Lille 3000 : Quand l'art et la police se marient

Les habitants de la rue Jules Guesde l'ont remarqué : la mairie a enfin décidé de faire quelque chose des maisons en ruine à l'angle de la rue de l'abbé Aerts. Rassurez-vous, rien de trop misérabiliste ou de mauvais pour le commerce comme l'installation d'associations d'aide ou l'ouverture à des SDF ... Non, il fallait quelque chose de plus Berlinois, tendance et économique, qui marquerait vraiment la "renaissance" du quartier, juste avant que les huiles Parisiennes et autres touristes du Vieux-Lille ne viennent traîner leurs guêtres près de la maison folie.

 

Nous pouvons donc admirer depuis une semaine les fresques réalisées par le duo « Dr Colors », affublées en plus d'une charmante petite notice (faut bien expliquer l'art au peuple) :
« Avec sa fresque Dr Colors fait renaître la rue Jules Guesde dans le quartier de Wazemmes. Par des jeux de couleurs, de formes et de volumes, c'est toute une rue qui revêt les couleurs de Rio. La fresque colorée parcourra quelques façades de la rue et révélera la métamorphose d'un quartier riche et vivant ».
 
Au même moment, Aubry annonce qu'elle installe, « contre son gré » rassurez vous, des caméras à l'angle desdites maisons. Le projet de la mairie pour Wazemmes est donc enfin explicite: Du saupoudrage Strass Pop agrémenté d'une bonne louche de vidéo-surveillance.
 
Voilà qui va très probablement ravir les habitants qui ont la chance de vivre dans ce quartier « riche et vivant », plutôt que dans celui pauvre et mort où réside la maire de Lille. Sûr que « revêtir les couleurs de Rio » et se faire filmer en allant acheter son pain étaient les seuls éléments qui manquaient à leur bonheur...

Fusillier trouve "lourd" qu'on parle de pauvreté

fusiller roi fete 1On le redoutait, il est arrivé. À l'occasion du lancement de « Renaissance », Didier Fusillier, le marchand de Culture de Martine Aubry, fait son retour sous les projos pour expliquer le choix du thème de la nouvelle édition de Lille 3000 - et ses connotations d'Ancien Régime. En substance, tout partirait d'un sondage d'opinion (Fusillier n'est-il pas, comme chacun sait, un homme d'intuitions ?) qui montrerait que les Français ont vaguement l'impression de vivre une crise économique et sociale. C'en était trop pour le nouveau directeur de la Grande Halle de la Villette, à Paris : « là, ça devient lourd... Je crois qu’il faut qu’on se rende compte qu’on a une chance folle d’habiter en France. On a très envie que les gens se disent, en sortant de ''Renaissance'' : ''la vache, vivre à Lille, c’est génial''. » Reste plus qu'à refourguer le psychotrope aux 24 000 chômeurs de la ville.

So foot... tage de gueule

En plein scandale de la corruption dans le monde footballistique, l'UEFA se lance dans une campagne de com' relayée par la Voix du Nord, la presse d'opinion façon copié-collé.
Pour l'Euro 2016 sont recherchées 1200 personnes pour travailler lors des matchs qui se joueront à Lille et à Lens : avoir le permis, parler anglais sont un plus ;  "17 domaines couvrant une centaine de fonctions différentes"1 pour des missions d'accueil du public, transport, logistique, etc.. À Lille où le taux de chômage avoisine les 28% pour les 15-24 ans et 48% à Lens, ça pourrait passer pour une bonne nouvelle, sauf que... petite précision, l'UEFA recherche des bénévoles. Alors que même le magazine Challenge2 s'étonne que l'UEFA "attend 2 milliards d'euros de recettes, sans avoir financé les stades", la VDN en rajoute une couche : "Notez juste qu’il faudra être disponible au minimum les jours de matchs, [...] et que le volontaire ne pourra pas voir le match".
Ceux qui accepteront se tireront donc une balle dans le pied.

1. lavoixdunord.fr
2. "Euro 2016 : l'UEFA ne paie presque rien mais empoche tout", www.challenges.fr

Reconnu-e-s non coupable... mais quand même un peu

Les délibérés sont tombés dans les procès que La Brique avait suivis.

Pour la Mutuelle des Fraudeurs, le tribunal a accordé la relaxe pour les deux personnes. Néanmoins l'argent, confisqué au domicile par les policiers, ne leur sera pas rendu au motif qu'"elle pouvait constituer la caisse du collectif destinée au remboursement" alors que le procès ne portait pas sur la légalité ou non de cette mutuelle, ni n'a été prouvé que cet argent était véritablement la caisse du collectif.


Les deux Déboulonneurs-ses ont aussi été relaxé-es, mais sont pourtant condamné-es chacun-e à 500€ d'amende avec sursis pour refus de prélèvement ADN. Un système toujours aussi kafkaïen où le tribunal considère que tu n'as rien fait de répréhensible, mais où tu sors quand même avec une peine.


Pour Iaata.info, la décision de justice a été... un "abandon des poursuites". Un procès qui n'en a pas été un puisque "Le procureur prend la parole pour indiquer qu’il « abdique »." Terme très étrange pour un fonctionnaire de l'État.

Touché Coulé

Et la goutte d'eau qui fait déborder la piscine, la Région (PS) vient de supprimer près de 10% de la sub' allouée au Théâtre du Nord, soit 170.000€. Symbole de la décentralisation, c'est son extension déjà handicapée par la mairie, le Théâtre de l'Idéal, qui devrait couler à pic. Personne ne sait bien comment le sauver de ce coup de grâce : tous ses partenaires se barrent à la nage crawlée !

Page 7 sur 29