Guardian Angels, Neighbourwatchs, Nachbarschaftswachen... avant Europol, l’Euro – milice

En matière de traitement des crises sociales, on a raison de se fier aux bonnes vieilles méthodes. Et en matière de raids de voisinage, la France semble avoir trouvé « le bon sens près de chez soi ». Les années 20 avaient Mussolini et 700 000 chemises noires (au début « milices volontaires pour la sécurité nationale »), et depuis le 20 février 2009, les « Volontaires pour la Sécurité » (oui, sic) ont vu le jour dans les quartiers des grandes viles. De super vigilants voisins recrutés sous le contrôle de la police.

Le Parlement et le Sénat ont avalisé ce véritable délire, présenté par la droite la plus raciste*, dans les années 90. Cette loi permettra, au milieu du décret dit « pack sécurité », à des ex-flics, ex-militaires ou des « citoyens » de patrouiller avec talkie et portable dans les rues la nuit. « Sans arme », a-t-on trouvé judicieux de rappeler. À la population... ou aux candidat-e-s ? Ce qui est sûr, c’est que depuis le tollé soulevé même par le vatican, ou par la gauche, des groupes spontanés se forment pour aller éprouver un peu ces néo-miliciens (ils s’appelleraient déjà « chemises blanches ») et les chatouiller dans le sens du poil... civique. À tel point que le journal Le Monde a titré « la police protège les « rondes citoyennes » destinées à suppléer... la police ». Ce qui l’est aussi, c’est que si c’est pas le cancer de la peau, Berlusconnard, c’est le peuple qui aura ta peau ! Roma È antifascista **.

S.L

* ou Ligue Lombarde, 3ème parti de la droite italienne, particulièrement populiste et xénophobe, recomposée aujourdh’hui sous le nouveau Peuple des libertés, se joignant avec Forza Italia et Alleanza Nazionale. Retour ligne automatique
** lu sur un mur romain (rare).

Rechercher

logo jemabonne

En brèves

  • Bruits ou tapages injurieux, la répression continue

    Suite à des manifestations en février et avril 2018, près de 10 personnes ont reçu une ou plusieurs amendes à leur domicile pour motif de « bruit ou tapage injurieux perturbant la tranquillité d’autrui ». Sans qu’ait eu lieu ni contrôle ni notification les jours concernés : du racket légal....

    Lire la suite...

  • Aujourd’hui tout le monde a peur

    Max Weber faisait de la bureaucratie l’instrument de la rationalisation du monde : soumise à la règle, elle préviendrait des initiatives individuelles insuffisamment fondées. Aujourd’hui, avec la réouverture pour le moins hasardeuse des écoles primaires, cet optimisme nous semble devoir être...

    Lire la suite...

  • Le mot des dessinateur.trices

    Thérèse (bis) a invité quelqu'un à la Brique et celui-ci n'avance pas vraiment masqué...

    Lire la suite...

  • Bêtises de la sucrerie de Cambrai

    Le 3ème groupe mondial sucrier, Tereos, s’enorgueillit depuis le début du confinement de produire des litres de gel hydro-alcoolique ; aux héros industriels, la patrie reconnaissante. Le communiqué de presse de l’entreprise en date du 23 avril 2020 s’ouvre ainsi : « Pour des causes restant encore à...

    Lire la suite...

  • Ça va vous faire tout drone...

    Les annonces de Macron sont parfois un peu en décalage avec les actes : après les commandes de gaz lacrymos plutôt que des masques à l'heure des premières secousses du virus en France, son ministère de l'Intérieur lance un appel d'offres le 12 avril pour 651 drones. L'homme qui sort les mots «...

    Lire la suite...