Audrey Linkenheld

linkenheldChronique d’une « socialiste » autoritaire

Il y a cinq ans, c’est péniblement que la mairie se décide à mettre des moyens supplémentaires pour lutter contre l’insalubrité. Elle sollicite les APU de Lille (Ateliers Populaires d’Urbanisme), subventions à la clef, pour l’aider à repérer les maisons pourries. L’association n’est pas contre, si « c’est selon ses conditions ». Staniec-Wavrant, adjointe en charge de l’habitat, tente alors de leur imposer « l’accompagnement social », un nombre de dossiers d’insalubrité à fournir chaque année, etc. Refus des APU : la subvention majorée ne doit pas influencer leur action.

La bagarre dure trois ans, pour aboutir à une subvention annuelle de 20 000 euros environ. L’APU Vieux-Lille estime avoir fini par «  gagner le respect de Staniec », avec des « relations franches ». Ainsi, ils ne se gênaient pas pour critiquer la mairie dans leur journal, Le canard du Vieux-Lille.

Arrogance et mépris

Après les élections de 2008, Linkenheld prend les rênes du service logement. Elle veut rencontrer les APU une par une, et en mairie. Refus : les APU négocient ensemble, et cela doit se passer « chez nous, c’est à eux de bouger ». Elle accepte, et cette première réunion, en présence de tous les salariés et bénévoles, ne pose pas de problème particulier...

En 2009, elle les contraint à venir en mairie. Les trois APU sont présents. Et là, surprise, elle « commence par imposer ses trucs », transformant les APU en prestataires de service... Le président de l’APU Vieux-Lille prend la parole : « Je ne comprends pas, depuis trois ans, on est parvenu à mettre en place un mode de fonctionnement avec la mairie... » Elle le coupe illico pour déclamer : « Je suis le présent ! ». Du côté de l’APU Vieux Lille, «  on était tellement surpris... On aurait dû se barrer direct. Ça veut dire quoi, « il n’y a pas de passé » ? Quel mépris, quelle inculture... Moi j’ai essayé d’intervenir par deux fois, mais c’est elle qui monopolise, qui distribue la parole, c’est elle qui décide, tu n’as qu’à fermer ta gueule... C’est une espèce de petit chéfaillon, elle est extrêmement cassante, elle rentre dans le chou tout le temps ».

Au garde à vous

Linkenheld ne semble pas plus aimable avec les associations qu’avec les agents de ses services. Selon une source proche d’un bailleur social, lors d’une commission d’attribution des logements sociaux, « des personnes présentes ont été étonnées de ce traitement, et en fin de réunion, il est arrivé que des bailleurs prennent la parole et lui disent que la façon dont elle traite ses salariés est inadmissible... Les agents, s’ils lèvent un sourcil, ils se font démonter. »

Également, au service logement, tous les papiers doivent passer par elle et sont contrôlés à la virgule près. Du coup, sur les rapports d’insalubrité qu’elle doit signer, d’après l’APU Vieux-Lille, «  c’était déjà pas rapide, maintenant c’est encore plus long... » Et elle ne veut plus du terme « surpopulation » : «  On ne sait pas pourquoi, avant c’était noté, désormais il faut faire le lien soi-même ! » (entre la surface et les habitants). « La métropole est pourtant l’une des plus pourries de France, avec un nombre de logements insalubres très important ». «  Et les réunions de concertation, comme la dernière à la cité Lys à Lille-Fives [1], tu crois qu’elle nous inviterait ? Ben non, comme d’habitude, tout est décidé d’avance, on revient 30 ans en arrière, c’est la politique du bulldozer ».

Mi-Aubry, mi-Thatcher

Pour finir, notons que Linkenheld est positionnée sur le logement pour contrer Alain Cacheux [2]. A plus long terme, elle est pressentie pour prendre le relais d’Aubry dans son fauteuil. Récemment elle a pris la tête de la section PS de Lille en écartant Patrick Kanner de ce poste stratégique (1000 adhérents). Pour certains, c’est juste du Aubry en plus jeune... et en moins social. Ça promet. Mais après tout, ce type de personnage est bien dans l’air du temps, formaté pour gérer la crise d’une main de fer, et enfin « libéré » de toute référence au « socialisme »...

