !Retour ligne automatique
À bientôt chez nous (ou chez vous...) !

Rechercher

logo jemabonne

En brèves

  • Bruits ou tapages injurieux, la répression continue

    Suite à des manifestations en février et avril 2018, près de 10 personnes ont reçu une ou plusieurs amendes à leur domicile pour motif de « bruit ou tapage injurieux perturbant la tranquillité d’autrui ». Sans qu’ait eu lieu ni contrôle ni notification les jours concernés : du racket légal....

    Lire la suite...

  • Aujourd’hui tout le monde a peur

    Max Weber faisait de la bureaucratie l’instrument de la rationalisation du monde : soumise à la règle, elle préviendrait des initiatives individuelles insuffisamment fondées. Aujourd’hui, avec la réouverture pour le moins hasardeuse des écoles primaires, cet optimisme nous semble devoir être...

    Lire la suite...

  • Le mot des dessinateur.trices

    Thérèse (bis) a invité quelqu'un à la Brique et celui-ci n'avance pas vraiment masqué...

    Lire la suite...

  • Bêtises de la sucrerie de Cambrai

    Le 3ème groupe mondial sucrier, Tereos, s’enorgueillit depuis le début du confinement de produire des litres de gel hydro-alcoolique ; aux héros industriels, la patrie reconnaissante. Le communiqué de presse de l’entreprise en date du 23 avril 2020 s’ouvre ainsi : « Pour des causes restant encore à...

    Lire la suite...

  • Ça va vous faire tout drone...

    Les annonces de Macron sont parfois un peu en décalage avec les actes : après les commandes de gaz lacrymos plutôt que des masques à l'heure des premières secousses du virus en France, son ministère de l'Intérieur lance un appel d'offres le 12 avril pour 651 drones. L'homme qui sort les mots «...

    Lire la suite...