Communiqué du collectif des Olieux n ° 7

Communiqué du collectif des Olieux n ° 7

Du mardi 3 au jeudi 5 novembre.

Les rendez vous à la paf nous sont malheureusement devenu une routine. Pourtant on se rend bien compte que moins on les voit mieux on se porte. Ce mardi l’absurdité tenait à l’absence des experts de l’authentification de papiers alors qu’ils avaient eux mêmes fixé le rendez vous. Vous savez, ceux qui mesurent les taches d’encre des stylos des administrations du monde entier. Bref, un déplacement dans ces bureaux pour encore moins que rien.

Dans la nuit du mercredi au jeudi vers minuit la police nationale débarque pour des identifications. Ils manquent de réveiller les personnes qui dorment, à coup de lampes torches dans les yeux. Une membre du collectif les détend un peu. Ils partent après avoir fait leur contrôle. La préfecture semble lâcher la bride à la bleusaille, se considère t’elle à nouveau légitime à harceler des ados ?

Une dizaine de personnes sont convoquées devant le juge la semaine prochaine pour la reconnaissance de leur minorité. Certains attendent depuis 5 mois ce rendez vous qui signifie aussi un placement en foyer ou en auberge, enfin un toit. On espère que la machine administrative ne va pas encore plus faire trainer les choses.

Jeudi il fait froid, Il pleut. On espère que la bleusaille ne va pas revenir en rajouter à la galère.

Pour rappel samedi le collectif des Olieux sera à la manif, rencard à partir de midi au parc ou 15 h à république.

On a toujours besoin de gants, de collant, de kway, de bouteille de camping gaz, de présence sur le parc.

La MEL fait rayonner le sexisme à Lille

Lors du dernier conseil de la MEL (ex LMCU), Martine Aubry a fait voter une subvention de 365.000€ au concours de Miss France, sous les gloussements de complaisance des élus. En pleine période de coupe budgétaire aux associations de défense des droits des femmes, le choix de soutenir cette manifestation qui, par ailleurs, rapporte des millions à Endemol et à TF1, paraît instructif. Visiblement, la MEL a oublié qu'elle était signataire de la charte européenne pour l'égalité entre les femmes et les hommes dans la vie locale, qui estime que "l’élimination des stéréotypes sexués est indispensable"...

Lille 3000 : Quand l'art et la police se marient

Les habitants de la rue Jules Guesde l'ont remarqué : la mairie a enfin décidé de faire quelque chose des maisons en ruine à l'angle de la rue de l'abbé Aerts. Rassurez-vous, rien de trop misérabiliste ou de mauvais pour le commerce comme l'installation d'associations d'aide ou l'ouverture à des SDF ... Non, il fallait quelque chose de plus Berlinois, tendance et économique, qui marquerait vraiment la "renaissance" du quartier, juste avant que les huiles Parisiennes et autres touristes du Vieux-Lille ne viennent traîner leurs guêtres près de la maison folie.

 

Nous pouvons donc admirer depuis une semaine les fresques réalisées par le duo « Dr Colors », affublées en plus d'une charmante petite notice (faut bien expliquer l'art au peuple) :
« Avec sa fresque Dr Colors fait renaître la rue Jules Guesde dans le quartier de Wazemmes. Par des jeux de couleurs, de formes et de volumes, c'est toute une rue qui revêt les couleurs de Rio. La fresque colorée parcourra quelques façades de la rue et révélera la métamorphose d'un quartier riche et vivant ».
 
Au même moment, Aubry annonce qu'elle installe, « contre son gré » rassurez vous, des caméras à l'angle desdites maisons. Le projet de la mairie pour Wazemmes est donc enfin explicite: Du saupoudrage Strass Pop agrémenté d'une bonne louche de vidéo-surveillance.
 
Voilà qui va très probablement ravir les habitants qui ont la chance de vivre dans ce quartier « riche et vivant », plutôt que dans celui pauvre et mort où réside la maire de Lille. Sûr que « revêtir les couleurs de Rio » et se faire filmer en allant acheter son pain étaient les seuls éléments qui manquaient à leur bonheur...

Communiqué n°4 du collectif des Olieux

Samedi 24/102015 : deux soirées de soutien aux migrants des Olieux ont été organisées dans des bars de Lille, merci aux personnes ayant pris ces initiatives !
 
Dimanche 25/10 : lors de la réunion hebdomadaire ce dimanche à la Ferblanterie ont été discutés les thèmes suivants :

- santé
- vie sur le camp et activités (notamment l'organisation des repas, les cours de francais)
-perspectives d'action permettant de faire évoluer la situation.
Etc...
 
Nous vous rappelons d'ailleurs qu'une manifestation de soutien aux migrant-e-s, réfugié-e-s et sans papiers a lieu le 07 novembre, à l'initiative du Collectif des Sans Papiers de Lille.
RDV 15h au départ de République.
 
Lundi 26/10 : trois personnes ont été convoquées à la PAF (Police Aux Frontières). L'une d'entre elles a été gardée toute la journée, dans la suite logique du harcèlement débuté dès l'arrivée des migrants.
Besoins actuels : manteaux chauds, vestes de pluie, bonnets, gants, écharpes, sous-vêtements masculins et féminins, taille adulte (merci de procéder à un tri avant de déposer les affaires), piles, parapluies, bonbonnes de gaz.
En espérant vous retrouver au parc des Olieux très prochainement.

