Monseigneur Hervé Marie Morelle de Fourdraine

hmmÀ en croire les interviews données récemment à Libération, DailyNord et sur Radio Campus, le candidat UMP aux législatives de juin prochain dans la 1ere circonscription du Nord constituerait une valeur montante... Fréquenté sur les bancs de la fac, Hervé-Marie Morelle nous fait plutôt gentiment rire. En tout bien tout honneur, il fallait bien que La Brique remette chaque chose à sa place.

 

La carrière politique d’HMM (prononcer « hache meuh meuh ») débute sur un malentendu. Celui de ses études d’Histoire, commencées à l’université de Lille III et qui vont rapidement capoter. La faute à la lutte contre le CPE qui parcourt tout le pays et bloque la fac lilloise pendant plus de six semaines en 2006. HMM ne peut rester de marbre. « Blocage = chantage », « Halte aux agités du blocage » peut-on lire sur le blog, bien évidemment « apolitique  », qu’il anime [1]. À l’époque, il arbore au doigt une bague avec une fleur de lys, si bien que dans les amphithéâtres de la faculté, on le soupçonne de nourrir des liens avec les royalistes de l’Action Française. De cette époque datent également ses premières crises colériques : toujours opportunes, quand il y a une caméra dans le coin.

Tribun de bénitier

Pétri d’ambitions, HMM sait que pour monter, il faut qu’il fasse parler de lui. Sa botte secrète ? La victimisation. Le 29 mars 2010, en plein conseil municipal, l’élu d’opposition à Wazemmes s’amuse à filmer sans autorisation l’intervention de Martine Aubry qui s’emporte et le traite de « petit facho ». Bingo ! Le lendemain, la vidéo de l’incident circule partout sur internet et c’est Laurent Wauquiez en personne qui prendra sa défense sur France 2. C’est qu’il a les réflexes de la Young Generation, HMM. D’ailleurs, c’est lui qui fut le costumier sur le lipdub un tantinet ridicule de l’UMP [2] .

Plutôt du genre vieille France, la politique chez les Morelle, on la fait en famille : maman est candidate à Aniche. De sa famille aussi, HMM hérite des références conservatrices. Sur son profil facebook, il renseigne ses opinions religieuses : « catholique ». Dans ses « citations favorites », il mentionne trois fois le Général et se réfère... à Napoléon Ier : « Nulle société ne peut exister sans morale. Il n’y a pas de bonne morale sans religion. Il n’y a donc que la religion qui donne à l’État un appui ferme et durable » [sic]. Sur son compte twitter, HMM assume : « Je suis un patriote, j’ai toujours défendu l’identité de la France » ; « Nous ne sommes pas une nation à géométrie variable ! Quand on veut être Français, il faut d’abord aimer la France ! », avant de rappeler « les racines chrétiennes de la France ».

Impitoyable avec les faibles

En juin 2010, HMM aborde le mal-logement des Roms sur son blog et fait dans le micro-trottoir de caniveau : « Ils volent dans les magasins, on le sait ! », « Comment va-t-on faire pour vendre nos maisons avec ça maintenant ? », « Un jour ou l’autre, ils seront dans mon jardin ». Le 30 mars dernier, confronté à l’occupation du local lillois de l’UMP par le Comité des sans-papiers, c’est HMM en personne qui ira porter plainte au commissariat au prétexte de dégradations imaginaires. Résultat : six sans-papiers sont envoyés au Centre de Rétention Administrative (CRA) de Lesquin. Sur son compte twitter, HMM balaie la polémique d’un revers de manche : « La police fait son travail quand elle défend l’ordre est [sic] la loi ! Même si cet événement est un épiphénomène ». Du dédain pour les opprimé-es et de l’amour pour l’ordre raciste et républicain, bienvenue dans l’antre de la jeunesse carriériste.

NiTo !

Lire la mise à jour du 8 juin : "Passe ton Master d’abord !"

Notes

[2Pour ceux et celles qui n’auraient pas encore vu les pontes du parti sarkozyste se trémousser en chantant, ça s’appelle « Changer le Monde » et c’est vraiment lénifiant.

Rechercher

logo jemabonne

En brèves

  • Bruits ou tapages injurieux, la répression continue

    Suite à des manifestations en février et avril 2018, près de 10 personnes ont reçu une ou plusieurs amendes à leur domicile pour motif de « bruit ou tapage injurieux perturbant la tranquillité d’autrui ». Sans qu’ait eu lieu ni contrôle ni notification les jours concernés : du racket légal....

    Lire la suite...

  • Aujourd’hui tout le monde a peur

    Max Weber faisait de la bureaucratie l’instrument de la rationalisation du monde : soumise à la règle, elle préviendrait des initiatives individuelles insuffisamment fondées. Aujourd’hui, avec la réouverture pour le moins hasardeuse des écoles primaires, cet optimisme nous semble devoir être...

    Lire la suite...

  • Le mot des dessinateur.trices

    Thérèse (bis) a invité quelqu'un à la Brique et celui-ci n'avance pas vraiment masqué...

    Lire la suite...

  • Bêtises de la sucrerie de Cambrai

    Le 3ème groupe mondial sucrier, Tereos, s’enorgueillit depuis le début du confinement de produire des litres de gel hydro-alcoolique ; aux héros industriels, la patrie reconnaissante. Le communiqué de presse de l’entreprise en date du 23 avril 2020 s’ouvre ainsi : « Pour des causes restant encore à...

    Lire la suite...

  • Ça va vous faire tout drone...

    Les annonces de Macron sont parfois un peu en décalage avec les actes : après les commandes de gaz lacrymos plutôt que des masques à l'heure des premières secousses du virus en France, son ministère de l'Intérieur lance un appel d'offres le 12 avril pour 651 drones. L'homme qui sort les mots «...

    Lire la suite...