Brèves n°08

La démocratie, c’est la galère !

Gérard Besanger, directeur général de Hôpital Privé Métropole, businessman et médecin à ses heures, décrit la difficulté dans le fonctionnement de son groupe d’actionnaires : « Il faut mener un travail de concertation. Lorsqu’on met en place un système démocratique, on va moins vite sur certains domaines. » (Nord Éclair, 28/12/07, p.6) Pour aller vite, rien de tel qu’un bon vieux système autoritaire.

Catholiques, payez !

Le journal paroissial « de Saint-Augustin à Wazemmes-Moulins » (Partages, avril 2008, p.6) publie un article sur le denier de l’Église : «  les catholiques, pratiquants ou non, ont le devoir de participer financièrement à cette collecte. » Baptisés mais non pratiquants, obligés de financer l’Église, une seule solution : débaptisez-vous…

Un journal ou une pub ?

Pas bête le service communication de La Madeleine : après la conception du journal municipal, sa distribution est sagement confiée à un « prestataire extérieur »… qui distribue de la pub dans les boîtes aux lettres de la ville. Une petite pub, un petit journal, une petite pub…etc. A la mairie on ne distingue même plus un magazine d’un prospectus : « Attention, si une mention "Stop Pub" apparaît sur votre boîte aux lettres, vous ne recevrez pas le magazine. » (source : www.ville-lamadeleine.fr)

La bonne parole :

Pour le parti communiste lommois qui souhaitait une délicieuse année aux habitants de Lomme : « […] des vœux pour qu’en 2008 l’intérêt général, l’intérêt des hommes et des femmes passe un peu plus avant celui du fric des actionnaires et des financiers. » (Lomme Actu, 01-02/08, n°23, p.7) « Un peu plus » ? C’est pas gagné…

Lille et le monde entier

Pour faire mieux que César à Tourcoing, Aubry a trouvé une parade : « Nous avons su cultiver un art de vivre qui nous est envié partout dans le monde » (Lille Magazine, 04/08, p.3). Lilloises et Lillois, ne crachez pas dans la carbonade ! L’humanité toute entière aimerait être à votre place !

Dixit César

Le soir de sa victoire aux municipales tourquennoises, Michel-François Delannoy a fait part de ses rêves de grandeur : « Toute la France regarde Tourcoing (stupéfaction dans la salle, ndlr). Et bien, qu’elle continue à nous regarder […] Vive Tourcoing ! » (Label Ville, n°133, 04/08, p.2) César est grand ! La France entière, en passant par le Cantal et la Creuse, a les yeux rivés sur Tourcoing, et sur vous, M. Delannoy ! Faites que « tous les chemins mènent à Tourcoing »…

Martine Aubry à côté de la plaque

Martine Aubry ne connaît que très peu le travail de la police. En 2004 elle expliquait naïvement : « on ne met pas un jeune en garde à vue une nuit parce qu’il a fait un tag » ( La Voix du Nord , 29/06/04, p.9) Et on ne met pas une énarque à la mairie de Lille parce qu’elle cherche un job…

Brèves