S.G

Notes

[1Les courées non entretenues depuis des années seront totalement ou partiellement rasées.

[2Adjoint à l’urbanisme, mais aussi président de LMH et régulièrement en opposition avec Aubry.

Rechercher

logo jemabonne

En brèves

  • Aujourd’hui tout le monde a peur

    Max Weber faisait de la bureaucratie l’instrument de la rationalisation du monde : soumise à la règle, elle préviendrait des initiatives individuelles insuffisamment fondées. Aujourd’hui, avec la réouverture pour le moins hasardeuse des écoles primaires, cet optimisme nous semble devoir être...

    Lire la suite...

  • Le mot des dessinateur.trices

    Thérèse (bis) a invité quelqu'un à la Brique et celui-ci n'avance pas vraiment masqué...

    Lire la suite...

  • Bêtises de la sucrerie de Cambrai

    Le 3ème groupe mondial sucrier, Tereos, s’enorgueillit depuis le début du confinement de produire des litres de gel hydro-alcoolique ; aux héros industriels, la patrie reconnaissante. Le communiqué de presse de l’entreprise en date du 23 avril 2020 s’ouvre ainsi : « Pour des causes restant encore à...

    Lire la suite...

  • Ça va vous faire tout drone...

    Les annonces de Macron sont parfois un peu en décalage avec les actes : après les commandes de gaz lacrymos plutôt que des masques à l'heure des premières secousses du virus en France, son ministère de l'Intérieur lance un appel d'offres le 12 avril pour 651 drones. L'homme qui sort les mots «...

    Lire la suite...

  • Angry Birds

    A Lille comme dans d’autres villes de France, La direction départementale de la sécurité publique use d’un drone équipé d’un haut parleur pour rapeller aux confiné.es qui s’aventurent dans la rue que l’ordre est toujours en place : "Police nationale, afin d’éviter la propagation du Covid-19, les...

    Lire la suite...

  • Cynisme d’Etat

    Le 30 mars, le Prefet de Seine-et-Marne annonce fiérement mobiliser les réfugié.es pourvoyant ainsi aux besoins saisonniers de main d’oeuvre agricole. Le 31 mars, la prefecture annonce qu’il s’agit de volontaires. Ces dernier.es seront rémunéré.es et travailleront dans les conditions sanitaires...

    Lire la suite...

  • Âme charitable

    Du grec ancien phílos, "ami" et de ánthrôpos, "genre humain", d’après le Larousse, le philanthrope est un ami du genre humain ou une personne qui cherche à améliorer le sort de ses semblables par des dons en argent, la fondation ou le soutien d’œuvres. Le Ministre, Maire de Tourcoing...

    Lire la suite...

  • Blanquer nous fait banquer : concours de circonstances !

    « Nous avons considéré que ces types de concours sont beaucoup trop importants pour les personnes concernées pour les reporte. »C’est ce que déclarait le matin du 15 mars le ministre de l’Education Nationale Jean-Michel Blanquer suite à l’annonce par Macron de la fermeture des écoles. Pour finalement,...

    Lire la suite...

  • « CHEEEEESE » ou ta gueule !

    Entre Violette Spillebout pour qui Lille est « exposée aux trafics de drogues et à une menace terroriste », et Marc-Philippe Daubresse qui propose l’installation de 500 caméras - équipées de technologies de reconnaissance faciale - c’est la surenchère sécuritaire. Martine Aubry s’y était opposée...

    Lire la suite...

  • Appel à temoignage

    Cet appel à témoignage est en relation avec l'article Baiser sans bébé : Toute une histoire Un enjeu de la contraception propre aux femmes, c’est d’abord de pouvoir faire l’amour sans devenir mère. Si le risque de « devenir parent » implique les deux personnes, les précautions à prendre par...

    Lire la suite...