Fusillier trouve "lourd" qu'on parle de pauvreté

fusiller roi fete 1On le redoutait, il est arrivé. À l'occasion du lancement de « Renaissance », Didier Fusillier, le marchand de Culture de Martine Aubry, fait son retour sous les projos pour expliquer le choix du thème de la nouvelle édition de Lille 3000 - et ses connotations d'Ancien Régime. En substance, tout partirait d'un sondage d'opinion (Fusillier n'est-il pas, comme chacun sait, un homme d'intuitions ?) qui montrerait que les Français ont vaguement l'impression de vivre une crise économique et sociale. C'en était trop pour le nouveau directeur de la Grande Halle de la Villette, à Paris : « là, ça devient lourd... Je crois qu’il faut qu’on se rende compte qu’on a une chance folle d’habiter en France. On a très envie que les gens se disent, en sortant de ''Renaissance'' : ''la vache, vivre à Lille, c’est génial''. » Reste plus qu'à refourguer le psychotrope aux 24 000 chômeurs de la ville.

Page 8 sur 30

Rechercher

logo jemabonne

En brèves

  • Va-t-on nous ravir Le Ravi ?

    Cet hiver, le journal satirique provençal sortait une enquête sur l'Office départemental d’éducation & de loisirs du Var (ODEL). Le Ravi y révèle que les cadres de cette asso' de loi 1901, arrosée par les pouvoirs publics, touchent de beaux salaires : on en voit même un émarger à 177 625 euros...

    Lire la suite...

  • Bastamag fait la nique à Bolloré

    En 2012, Bastamag publie un papier sur l'accaparement des terres agricoles en Afrique, en Amérique latine et en Asie. Parmi les investisseurs : le « groupe Bolloré, via une holding luxembourgeoise, la Socfin ». Cette dernière « gère des plantations d'hévéas et de palmiers à huile en Afrique et en...

    Lire la suite...

  • Lettre ouverte des étudiant.es dubliné.es

    "Nous sommes des étudiants exilés inscrits dans les différentes facultés de Lille sur ses 3 campus : Cité scientifique, Pont de bois et Moulins. Nous ne sommes pas dans le programme Pilot de l’Université de Lille. Notre demande d’asile a été enregistrée par la Préfecture en procédure...

    Lire la suite...

  • La Brique n°54 sur les ondes

    Le jeudi 29 mars, La Brique présentait son dernier numéro "L'erreur est urbaine", au Alt'O Post à Fives. Cette présentation a été réalisée en présence de l'APU Fives ainsi que de la maman de Sélom. Ce dernier a été happé par un TER avec son ami Matisse, alors qu'ils fuyaient une brigade de police....

    Lire la suite...

  • 10 Avril - Faidherbe doit tomber

    Le 10 avril prochain à la MRES, le collectif Afrique, Survie Nord, le FUIQP 59/62 et l'Atelier d'Histoire critique lanceront officiellement leur campagne "Faidherbe doit tomber". L'objectif, à l'image des campagnes états-uniennes de l'été dernier visant à déboulonner les statues des généraux...

    Lire la suite...

  • Les Pimkie piqué.es au vif !

    Le 8 janvier dernier, le groupe Mulliez annonçait profiter de la nouvelle loi Macron visant « à simplifier l'embauche » pour supprimer des postes dans l'une de ses entreprises : Pimkie. Grâce aux ordonnances Macron, c'est au total 208 suppressions de postes qui étaient annoncées, et 37 fermetures...

    Lire la suite...

  • Pour les FFOC, cétacé !

    Les femmes des forces de l'ordre en colère (FFOC, ceci n'est pas une blague) étaient devant le commissariat central de Lille le 7 janvier dernier pour dire non, non et non aux policier.es victimes d'agressions. Si peu de temps après que Sélom et Matisse soient morts en fuyant la police, La Brique a...

    Lire la suite...

  • COMMUNIQUÉ DU COLLECTIF DE RÉSISTANCE À LA SÉLECTION

    A la suite de l'Assemblée Générale de lutte contre la sélection (25/01/2018) L'Assemblée Générale qui a eu lieu ce jour contre la sélection à l'université, et plus largement contre le plan étudiant, a réuni une centaine de personnes. Elle nous a permis de revenir en détail sur toutes les réformes...

    Lire la suite...

  • Soutenez la presse libre

    Ce qu'il faut défendre ! Alerte ! Le mensuel marseillais (national) CQFD est en galère. Avec la suppression de leurs deux emplois aidés et la baisse lancinante de leurs ventes en kiosque et par abonnement, le canard au chien rouge a besoin de soutien pour poursuivre son combat. "Pas de sub ni de...

    Lire la suite...

  • La Brique sur les ondes

    La Brique, notre journal sans peur, sans reproche, sans publicité, sans subventions, sans concession était sur les ondes de Radio Campus Lille le 23 décembre 2017. Interview depuis un des petits salons du Casinos Barrière, on fait le point sur le numéro 52. Pour écouter l'émission, c'est par ici...

    Lire la suite...