Lutte des classes

Des marins marchands aux marchands de marins

BateauBrique 190% du volume de marchandises transportées dans le monde transitent aujourd'hui par voie maritime. Centrale pour la consommation, l’organisation de cette logistique planétaire reste pourtant invisible. Sur ces bateaux de plus en plus gigantesques, pas de Corto Maltese, mais des marins précarisés, déracinés, confinés et contrôlés à distance. Bienvenue à bord.
Lire la suite...

Delta 3 : dans l'enfer du capitalisme logistique

 DSC4905 1Il se loge au cœur de la matrice du capitalisme, et pourtant il est invisible. Le secteur de la logistique, c'est un peu la plaque tournante de la société marchande. Sur la zone de Delta 3, un site bâti sur les décombres industriels du bassin minier, la famille Mulliez et ses petits camarades de classe s'échangent de la main d’œuvre précaire pour satisfaire les exigences du « e-business ». Et c'est pas beau à voir.
 
Lire la suite...

Mutuelle des fraudeurs, ensemble créons des liens

allezaimeretrelibre 1La Mutuelle des fraudeurs de Lille est un collectif qui prône la gratuité des transports en commun  pour tous.tes. Suite à l'attaque en justice par Transpole en mai dernier, on aurait pu la croire morte et enterrée. Il n'en est rien ! La Mutuelle est bien vivante, et encore plus déterminée. Entre un projet de livre, et une coordination unitaire pour la gratuité des transports, le collectif ne lâche rien. Rencontre avec quelques un.es de ses membres.
Lire la suite...

À propos de l'invitation révolutionnaire du Comité invisible

anosamis4 1Si la révolution apparaît chaque jour plus indispensable, elle semble toujours aussi improbable. Peut-être parce qu'à l'heure de la mondialisation et de la surveillance généralisée, le renversement du pouvoir ne peut plus se concevoir comme au siècle dernier. Un livre vivifiant publié en fin d'année dernière invite à remettre à plat nos pensées et nos organisations. À nos amis, signé par le Comité invisible, tente autant de décrypter le monde dans lequel nous nous débattons que de proposer le début d'un plan. On s'est senti.e.s suffisamment concerné.e.s par l'adresse pour donner notre avis. 
 
Lire la suite...

L'écriture comme supplément d'arme

langages differents 1Pour les membres de la Jonction, S. El Ayachi et J. Cormont, l’écriture est un outil d'expression à la fois libérateur et critique. Mais elle ne l'a pas toujours été. Enfants de la périphérie ou de l’ailleurs, ils ont grandi dans des milieux tenus à distance de l'écrit et du savoir scolaires, chasse gardées des classes dominantes. Chacun-e à leur manière, ils court-circuitent la monopolisation de l'espace public par la parole et la pensée des « héritiers ». Portraits à gros traits de ces pratiquants hétérodoxes de la lecture-écriture.

Lire la suite...

Lille3000 : Des partenaires si particuliers

lille3000Avec 6,5 millions d’euros d’apport pour Lille Fantastic, c’est peu dire que les entreprises privées ont partie liée avec les événements de lille3000. Officiellement, rien là qu’un soutien généreux au dynamisme culturel de la métropole. Mais pour peu qu’on y regarde de plus près, on en apprend des vertes...

Quelque chose cloche dans le blabla lille3000 : d’un côté, c’est entendu, la contribution privée à la programmation de l’association – pas moins de 40% du budget total – est parfaitement désintéressée. « Les partenaires viennent pour la culture », avance Didier Fusillier, son directeur artistique. D’un autre côté pourtant, il faudrait « ne pas voir les entreprises uniquement comme des gens qui font un chèque » [1]. Alors pour une fois, prenons le discours de Fusillier au sérieux. Et faisons une hypothèse : les entreprises ne se contentent pas de faire des chèques. Elles en attendent quelques menus retours...

Lire la suite...

Lille3000 : Les masques et la thune

lille3000En 2003, Lille n’était encore qu’une ville grise aux maisons délabrées. Les gens avaient froid et se réchauffaient auprès d’un feu de bois en mangeant des patates. Les mères chantonnaient « dors min tchio quinquin ». Puis, en 2004, les dieux de la culture Didier Fusillier et Martine Aubry se sont penchés sur son berceau pour la sauver. Martine Aubry déclarait récemment « Lille 2004 nous a fait gagner dix ans » (Le Parisien, 11/12/12). Dix années plus tard, il est temps de faire un bilan.

Lire la suite...

Le parti socialiste lillois, association de traîne-cravates

Page centrale bien 1Au départ, on voulait projeter sur une toile tous les réseaux socialistes de la métropole. Et puis, on s'est aperçu que c'est pas d'une double-page dont on risquait d'avoir besoin, mais d'un panneau publicitaire de 25 mètres sur 30. On a donc revu nos ambitions en partant de la liste PS pour la municipale, et de celle des dix secrétaires de section de la ville de Lille. On en a isolé quelques - uns des furoncles qui font l'épiderme du pouvoir socialiste local. Et que l'on peut présenter en deux points : le PS est un parti bourgeois, et cadenassé.

