Les petites affaires financières des Spillebout

certif spilleboutLe couple Spillebout est surtout connu à Lille pour son activisme autour de la Maison de la Photographie, créée en 1997. Lorsque Violette Spillebout était directrice de cabinet d’Aubry (2008-2012), son mari, Olivier, était directeur de la structure culturelle. Un mélange des genres qui n’avait pas l’air d’encombrer l’équipe municipale en place à l’époque. Le directeur déclare1 : « Le budget était environ de 200 000€ par la Ville [de Lille Ndlr] depuis les débuts. Il est descendu à 130 000€ en 2012, et devait alors être compensé par d’autres collectivités durablement ; au final, il n’a été compensé qu’une seule année. Le budget de la Ville est resté à 130 000€ depuis »... pour finir en 2018 à un petit 30 000€ au moment où Mme Spillebout se positionne pour LREM. Contactée par La Brique, la Mairie de Lille nous a communiqué des chiffres partiels. Sur la seule période 2008-2019, la Maison de la photographie a tout de même touché la bagatelle de 1 591 200€ en subventions directes.

Lire la suite : Les petites affaires financières des Spillebout

Violette Spillebout : Un goût d'arnarque « démocratique »

respire

Nous passons la porte du Polder, ce bar situé au 250 rue Roger Salengro à Hellemmes qui met à l’honneur depuis son ouverture les initiatives locales solidaires et citoyennes. Un soir de juin, quelques troubles fêtes sont venu.es peindre façon karcher la façade : « Non à LREM » « Pas de Quartier pour Macron », « En marche ou crève ». En cause un « débat » organisé par la candidate LREM Violette Spillebout. Un souvenir amer pour un membre du Polder qui « ne parle pas à la presse » et « n’a aucune confiance dans La Brique »...

Lire la suite : Violette Spillebout : Un goût d'arnarque « démocratique »

Secret des affaires : musèlement de grande ampleur

libertepresseLe 1er août dernier, la loi « secrets d’affaires » entre en vigueur à la suite d’une directive européenne. Un moyen supplémentaire de bâillonner les fouineur.ses et autres salarié.es bavard.es qui vivraient mal la surveillance ou l’empoisonnement de la moitié de la planète par leur employeur. Permise par un lobbying musclé et l’oreille attentive des politicards, l’adoption de la loi met en péril les petits journaux, les blogs, les lanceur.ses d’alerte grâce à une immunité disproportionnée. Explications.

Lire la suite : Secret des affaires : musèlement de grande ampleur

Ecole mutuelle, une expérience oubliée

HLN ecole v2 scanRemplacement du CNESCO, l’organisme indépendant d’évaluation des politiques éducatives, par un service d’évaluation interne au ministère, dont on imagine qu’il ne sera guère porté à la critique. Rédaction de programmes scolaires contestés, en philo, dans le premier degré, etc. ; imposition autoritaire de méthodes pédagogiques, mise au pas des prof.fes récalcitrant.es, menacé.es de poursuites. Avec le ministre Blanquer, ce sont les expert.es de la science pédagogique qui sont au pouvoir. Le savoir vient d’en haut, la base se tait et exécute. L’occasion de faire un pas de côté et de se pencher vers une expérience pédagogique méconnue, porteuse d’un rapport au savoir plus égalitaire, celle de « l’école mutuelle » au XIXème.

Lire la suite : Ecole mutuelle, une expérience oubliée

Loi Blanquer: L'école de la défiance

JAWSJean-Michel Blanquer, ministre de l'éducation nationale, a réussi en trois ans à réformer en profondeur l'école depuis la maternelle jusqu'au lycée. Cette conversion de l'éducation au modèle néo-libéral s'achèvera à la rentrée 2019 lorsque tous les éléments du puzzle seront mis en place. La dernière réforme de Blanquer sur « l'école de la confiance » acte les derniers éléments de destruction du service publique d'éducation. Les faits suivants nous sont relatés par un professeur d’un lycée générale public dans le Nord.

