L’internationalisme lillois

Mexico ! Été 68 : l’armée tire à bout portant sur la foule désarmée protestant contre le pouvoir en place. L’objectif est de faire place nette avant l’ouverture des JO qui a lieu quelques jours plus tard. 2008 : l’État Mexicain est passé de la dictature à la démocratie capitaliste. L’armée, elle, n’a pas changé : elle pacifie. Les indigènes du Chiapas le savent bien.


Ernesto Ledesma* est mexicain. Non-indigène, il soutient leur cause. Il a parcouru l’Europe durant plusieurs mois pour parler à qui voulait bien entendre du Chiapas et de la résistance zapatiste qui s’y déroule. Le 14 mars 2008, il était à Lille, au café Citoyen (du monde). Contexte : le Chiapas est une région du Mexique où les populations indigènes sont très nombreuses et très pauvres [1]. Elles se regroupent parfois en communautés. Certaines d’entres elles sont en lien avec l’EZLN [2], une armée rebelle auto proclamée «  zapatiste  » [3] embusquée dans la foret vierge. Anticapitaliste et opposée aux politiques menées par l’État Mexicain qui tentent d’assujettir économiquement et politiquement les populations pauvres et indigènes, cette mobilisation essaie depuis quelques années de mettre en place des communautés autonomes du pouvoir central et local. Mais ça dérange, alors on envoi l’armée. Présente en force au Chiapas depuis le milieu des années 90, date de l’entrée en scène de l’EZLN, l’armée s’est toujours montrée fort hostile envers les indigènes récalcitrants : assassinats des plus gênants, violences et harcèlements pour les autres. Actuellement, la situation est jugée critique par les observateurs locaux : l’envoi d’unités d’élites gouvernementales fait penser qu’une vaste offensive pourrait être menée contre les communautés autonomes et l’EZLN. Alors quoi faire  ? Déjà en parler... On peut aussi intégrer les «  brigades d’observation  ». Pas de panique  : le principe est d’aller prendre des vacances sur place, en compagnie des indigènes. Vous ferez office de bouclier humain, une stratégie redoutablement efficace  : l’armée n’ose pas massacrer en présence des occidentaux, diplomatie oblige. Un bon moyen de rencontrer l’internationale zapatiste en terre conquise. «  ¡ Hasta la victoria siempre  !  » [4]
La mite



Pour plus d’info :
http://www.cemab.be/news/2007/10/4687.php
http://www.lecourrier.ch/index.php?name=NewsPaper&file=article&sid=439579

CR de la visite de Ledesma sur le site.

Notes

[1De même qu’à Oaxaca, une autre région mexicaine rendue célèbre cet hiver pour sa flamboyante rebellion contre les forces gouvernementales – rébellion exemplaire à beaucoup d’égards et savamment passée sous silence en France.

[2EZLN, Armée Zapatiste de Libération Nationale, avec le sous-commandant Marcos comme icône et porte parole « officiel ».

[3En référence à Emiliano Zapata, héros de la révolution mexicaine de 1910, qui a permis à la population mexicaine de se dresser contre les gros propriétaires terriens monopolisant propriétés et richesses.

[4« Jusqu’à la victoire, toujours ! »

Rechercher

logo jemabonne

En brèves

  • Lettre ouverte des étudiant.es dubliné.es

    "Nous sommes des étudiants exilés inscrits dans les différentes facultés de Lille sur ses 3 campus : Cité scientifique, Pont de bois et Moulins. Nous ne sommes pas dans le programme Pilot de l’Université de Lille. Notre demande d’asile a été enregistrée par la Préfecture en procédure...

    Lire la suite...

  • La Brique n°54 sur les ondes

    Le jeudi 29 mars, La Brique présentait son dernier numéro "L'erreur est urbaine", au Alt'O Post à Fives. Cette présentation a été réalisée en présence de l'APU Fives ainsi que de la maman de Sélom. Ce dernier a été happé par un TER avec son ami Matisse, alors qu'ils fuyaient une brigade de police....

    Lire la suite...

  • 10 Avril - Faidherbe doit tomber

    Le 10 avril prochain à la MRES, le collectif Afrique, Survie Nord, le FUIQP 59/62 et l'Atelier d'Histoire critique lanceront officiellement leur campagne "Faidherbe doit tomber". L'objectif, à l'image des campagnes états-uniennes de l'été dernier visant à déboulonner les statues des généraux...

    Lire la suite...

  • Les Pimkie piqué.es au vif !

    Le 8 janvier dernier, le groupe Mulliez annonçait profiter de la nouvelle loi Macron visant « à simplifier l'embauche » pour supprimer des postes dans l'une de ses entreprises : Pimkie. Grâce aux ordonnances Macron, c'est au total 208 suppressions de postes qui étaient annoncées, et 37 fermetures...

    Lire la suite...

  • Pour les FFOC, cétacé !

    Les femmes des forces de l'ordre en colère (FFOC, ceci n'est pas une blague) étaient devant le commissariat central de Lille le 7 janvier dernier pour dire non, non et non aux policier.es victimes d'agressions. Si peu de temps après que Sélom et Matisse soient morts en fuyant la police, La Brique a...

    Lire la suite...

  • COMMUNIQUÉ DU COLLECTIF DE RÉSISTANCE À LA SÉLECTION

    A la suite de l'Assemblée Générale de lutte contre la sélection (25/01/2018) L'Assemblée Générale qui a eu lieu ce jour contre la sélection à l'université, et plus largement contre le plan étudiant, a réuni une centaine de personnes. Elle nous a permis de revenir en détail sur toutes les réformes...

    Lire la suite...

  • Soutenez la presse libre

    Ce qu'il faut défendre ! Alerte ! Le mensuel marseillais (national) CQFD est en galère. Avec la suppression de leurs deux emplois aidés et la baisse lancinante de leurs ventes en kiosque et par abonnement, le canard au chien rouge a besoin de soutien pour poursuivre son combat. "Pas de sub ni de...

    Lire la suite...

  • La Brique sur les ondes

    La Brique, notre journal sans peur, sans reproche, sans publicité, sans subventions, sans concession était sur les ondes de Radio Campus Lille le 23 décembre 2017. Interview depuis un des petits salons du Casinos Barrière, on fait le point sur le numéro 52. Pour écouter l'émission, c'est par ici...

    Lire la suite...

  • Justice pour Selom et Mathis

    Communiqué du collectif Contre la Répression des Individus et des Mouvements d'Emancipation (le CRIME)   "Ce qu'il s'est passé vendredi 15 décembre à la cité Saint-Maurice à Fives   Il y a des textes qu'on aimerait ne pas devoir écrire. Vendredi 15 décembre vers 21 heures, quatre jeunes ont été happés par...

    Lire la suite...

  • Exposition "zones polluées... Et après ?"

    Exposition "zones polluées... Et après ?". Photographies de Marine Vial. Vernissage le mardi 28 novembre dès 18h à l'Ecart, 26 rue Jeanne d'Arc - Lille  

    Lire la suite...