Industrie du nucléaire et communication : l’Encyclopédie des Nuisibles

Tout comme le représentant de la pref’, Daniel Percheron, président du Conseil Régional, s’est défilé pour l’ouverture de ce bal morbide. Il en était pourtant financeur avec Lille Nécropole, l’Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN) et l’Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire (IRSN).

L’ASN, c’est l’agence qui nous la jouait « contrôle & sûreté ». Ses dirigeants sont nommés par les présidents de la République, du Sénat et de l’Assemblée Nationale.

L’IRSN avait la partition « recherche & expertise ». Il est sous la tutelle directe des ministres de la Défense, de l’Environnement, de l’Industrie, de la Recherche et de la Santé.

A la baguette, on trouvait le directeur du CEPN, Jacques Lochard. Le Centre d’étude sur l’Evaluation de la Protection dans le domaine Nucléaire est dirigé par le best of des ennemis de l’humanité : Commissariat à l’Energie Atomique, ASN, EDF, AREVA.

Le directeur de la centrale de Gravelines et le maire de Golfech nous disaient que, malgré tout, le nucléaire est indispensable.

Gilles Hériard-Dubreuil de Mutadis Consultant sifflait la « montée en compétence citoyenne » aux oreilles des associatifs. L’Association Nationale des Commissions Locales d’Information (ANCLI), les Dunkerquois de l’ADELFA ou les Lillois d’EDA n’avaient plus qu’à s’envoyer des mondanités avec les techniciens du désastre.

Si tout était ficelé pour que rien ne se passe, une petite bande est tout de même venue taper l’esclandre au nez des tribuns pendant quelques minutes.

Rechercher

logo jemabonne

En brèves

  • Bruits ou tapages injurieux, la répression continue

    Suite à des manifestations en février et avril 2018, près de 10 personnes ont reçu une ou plusieurs amendes à leur domicile pour motif de « bruit ou tapage injurieux perturbant la tranquillité d’autrui ». Sans qu’ait eu lieu ni contrôle ni notification les jours concernés : du racket légal....

    Lire la suite...

  • Aujourd’hui tout le monde a peur

    Max Weber faisait de la bureaucratie l’instrument de la rationalisation du monde : soumise à la règle, elle préviendrait des initiatives individuelles insuffisamment fondées. Aujourd’hui, avec la réouverture pour le moins hasardeuse des écoles primaires, cet optimisme nous semble devoir être...

    Lire la suite...

  • Le mot des dessinateur.trices

    Thérèse (bis) a invité quelqu'un à la Brique et celui-ci n'avance pas vraiment masqué...

    Lire la suite...

  • Bêtises de la sucrerie de Cambrai

    Le 3ème groupe mondial sucrier, Tereos, s’enorgueillit depuis le début du confinement de produire des litres de gel hydro-alcoolique ; aux héros industriels, la patrie reconnaissante. Le communiqué de presse de l’entreprise en date du 23 avril 2020 s’ouvre ainsi : « Pour des causes restant encore à...

    Lire la suite...

  • Ça va vous faire tout drone...

    Les annonces de Macron sont parfois un peu en décalage avec les actes : après les commandes de gaz lacrymos plutôt que des masques à l'heure des premières secousses du virus en France, son ministère de l'Intérieur lance un appel d'offres le 12 avril pour 651 drones. L'homme qui sort les mots «...

    Lire la suite...