Reconnu-e-s non coupable... mais quand même un peu

Les délibérés sont tombés dans les procès que La Brique avait suivis.

Pour la Mutuelle des Fraudeurs, le tribunal a accordé la relaxe pour les deux personnes. Néanmoins l'argent, confisqué au domicile par les policiers, ne leur sera pas rendu au motif qu'"elle pouvait constituer la caisse du collectif destinée au remboursement" alors que le procès ne portait pas sur la légalité ou non de cette mutuelle, ni n'a été prouvé que cet argent était véritablement la caisse du collectif.


Les deux Déboulonneurs-ses ont aussi été relaxé-es, mais sont pourtant condamné-es chacun-e à 500€ d'amende avec sursis pour refus de prélèvement ADN. Un système toujours aussi kafkaïen où le tribunal considère que tu n'as rien fait de répréhensible, mais où tu sors quand même avec une peine.


Pour Iaata.info, la décision de justice a été... un "abandon des poursuites". Un procès qui n'en a pas été un puisque "Le procureur prend la parole pour indiquer qu’il « abdique »." Terme très étrange pour un fonctionnaire de l'État.

So foot... tage de gueule

En plein scandale de la corruption dans le monde footballistique, l'UEFA se lance dans une campagne de com' relayée par la Voix du Nord, la presse d'opinion façon copié-collé.
Pour l'Euro 2016 sont recherchées 1200 personnes pour travailler lors des matchs qui se joueront à Lille et à Lens : avoir le permis, parler anglais sont un plus ;  "17 domaines couvrant une centaine de fonctions différentes"1 pour des missions d'accueil du public, transport, logistique, etc.. À Lille où le taux de chômage avoisine les 28% pour les 15-24 ans et 48% à Lens, ça pourrait passer pour une bonne nouvelle, sauf que... petite précision, l'UEFA recherche des bénévoles. Alors que même le magazine Challenge2 s'étonne que l'UEFA "attend 2 milliards d'euros de recettes, sans avoir financé les stades", la VDN en rajoute une couche : "Notez juste qu’il faudra être disponible au minimum les jours de matchs, [...] et que le volontaire ne pourra pas voir le match".
Ceux qui accepteront se tireront donc une balle dans le pied.

1. lavoixdunord.fr
2. "Euro 2016 : l'UEFA ne paie presque rien mais empoche tout", www.challenges.fr

Darmamain dans ta gueule

Gérald Darmanin, député-maire de Tourcoing et conseiller de Sarko, veut réduire la dette de sa ville à tout prix. Le jeune loup taille sec dans la culture : après les Rues Joyeuses, il s'attaque au Théâtre de l'Idéal et aux Ateliers du Nord. Une subvention de 76250€ a été supprimée et un loyer est demandé aux Ateliers, les foutant dans la mouise. On raconte même que le torpilleur Darmanin a dans le viseur l'école des Beaux-Arts. Sauve qui peut !

Touché Coulé

Et la goutte d'eau qui fait déborder la piscine, la Région (PS) vient de supprimer près de 10% de la sub' allouée au Théâtre du Nord, soit 170.000€. Symbole de la décentralisation, c'est son extension déjà handicapée par la mairie, le Théâtre de l'Idéal, qui devrait couler à pic. Personne ne sait bien comment le sauver de ce coup de grâce : tous ses partenaires se barrent à la nage crawlée !

Technocratie participative

 Réunion publique à Fives, autour du projet urbain qui doit raser l'îlot Pépinière. Dans la salle, les élu.e.s et les technos se font reprendre de volée par une assistance houleuse. La réunion terminée, on en profite pour palabrer avec la tronche gominée de Fabrice Veyron-Churlet, directeur opérationnel de la SPL Euralille (en charge du projet). Il est tout colère : « Franchement tout le monde perd son temps. Tout est déjà ficelé, pas besoin de passer des heures à faire semblant ». Nous, tout benêts : « Ben, Fabrice, la démocratie participative ? ». Lui, professoral : « la vraie démocratie c'est les élections, après il faut laisser les gens compétents bosser ». Nous, incrédules : « mais Fab', vous êtes une caricature de technocrate ?! ». Lui, interloqué : « mais... bien sûr que je suis une caricature de technocrate ». Glup... on est toujours trop naïfs.