Lire la suite...

Lille Métropole : Les faux-semblants des élections communautaires

lmcuT’es déjà au courant... enfin peut-être ? Lors des prochaines municipales, tu pourras officiellement élire les conseillers communautaires à Lille Métropole Communauté Urbaine (LMCU). C’est un premier pas salutaire, attendu et nécessaire vers plus de transparence démocratique. Mais nan, on déconne !

L’idée d’élire les conseillers communautaires au Suffrage universel direct (SUD) est à l’agenda politique depuis plus de trente ans. À mesure que les compétences (économie, aménagement du territoire, transports) des communautés urbaines se renforcent – à plus forte raison depuis qu’elles prélèvent l’impôt [1] – ce déficit serait devenu de plus en plus insoutenable. À écouter les juristes, il ne manquerait finalement que le SUD à ces instances pour en faire de véritables collectivités locales.

Lire la suite...

Lille : Gare Sans Saveur

gare st soGratuit, pratique et ouvert aux familles : l’équipement « Saint-Sauveur » fait la fierté des socialistes, le bonheur des jeunes parents et la matière des journalistes de L’Huma comme du Figaro. La Brique pouvait-elle sortir un numéro « culture » sans en parler ?

Lire la suite...

Grèves et occupations !

Débrayages à La Redoute, site de la Martinoire à Wattrelos, les 28 mai et 18 juin. Les 1 400 ouvrier-es demandent des garanties de salaires et d’emploi à François-Henri Pinault (groupe PPR devenu le groupe Kering) qui a décidé de revendre l’enseigne pour s’orienter exclusivement vers le luxe, plus solvable à son goût. Mais la mobilisation reste timide, comme le note un syndicaliste : « On sent tous que ça va mal, mais il n’y a pas encore de coup de colère. On ne fera pas d’actions d’envergure tant qu’on ne sera pas plusieurs centaines de salariés. » (Voix du Nord, 18/06/2013). Et d’ajouter : « En face, PPR se prépare. On doit se préparer de la même façon ! »

Lire la suite...

Vénézuela : À la recherche du « processus » révolutionnaire

Quatorze années après la prise de pouvoir de feu Hugo Chávez, une large partie de la gauche internationale persiste à louer le caractère socialiste du régime « bolivarien ». On a voulu aller un peu plus loin que ce consensus ambiant, en se rendant sur place pour y recueillir analyses et témoignages.

« On peut parler d’un million de contradictions. Mais vos questions partent d’un point de vue idéologique. Ça me fait sourire cette vision de gauche bobo ». En ce début de janvier ensoleillé, autour d’un petit café crème au Gran café de Caracas, sur Sabana Grande, Thierry Deronne nous mène la vie dure. Ce responsable d’une télévision publique locale est là depuis dix-sept ans après un passage au Nicaragua sandiniste. Nous sommes là depuis un mois à peine.

Lire la suite...

Les « Fraisnor » en lutte : du gaz contre le chloroforme

« Cette indifférence va nous contraindre d’imaginer des actions plus radicales. Pour info, les bouteilles de gaz sont prêtes ! » C’est sur cet avertissement qu’une trentaine d’ouvrier-es de Fraisnor interpellent les pouvoirs publics à Arras, le 26 juin dernier. Depuis février, ces salarié-es sont engagés dans une lutte pour garder leur emploi et ne pas sombrer dans la misère. En face, les pouvoirs publics ont tout fait pour noyer la contestation et fermer l’usine.

Lire la suite...

Les patrons de la métropole lilloise

patronsDans la région, les patrons plastronnent certes dans les conseils d’administration des grosses boîtes ou les réunions du MEDEF. Pas sûr pour autant que ce soit ce qui leur importe le plus. Car depuis les années 1980, les chefs d’entreprise convoitent un autre jouet : la métropole. Retour historique sur ce nouveau projet patronal.

Lire la suite...

Safari chez les riches

safari chez les richesPartie de chasse

L’entrepreneur grand bourgeois n’est pas le genre de gibier qui se traque aisément. Non pas que l’espèce soit en voie d’extinction, ou même qu’elle se soit raréfiée. Disons plutôt qu’il s’agit d’une espèce protégée et – voilà qui rend la chose plus compliquée – qui sait elle-même se protéger. Alors, lorsque La Brique s’est demandé comment s’y prendre pour débusquer les enjeux de la domination patronale actuelle, elle a cherché à s’appliquer quelques éléments de méthode.

Lire la suite...

Un fantasque hic

lille3000L’histoire se répète, et se ressemble. Fusillier, grand-chef de Lille3000, récidive. Impossible d’échapper à ses égouts artistiques. : 71 communes contaminées, des dizaines de constructions dans les rues, les parcs, les mairies, les musées... Des expos "farvelues", spectaculaires, grandiloquentes... Une centaine de lieux culturels réquisitionnés, une quarantaine d’associations mises au pas. À grand renfort d’une presse aux ordres, les hostilités peuvent commencer.

Lire la suite...

Sur le même sujet