Technocratie participative

 Réunion publique à Fives, autour du projet urbain qui doit raser l'îlot Pépinière. Dans la salle, les élu.e.s et les technos se font reprendre de volée par une assistance houleuse. La réunion terminée, on en profite pour palabrer avec la tronche gominée de Fabrice Veyron-Churlet, directeur opérationnel de la SPL Euralille (en charge du projet). Il est tout colère : « Franchement tout le monde perd son temps. Tout est déjà ficelé, pas besoin de passer des heures à faire semblant ». Nous, tout benêts : « Ben, Fabrice, la démocratie participative ? ». Lui, professoral : « la vraie démocratie c'est les élections, après il faut laisser les gens compétents bosser ». Nous, incrédules : « mais Fab', vous êtes une caricature de technocrate ?! ». Lui, interloqué : « mais... bien sûr que je suis une caricature de technocrate ». Glup... on est toujours trop naïfs.

Zapzalap zappée

ecouterzap 1Créée en 2009, Zapzalap est une émission de critique sociale diffusée sur la fréquence de Radio Campus Lille. Gentrification, violences policières, féminisme, rythmaient ses ondes radicales.
Suite à un léger retard de paiement, le conseil d'administration de la radio les a exclus manu militari et a déprogrammé leurs 14 nouvelles émissions sur le nucléaire.
Même sur les radios associatives, y'a comme des airs de France Inter...

Résistances aux expulsions

lillesimcity 1Qui dit fin de trêve hivernale, dit reprise des résistances aux expulsions.
Les indispensables APU de Lille (Fives, Vieux-Lille, Moulin) repartent au combat. Les trois associations apportent leur soutien à une vingtaine de familles en procédure d'expulsion. Le bras de fer avec la préfecture s'entame.
Les revendications : Non à toutes les expulsions. Pas de trêve pour la lutte.

L'entreprise se prépare à la guerre sociale

extreme 1Du jour au lendemain, on est invité par le Club des professionnels de la Veille. Une conférence ayant pour titre « Optimiser le potentiel humain en situation de crise », en plein bouclage du dernier numéro de La Brique, ça nous titille. Mais lorsque qu'on a lu que la ligne - de front - directrice était « Correspondances entre opération militaire et gestion de crise dans l’entreprise », le tout coaché par un lieutenant-colonel revenant fièrement d'Afghanistan, on a vite déserté.

Faites-vous tatouer le logo de la ville

tattoo 1Après avoir récupéré les idéaux punks du Do It Yourself et des Block Party pour des événements encadrés à la gare Saint Sauveur, la mairie organise la première convention du tatouage dans son Grand Sud tout vide.
Ni une ni deux, on met aux commandes l'amie Fanny Bouyagui. Rebelle tatouée à la sauce lilloise - c'est-à-dire encartée PS et décorée de la légion d'honneur - et organisatrice de la Braderie de l'art, la mairie ne pouvait penser qu'à elle pour l'organiser.
Bizarrement, les tatoueurs lillois n'étant pas invités organisent le boycott. Alors qu'un salon du tatouage à 17€ l'entrée, sponsorisé par France 3 et la FNAC, c'est so underground !

Page 10 sur 30

Rechercher

logo jemabonne

En brèves

  • Brèves - Luuuuuttes

    Les éducs' dans la rue Des associations de prévention spécialisée de la métropole (Itinéraires, FCP, Avenir et Loisir, Rencontre et loisir) se battent pour ne pas disparaitre. Le département doit faire des économies et choisit de taper sur les éducs de rue, seule main tendue et dernier recours...

    Lire la suite...

  • Va-t-on nous ravir Le Ravi ?

    Cet hiver, le journal satirique provençal sortait une enquête sur l'Office départemental d’éducation & de loisirs du Var (ODEL). Le Ravi y révèle que les cadres de cette asso' de loi 1901, arrosée par les pouvoirs publics, touchent de beaux salaires : on en voit même un émarger à 177 625 euros...

    Lire la suite...

  • Bastamag fait la nique à Bolloré

    En 2012, Bastamag publie un papier sur l'accaparement des terres agricoles en Afrique, en Amérique latine et en Asie. Parmi les investisseurs : le « groupe Bolloré, via une holding luxembourgeoise, la Socfin ». Cette dernière « gère des plantations d'hévéas et de palmiers à huile en Afrique et en...

    Lire la suite...

  • Lettre ouverte des étudiant.es dubliné.es

    "Nous sommes des étudiants exilés inscrits dans les différentes facultés de Lille sur ses 3 campus : Cité scientifique, Pont de bois et Moulins. Nous ne sommes pas dans le programme Pilot de l’Université de Lille. Notre demande d’asile a été enregistrée par la Préfecture en procédure...

    Lire la suite...

  • La Brique n°54 sur les ondes

    Le jeudi 29 mars, La Brique présentait son dernier numéro "L'erreur est urbaine", au Alt'O Post à Fives. Cette présentation a été réalisée en présence de l'APU Fives ainsi que de la maman de Sélom. Ce dernier a été happé par un TER avec son ami Matisse, alors qu'ils fuyaient une brigade de police....

    Lire la suite...

  • 10 Avril - Faidherbe doit tomber

    Le 10 avril prochain à la MRES, le collectif Afrique, Survie Nord, le FUIQP 59/62 et l'Atelier d'Histoire critique lanceront officiellement leur campagne "Faidherbe doit tomber". L'objectif, à l'image des campagnes états-uniennes de l'été dernier visant à déboulonner les statues des généraux...

    Lire la suite...

  • Les Pimkie piqué.es au vif !

    Le 8 janvier dernier, le groupe Mulliez annonçait profiter de la nouvelle loi Macron visant « à simplifier l'embauche » pour supprimer des postes dans l'une de ses entreprises : Pimkie. Grâce aux ordonnances Macron, c'est au total 208 suppressions de postes qui étaient annoncées, et 37 fermetures...

    Lire la suite...

  • Pour les FFOC, cétacé !

    Les femmes des forces de l'ordre en colère (FFOC, ceci n'est pas une blague) étaient devant le commissariat central de Lille le 7 janvier dernier pour dire non, non et non aux policier.es victimes d'agressions. Si peu de temps après que Sélom et Matisse soient morts en fuyant la police, La Brique a...

    Lire la suite...

  • COMMUNIQUÉ DU COLLECTIF DE RÉSISTANCE À LA SÉLECTION

    A la suite de l'Assemblée Générale de lutte contre la sélection (25/01/2018) L'Assemblée Générale qui a eu lieu ce jour contre la sélection à l'université, et plus largement contre le plan étudiant, a réuni une centaine de personnes. Elle nous a permis de revenir en détail sur toutes les réformes...

    Lire la suite...

  • Soutenez la presse libre

    Ce qu'il faut défendre ! Alerte ! Le mensuel marseillais (national) CQFD est en galère. Avec la suppression de leurs deux emplois aidés et la baisse lancinante de leurs ventes en kiosque et par abonnement, le canard au chien rouge a besoin de soutien pour poursuivre son combat. "Pas de sub ni de...

    Lire la suite...