Page 9 sur 30

Rechercher

logo jemabonne

En brèves

  • Va-t-on nous ravir Le Ravi ?

    Cet hiver, le journal satirique provençal sortait une enquête sur l'Office départemental d’éducation & de loisirs du Var (ODEL). Le Ravi y révèle que les cadres de cette asso' de loi 1901, arrosée par les pouvoirs publics, touchent de beaux salaires : on en voit même un émarger à 177 625 euros...

    Lire la suite...

  • Bastamag fait la nique à Bolloré

    En 2012, Bastamag publie un papier sur l'accaparement des terres agricoles en Afrique, en Amérique latine et en Asie. Parmi les investisseurs : le « groupe Bolloré, via une holding luxembourgeoise, la Socfin ». Cette dernière « gère des plantations d'hévéas et de palmiers à huile en Afrique et en...

    Lire la suite...

  • Lettre ouverte des étudiant.es dubliné.es

    "Nous sommes des étudiants exilés inscrits dans les différentes facultés de Lille sur ses 3 campus : Cité scientifique, Pont de bois et Moulins. Nous ne sommes pas dans le programme Pilot de l’Université de Lille. Notre demande d’asile a été enregistrée par la Préfecture en procédure...

    Lire la suite...

  • La Brique n°54 sur les ondes

    Le jeudi 29 mars, La Brique présentait son dernier numéro "L'erreur est urbaine", au Alt'O Post à Fives. Cette présentation a été réalisée en présence de l'APU Fives ainsi que de la maman de Sélom. Ce dernier a été happé par un TER avec son ami Matisse, alors qu'ils fuyaient une brigade de police....

    Lire la suite...

  • 10 Avril - Faidherbe doit tomber

    Le 10 avril prochain à la MRES, le collectif Afrique, Survie Nord, le FUIQP 59/62 et l'Atelier d'Histoire critique lanceront officiellement leur campagne "Faidherbe doit tomber". L'objectif, à l'image des campagnes états-uniennes de l'été dernier visant à déboulonner les statues des généraux...

    Lire la suite...

  • Les Pimkie piqué.es au vif !

    Le 8 janvier dernier, le groupe Mulliez annonçait profiter de la nouvelle loi Macron visant « à simplifier l'embauche » pour supprimer des postes dans l'une de ses entreprises : Pimkie. Grâce aux ordonnances Macron, c'est au total 208 suppressions de postes qui étaient annoncées, et 37 fermetures...

    Lire la suite...

  • Pour les FFOC, cétacé !

    Les femmes des forces de l'ordre en colère (FFOC, ceci n'est pas une blague) étaient devant le commissariat central de Lille le 7 janvier dernier pour dire non, non et non aux policier.es victimes d'agressions. Si peu de temps après que Sélom et Matisse soient morts en fuyant la police, La Brique a...

    Lire la suite...

  • COMMUNIQUÉ DU COLLECTIF DE RÉSISTANCE À LA SÉLECTION

    A la suite de l'Assemblée Générale de lutte contre la sélection (25/01/2018) L'Assemblée Générale qui a eu lieu ce jour contre la sélection à l'université, et plus largement contre le plan étudiant, a réuni une centaine de personnes. Elle nous a permis de revenir en détail sur toutes les réformes...

    Lire la suite...

  • Soutenez la presse libre

    Ce qu'il faut défendre ! Alerte ! Le mensuel marseillais (national) CQFD est en galère. Avec la suppression de leurs deux emplois aidés et la baisse lancinante de leurs ventes en kiosque et par abonnement, le canard au chien rouge a besoin de soutien pour poursuivre son combat. "Pas de sub ni de...

    Lire la suite...

  • La Brique sur les ondes

    La Brique, notre journal sans peur, sans reproche, sans publicité, sans subventions, sans concession était sur les ondes de Radio Campus Lille le 23 décembre 2017. Interview depuis un des petits salons du Casinos Barrière, on fait le point sur le numéro 52. Pour écouter l'émission, c'est par ici...

    Lire la suite...