Lire la suite : Loi Blanquer: L'école de la défiance

Rechercher

logo jemabonne

En brèves

  • Appel à temoignage

    Cet appel à témoignage est en relation avec l'article Baiser sans bébé : Toute une histoire Un enjeu de la contraception propre aux femmes, c’est d’abord de pouvoir faire l’amour sans devenir mère. Si le risque de « devenir parent » implique les deux personnes, les précautions à prendre par...

    Lire la suite...

  • La Saga de l'été arrive : Eclairage sur les lumière lilloises !

    Profitez de vos soirées libres d'été pour éclaircir les zones d'ombre sur les lumières lilloises ! Les 4 dernières parutions de La Brique ont eu le plaisir d'acceuillir une saga encore plus éblouhissante que la saga Star Wars ou encore Harry Potter, la saga des Lumières. Chaque vendredi, à...

    Lire la suite...

  • Va-t-on nous ravir Le Ravi ?

    Cet hiver, le journal satirique provençal sortait une enquête sur l'Office départemental d’éducation & de loisirs du Var (ODEL). Le Ravi y révèle que les cadres de cette asso' de loi 1901, arrosée par les pouvoirs publics, touchent de beaux salaires : on en voit même un émarger à 177 625 euros...

    Lire la suite...

  • Bastamag fait la nique à Bolloré

    En 2012, Bastamag publie un papier sur l'accaparement des terres agricoles en Afrique, en Amérique latine et en Asie. Parmi les investisseurs : le « groupe Bolloré, via une holding luxembourgeoise, la Socfin ». Cette dernière « gère des plantations d'hévéas et de palmiers à huile en Afrique et en...

    Lire la suite...

  • Lettre ouverte des étudiant.es dubliné.es

    "Nous sommes des étudiants exilés inscrits dans les différentes facultés de Lille sur ses 3 campus : Cité scientifique, Pont de bois et Moulins. Nous ne sommes pas dans le programme Pilot de l’Université de Lille. Notre demande d’asile a été enregistrée par la Préfecture en procédure...

    Lire la suite...

  • La Brique n°54 sur les ondes

    Le jeudi 29 mars, La Brique présentait son dernier numéro "L'erreur est urbaine", au Alt'O Post à Fives. Cette présentation a été réalisée en présence de l'APU Fives ainsi que de la maman de Sélom. Ce dernier a été happé par un TER avec son ami Matisse, alors qu'ils fuyaient une brigade de police....

    Lire la suite...

  • 10 Avril - Faidherbe doit tomber

    Le 10 avril prochain à la MRES, le collectif Afrique, Survie Nord, le FUIQP 59/62 et l'Atelier d'Histoire critique lanceront officiellement leur campagne "Faidherbe doit tomber". L'objectif, à l'image des campagnes états-uniennes de l'été dernier visant à déboulonner les statues des généraux...

    Lire la suite...

  • Les Pimkie piqué.es au vif !

    Le 8 janvier dernier, le groupe Mulliez annonçait profiter de la nouvelle loi Macron visant « à simplifier l'embauche » pour supprimer des postes dans l'une de ses entreprises : Pimkie. Grâce aux ordonnances Macron, c'est au total 208 suppressions de postes qui étaient annoncées, et 37 fermetures...

    Lire la suite...

  • Pour les FFOC, cétacé !

    Les femmes des forces de l'ordre en colère (FFOC, ceci n'est pas une blague) étaient devant le commissariat central de Lille le 7 janvier dernier pour dire non, non et non aux policier.es victimes d'agressions. Si peu de temps après que Sélom et Matisse soient morts en fuyant la police, La Brique a...

    Lire la suite...

  • COMMUNIQUÉ DU COLLECTIF DE RÉSISTANCE À LA SÉLECTION

    A la suite de l'Assemblée Générale de lutte contre la sélection (25/01/2018) L'Assemblée Générale qui a eu lieu ce jour contre la sélection à l'université, et plus largement contre le plan étudiant, a réuni une centaine de personnes. Elle nous a permis de revenir en détail sur toutes les réformes...

    Lire la suite...