Arnaque-énergie

Les techniques de vente au porte-à-porte ne connaissent pas de limites. Que celui qui n’a pas son encyclopédie Universalis dans son carton d’emballage nous jette la première canette. Avec la « déréglementation » du gaz et de l’électricité, les opérateurs privés comme Powéo ou Direct Énergie écument les rues de la région pour piquer des client-es à EDF.

 

« Bonjour, EDF ! » se présentent les démarcheurs de Direct Énergie. « On pourrait jeter un œil à votre facture d’électricité ? Vous pouvez peut-être bénéficier d’une remise de 10 %, ça vous intéresse ? ». S’ils passent le pas de votre porte, il est trop tard. Les poisseux savent y faire pour vous enfoncer dans leur bourbier : électricité verte, réductions de facture et, argument joker : « Direct Énergie est sponsor de l’Olympique de Marseille ». Véridique.

Témoignages

En novembre 2008, Mme Delescluz est allocataire du RSA socle (ex-RMI) avec deux enfants de moins de 25 ans à charge. Elle est tombée entre les griffes de Direct Énergie. Face à toutes leurs tentatives pour la faire changer d’opérateur, elle refuse. Qu’à cela ne tienne. Pendant deux mois, ils la harcèlent tous les jours par téléphone pour lui proposer de quitter EDF. Malgré ses refus systématiques, le 2 janvier 2009, elle reçoit sa première facture signée de Direct Énergie alors qu’elle n’a conclu aucun contrat. Pas même une missive d’EDF l’avertissant d’une résiliation. Depuis, leur service clientèle est aussi compréhensif qu’une vieille mule.

En février 2009, Marie passe d’EDF à Direct Énergie. Après résiliation pour cause de déménagement, elle reçoit une facture surréaliste de 100 €. Depuis, leur « offline » lui réclame son dû. Elle ne comprend rien aux balbutiements des précaires au bout du fil, se fait balader, et finit par bloquer son compte.Retour ligne automatique
Il y a quelques semaines, c’est Antoine qui reçoit un coup de fil du « Service facturation » d’EDF. Ce service n’existe pas chez EDF. Peu méfiant, il fait l’erreur de communiquer ses références client. Aujourd’hui, s’il n’en reste pas moins connecté à Gravelines, il pleure son tarif réglementé.

Les histoires se multiplient

Des histoires comme ça, il y en a des dizaines dans la région depuis la libéralisation du marché de l’énergie. Les tarifs deviennent aussi compréhensibles que ceux de la SNCF. Le maire PCF d’Houdain (62) avait voté un arrêté interdisant les démarcheurs dans sa ville. Illégal, il a été vite cassé.Retour ligne automatique
D’après l’Union Française des Consommateurs (UFC), les « dossiers » concernant Powéo et Direct Énergie sont remplacés depuis quelques semaines par des litiges avec EDF et GDF. Depuis qu’ils ont été privatisés, les « erreurs » de relevés de compteurs se multiplient et les factures flambent sans raisons. EDF et ErDF, GDF et GrDF se renvoient constamment la faute et laissent des familles sans électricité ou gaz : des situations qui deviennent critiques avec l’hiver. Mais selon les bénévoles de l’UFC, « on arrive encore à s’arranger avec EDF et GDF. Avec Direct Énergie ou Powéo, c’est plus compliqué ». Les pauvres ne remercient donc pas le gouvernement Jospin d’avoir approuvé la libéralisation de l’électricité au sommet européen de Barcelone en 2002.

Rechercher

logo jemabonne

En brèves

  • Bruits ou tapages injurieux, la répression continue

    Suite à des manifestations en février et avril 2018, près de 10 personnes ont reçu une ou plusieurs amendes à leur domicile pour motif de « bruit ou tapage injurieux perturbant la tranquillité d’autrui ». Sans qu’ait eu lieu ni contrôle ni notification les jours concernés : du racket légal....

    Lire la suite...

  • Aujourd’hui tout le monde a peur

    Max Weber faisait de la bureaucratie l’instrument de la rationalisation du monde : soumise à la règle, elle préviendrait des initiatives individuelles insuffisamment fondées. Aujourd’hui, avec la réouverture pour le moins hasardeuse des écoles primaires, cet optimisme nous semble devoir être...

    Lire la suite...

  • Le mot des dessinateur.trices

    Thérèse (bis) a invité quelqu'un à la Brique et celui-ci n'avance pas vraiment masqué...

    Lire la suite...

  • Bêtises de la sucrerie de Cambrai

    Le 3ème groupe mondial sucrier, Tereos, s’enorgueillit depuis le début du confinement de produire des litres de gel hydro-alcoolique ; aux héros industriels, la patrie reconnaissante. Le communiqué de presse de l’entreprise en date du 23 avril 2020 s’ouvre ainsi : « Pour des causes restant encore à...

    Lire la suite...

  • Ça va vous faire tout drone...

    Les annonces de Macron sont parfois un peu en décalage avec les actes : après les commandes de gaz lacrymos plutôt que des masques à l'heure des premières secousses du virus en France, son ministère de l'Intérieur lance un appel d'offres le 12 avril pour 651 drones. L'homme qui sort les mots «...

    Lire la suite...