Immonde et mondain, l’annuaire des familles

L’annuaire des familles, publié régulièrement depuis 1912, s’apparente à la version locale du Bottin Mondain ou du Who’s Who.

 

À l’intérieur, les filiations sont détaillées, des fondateurs aux héritiers. Perpétuant la tradition des livres de noblesse, il permet en particulier à la bourgeoisie nordiste de se compter, et de mieux se connaître [1]. « La fonction principale du Livre est de fournir une garantie dans le choix des relations », explique le sociologue Bruno Duriez [2]. « Qui sont mes nouveaux voisins ? » « Dois-je embaucher cette personne ? » : autant de questions auxquelles ce manuel de bonne sociabilité doit répondre. Une manière aussi pour la bourgeoisie de contrôler les relations amoureuses de sa progéniture. Et de se prémunir contre les alliances consanguines.

Robert Delesalle, Président Honoraire de la Chambre de Commerce, en rédige une préface édifiante, en forme de manifeste pour les intérêts de la classe bourgeoise. « Nos familles ont montré que la position élitiste à laquelle elles avaient accédé était méritée par leur comportement dans la société, leur souci du prochain, leur action sociale et humanitaire. (…) Force est de constater que toutes les civilisations qui ont cru pouvoir se développer sans une élite et hors profit, fruit du travail et de l’ingéniosité, ont sombré dans la dictature d’une caste ou d’une religion, notre région aurait tort de ne pas être fière de ces bourgeois qui ont forgé des entreprises à réputation mondiale ». Ben voyons.

Entre les publicités ciblées (gestion de patrimoine, décoration d’intérieur, caviste, etc.), le livre dévoile aussi les stratégies bourgeoises d’accaparement de la ville. Véronique Fontaine-Dewavrin nous gratifie d’un très enjoué « Immobilier plaisir ! Immobilier bonheur ! Immobilier placement ! ». Jean-Emmanuel Forest, pour sa part, conclut son article par ces mots : « Confirmons ici les 3 règles d’or pour un bon achat immobilier sur la métropole lilloise. Numéro un : l’Emplacement, numéro deux : l’Emplacement, numéro trois : l’Emplacement ». Une règle qui ne connaît pas d’exception.

Notes

[1L’Annuaire des familles. Généalogies Nord-pas-de-Calais, éd. Société des Annuaires, 2010.

[2Bruno DURIEZ, « La bourgeoisie répertoriée : le livre des familles du Nord », Ethnologie française, 1990, n°1.

Rechercher

logo jemabonne

En brèves

  • Bruits ou tapages injurieux, la répression continue

    Suite à des manifestations en février et avril 2018, près de 10 personnes ont reçu une ou plusieurs amendes à leur domicile pour motif de « bruit ou tapage injurieux perturbant la tranquillité d’autrui ». Sans qu’ait eu lieu ni contrôle ni notification les jours concernés : du racket légal....

    Lire la suite...

  • Aujourd’hui tout le monde a peur

    Max Weber faisait de la bureaucratie l’instrument de la rationalisation du monde : soumise à la règle, elle préviendrait des initiatives individuelles insuffisamment fondées. Aujourd’hui, avec la réouverture pour le moins hasardeuse des écoles primaires, cet optimisme nous semble devoir être...

    Lire la suite...

  • Le mot des dessinateur.trices

    Thérèse (bis) a invité quelqu'un à la Brique et celui-ci n'avance pas vraiment masqué...

    Lire la suite...

  • Bêtises de la sucrerie de Cambrai

    Le 3ème groupe mondial sucrier, Tereos, s’enorgueillit depuis le début du confinement de produire des litres de gel hydro-alcoolique ; aux héros industriels, la patrie reconnaissante. Le communiqué de presse de l’entreprise en date du 23 avril 2020 s’ouvre ainsi : « Pour des causes restant encore à...

    Lire la suite...

  • Ça va vous faire tout drone...

    Les annonces de Macron sont parfois un peu en décalage avec les actes : après les commandes de gaz lacrymos plutôt que des masques à l'heure des premières secousses du virus en France, son ministère de l'Intérieur lance un appel d'offres le 12 avril pour 651 drones. L'homme qui sort les mots «...

    Lire la suite...