Communiqué du collectif des Olieux n°12

Communiqué du collectif des Olieux n°12 // Lille, le 16 mars 2016

Retour sur le festival de soutien du 12 mars

Samedi dernier, la Ferblanterie, lieu de travail collectif d’artistes et d’artisans en autogestion, accueillait le collectif des Olieux et son festival. Dès 13h30, le monde est au rendez-vous pour la projection des documentaires (1) ; hall comble pour le spectacle « sans frontières fixes » de la Cie du Petit Théâtre Utile (2) pour une jolie performance collective des artistes et jeunes du parc (bravo !) ; s’enchaînent à la farandole débat et témoignages ; les groupes Bime, Existence Saine, Arsène Lupunk Trio et la chorale des Joyeux Mutins soutiennent la réussite de la soirée.

Le collectif, jeunes et soutiens, remercient chaleureusement tous les gens !!
Soutien aux camarades de Calais et Norrent-Fontes venuEs témoigner , on est ensemble !

Ces dernières semaines, la pression mise par la mairie, la préfecture, le département, est montée d’un cran ; les convocations à la Police aux Frontières qui finissent en Centre de Rétention Administrative se multiplient ; cette même police aux frontières qui vient chercher des jeunes dans leur chambre de foyer sans prévenir les structures d’accueil au petit matin, voir nos communiqués précédents (3).

Face à cela, face aux connivences de fonctionnaires de l’Aide Sociale à l’Enfance avec la flicaille, une des réponses des jeunes du parc, des soutiens, du collectif fut l’organisation commune de cette fête, consciente et déterminée.

Face aux protocoles juridico-administratifs qui ne sont devenus que ce que vous en avez fait, vous, élus mandatés démagos et liberticides, vous, bras armé, répressif et criminalisant… Face à l’enfermement et à l’inhospitalité assumée, nous vous répondons scolarité et humanité !
Si la gestion migratoire des flux mènent jeunes, femmes, enfants et hommes à survivre à la rue, à Lille ou partout ailleurs ; sachez que nous ne cesserons, toujours plus nombreuSESx, de vous en désigner responsables, nous ne fermerons jamais notre gueule, qu’il vous en déplaise, nous ne répondrons jamais par la passivité.

Cette fête fut celle de notre détermination, nous les jeunes et nos projets de vie meilleure, nous soutiens solidaires, nous collectif jamais intimidé…

Rejoignez-nous au Parc des Olieux, en assemblée chaque dimanche, en activité, en stage, en tune, au tribunal, au CRA, en rassemblement, occupations… sur Terre, pour s’inventer ensemble, se réaliser et contrer la connerie étatique.

Liberté de circulation, d’installation, d’éducation pour touTEs.

(1) à revoir en ligne ou en téléchargement libre sur #datagueule et sur www.infomie.net
(2) lecture de textes de JP Siméon
(3) tous les communiqués du collectif sur www.lille.indymedia.org

Trois déboulonneurs lillois en garde à vue

Communiqué reçu le 25 mars 2016
 
Ce jeudi 24 mars a eu lieu la 85e action du collectif antipub des déboulonneurs de Lille.
Dans une action de désobéissance civile assumée, à visage découvert, les déboulonneurs ont dégradé plusieurs panneaux à proximité de la rue Solférino, barbouillant « Panneau illégal », « Lille, ville sans pub », « Pub = violence » sur trois panneaux scellés au sol ou au mur, ainsi que « Libérons la planète de la pub » sur un grand panneau 4mx3m.
 
Vers 20h15, Marion, Alessandro et Maxime, trois des déboulonneurs participant à cette action, ont été interpellés.
Amenés au poste, ils ont été placés en garde à vue. Depuis cette interpellation, de nombreux citoyens et militants leur ont envoyé des messages de soutiens.
 
Cette garde à vue intervient quelques heures avant le début de la deuxième édition de la Journée mondiale contre la publicité, le vendredi 25 mars.
Dans plus d'une dizaine de villes en France et dans le monde, des actions vont dénoncer l'omniprésence de la publicité : http://journee.contrelapub.org/
Le 25 mars est aussi la date anniversaire de la relaxe obtenue par les déboulonneurs parisiens le 25 mars 2013 pour « état de nécessité ».
Des déboulonneurs lillois ont aussi été relaxés le 7 juillet 2015 pour « absence de dégradation ».
À Lille et partout en France, les déboulonneurs continueront par leurs actions à dénoncer l'affichage publicitaire imposé aux citoyens.

Réunion collective contre l'état d'urgence et la guerre

Suite, entre autres, à un appel du syndicat Sud et à celui de La Brique, un collectif autogéré et ouvert à toutes les personnes de bonne volonté est train de se créer à Lille.
Le but est de s'organiser face à l'état d'urgence, et plus généralement face aux politiques intérieures comme extérieures que mène l'État français.
Une réunion aura lieu le jeudi 17 décembre, à partir de 18h30 à l'étage du restaurant l'Aspendos, 10 rue des Sarrazins à Lille.
Venez en masse !
 
NB :
Les réunions ont lieu tous les jeudis, 18h30, à la Bourse du travail à Fives.

Contre la guerre et l’état d’urgence

rencontre urgenceSolidarité et urgence sociale

Suite aux massacres du 13 novembre, le gouvernement socialiste a voté un arsenal répressif d’une ampleur épouvantable.

Que l’état d’urgence soit exceptionnel ou permanent, les conséquences directes de cette décision : multiplier les perquisitions arbitraires dans les quartiers, développer les mesures xénophobes telles que la déchéance de nationalité, et rendre criminelles les mobilisations sociales et collectives (comme par exemple celles d’Air France, autour de la COP21…).

Lire la suite : Contre la guerre et l’état d’urgence

Page 5 sur 29