COMMUNIQUÉ DU COLLECTIF DE RÉSISTANCE À LA SÉLECTION

A la suite de l'Assemblée Générale de lutte contre la sélection (25/01/2018)

L'Assemblée Générale qui a eu lieu ce jour contre la sélection à l'université, et plus largement contre le plan étudiant, a réuni une centaine de personnes.

Elle nous a permis de revenir en détail sur toutes les réformes entreprises par le gouvernement Macron. La nouvelle plateforme ParcourSup prétend remédier aux problèmes causés par APB. Ce n'est qu'enfumage, car à part un nouveau design à l'image de la "Start-up Nation", la plateforme ne propose aucune amélioration.

Comme il est impossible de classer manuellement, en quelques semaines, des milliers de dossiers d'orientation, les facultés mettent en place des algorithmes pour classer les élèves en fonction de leurs résultats. Cette sélection est basée sur des prérequis renforçant injustice et reproduction des inégalités sociales.

De plus, la réforme du BAC prévue pour 2021, suit cette logique : le développement du contrôle continu, conduit à la mise en place d'un bac propre à chaque établissement. Cela mettra davantage en concurrence les lycées selon leur "prestige" et, par conséquent, les lycéen.ne.s entre eux/elles.

Tout cela s'inscrit dans une volonté de transformation et d'américanisation de notre système éducatif. Nous en avons conclu un besoin urgent de se bouger. Pour cette raison, il est important de sensibiliser les corps étudiant, lycéen, et enseignant. Dans le contexte actuel de mobilisation nationale contre la sélection à l'entrée de l'Université (envahissement des CA et CFVU, Blocus lycéens, manifestations etc.), l'AG s'est terminée par la prévision de diverses actions dans le cadre de la journée de mobilisation nationale du 1er février prochain. 32 ans après la loi Devaquet. 32 ans après la victoire de la rue. Tout est à refaire !

Nous appelons donc toutes les composantes du monde éducatif, toutes les forces politiques, syndicats, orgas, collectifs :
- à se mobiliser le mardi 30 janvier (heure à préciser ultérieurement) pour une AG à la fac de Lille 3 (Pont de Bois), dans le but d'organiser le blocage du jeudi 1er février,

- à rejoindre les points de blocage du jeudi matin,

- à aider les lycéens pour le blocage des établissements,

- à se rendre à une cantine à prix libre prévue le midi sur le campus de Lille 3,

- et à manifester à l'appel de l'intersyndicale à 14h30, Place de la république.

Pour la fin des mauvais jours.

Le Collectif de Résistance à la Sélection

Rechercher

logo jemabonne

En brèves

  • Aujourd’hui tout le monde a peur

    Max Weber faisait de la bureaucratie l’instrument de la rationalisation du monde : soumise à la règle, elle préviendrait des initiatives individuelles insuffisamment fondées. Aujourd’hui, avec la réouverture pour le moins hasardeuse des écoles primaires, cet optimisme nous semble devoir être...

    Lire la suite...

  • Le mot des dessinateur.trices

    Thérèse (bis) a invité quelqu'un à la Brique et celui-ci n'avance pas vraiment masqué...

    Lire la suite...

  • Bêtises de la sucrerie de Cambrai

    Le 3ème groupe mondial sucrier, Tereos, s’enorgueillit depuis le début du confinement de produire des litres de gel hydro-alcoolique ; aux héros industriels, la patrie reconnaissante. Le communiqué de presse de l’entreprise en date du 23 avril 2020 s’ouvre ainsi : « Pour des causes restant encore à...

    Lire la suite...

  • Ça va vous faire tout drone...

    Les annonces de Macron sont parfois un peu en décalage avec les actes : après les commandes de gaz lacrymos plutôt que des masques à l'heure des premières secousses du virus en France, son ministère de l'Intérieur lance un appel d'offres le 12 avril pour 651 drones. L'homme qui sort les mots «...

    Lire la suite...

  • Angry Birds

    A Lille comme dans d’autres villes de France, La direction départementale de la sécurité publique use d’un drone équipé d’un haut parleur pour rapeller aux confiné.es qui s’aventurent dans la rue que l’ordre est toujours en place : "Police nationale, afin d’éviter la propagation du Covid-19, les...

    Lire la suite...

  • Cynisme d’Etat

    Le 30 mars, le Prefet de Seine-et-Marne annonce fiérement mobiliser les réfugié.es pourvoyant ainsi aux besoins saisonniers de main d’oeuvre agricole. Le 31 mars, la prefecture annonce qu’il s’agit de volontaires. Ces dernier.es seront rémunéré.es et travailleront dans les conditions sanitaires...

    Lire la suite...

  • Âme charitable

    Du grec ancien phílos, "ami" et de ánthrôpos, "genre humain", d’après le Larousse, le philanthrope est un ami du genre humain ou une personne qui cherche à améliorer le sort de ses semblables par des dons en argent, la fondation ou le soutien d’œuvres. Le Ministre, Maire de Tourcoing...

    Lire la suite...

  • Blanquer nous fait banquer : concours de circonstances !

    « Nous avons considéré que ces types de concours sont beaucoup trop importants pour les personnes concernées pour les reporte. »C’est ce que déclarait le matin du 15 mars le ministre de l’Education Nationale Jean-Michel Blanquer suite à l’annonce par Macron de la fermeture des écoles. Pour finalement,...

    Lire la suite...

  • « CHEEEEESE » ou ta gueule !

    Entre Violette Spillebout pour qui Lille est « exposée aux trafics de drogues et à une menace terroriste », et Marc-Philippe Daubresse qui propose l’installation de 500 caméras - équipées de technologies de reconnaissance faciale - c’est la surenchère sécuritaire. Martine Aubry s’y était opposée...

    Lire la suite...

  • Appel à temoignage

    Cet appel à témoignage est en relation avec l'article Baiser sans bébé : Toute une histoire Un enjeu de la contraception propre aux femmes, c’est d’abord de pouvoir faire l’amour sans devenir mère. Si le risque de « devenir parent » implique les deux personnes, les précautions à prendre par...

    Lire la suite...