Les vrais chiffres du chômage

Ils nous prennent pour des chaberts. Et ça fait un bail. En même temps que le nombre de Rmistes pète les scores, que l’emploi précaire, forcé et sous-payé devient la règle, les gouvernements successifs s’acharnent à sous-estimer grossièrement l’importance du chômdu.

4,5 millions de sans-boulot en France. Un nombre inchangé depuis 15 ans, selon le collectif les Autres Chiffres du Chômage 1. Or officiellement, on serait passé sous la barre des deux millions...
Un chiffre ridicule !
Puisque ne sont comptées que les personnes inscrites à l’ANPE, et uniquement dans la 1ère catégorie : soit celles et ceux de moins de 55 ans, cherchant un CDI uniquement et à temps plein, n’ayant pas travaillé une seule heure dans le mois, n’étant ni en stage, en formation, en arrêt maladie, ou habitant exclusivement en métropole (les colonies - « Dom Tom » - sont exclues des stats mensuelles). Pour être chômeur-euse en 2008, il faut en vouloir !
Une simple addition des huit catégories de l’Anpe, des Rmistes non-inscrits et des plus de 55 ans démontre la supercherie (cf. ci-contre). Résultat des courses pour le Nord-pas-de-Calais : minimum 356 000 sans-emploi, soit plus de 20 % de chômage (à peine 10 % officiellement). Il nous manque les chiffres des personnes licenciées qui passent par un « Contrat de Reclassement Professionnel » (exclues des statistiques de l’ANPE pendant un an), ainsi que ceux des catégories 4 et 5. Sans oublier l’explosion des radiations, multipliées par trois depuis 1999.
Le gouvernement continue néanmoins à taper sur les sans-boulot, en adoptant récemment une loi qui les oblige à accepter des « offres raisonnables d’emploi » : deux refus entraînent la suppression des assedics et l’expulsion de l’ANPE. Et ça s’appelle du « service public »...

1 : Le collectif ACDC prend en compte les huit catégories de chomeurs de l’ANPE.

S.G

Rechercher

logo jemabonne

En brèves

  • Brèves - Luuuuuttes

    Les éducs' dans la rue Des associations de prévention spécialisée de la métropole (Itinéraires, FCP, Avenir et Loisir, Rencontre et loisir) se battent pour ne pas disparaitre. Le département doit faire des économies et choisit de taper sur les éducs de rue, seule main tendue et dernier recours...

    Lire la suite...

  • Va-t-on nous ravir Le Ravi ?

    Cet hiver, le journal satirique provençal sortait une enquête sur l'Office départemental d’éducation & de loisirs du Var (ODEL). Le Ravi y révèle que les cadres de cette asso' de loi 1901, arrosée par les pouvoirs publics, touchent de beaux salaires : on en voit même un émarger à 177 625 euros...

    Lire la suite...

  • Bastamag fait la nique à Bolloré

    En 2012, Bastamag publie un papier sur l'accaparement des terres agricoles en Afrique, en Amérique latine et en Asie. Parmi les investisseurs : le « groupe Bolloré, via une holding luxembourgeoise, la Socfin ». Cette dernière « gère des plantations d'hévéas et de palmiers à huile en Afrique et en...

    Lire la suite...

  • Lettre ouverte des étudiant.es dubliné.es

    "Nous sommes des étudiants exilés inscrits dans les différentes facultés de Lille sur ses 3 campus : Cité scientifique, Pont de bois et Moulins. Nous ne sommes pas dans le programme Pilot de l’Université de Lille. Notre demande d’asile a été enregistrée par la Préfecture en procédure...

    Lire la suite...

  • La Brique n°54 sur les ondes

    Le jeudi 29 mars, La Brique présentait son dernier numéro "L'erreur est urbaine", au Alt'O Post à Fives. Cette présentation a été réalisée en présence de l'APU Fives ainsi que de la maman de Sélom. Ce dernier a été happé par un TER avec son ami Matisse, alors qu'ils fuyaient une brigade de police....

    Lire la suite...

  • 10 Avril - Faidherbe doit tomber

    Le 10 avril prochain à la MRES, le collectif Afrique, Survie Nord, le FUIQP 59/62 et l'Atelier d'Histoire critique lanceront officiellement leur campagne "Faidherbe doit tomber". L'objectif, à l'image des campagnes états-uniennes de l'été dernier visant à déboulonner les statues des généraux...

    Lire la suite...

  • Les Pimkie piqué.es au vif !

    Le 8 janvier dernier, le groupe Mulliez annonçait profiter de la nouvelle loi Macron visant « à simplifier l'embauche » pour supprimer des postes dans l'une de ses entreprises : Pimkie. Grâce aux ordonnances Macron, c'est au total 208 suppressions de postes qui étaient annoncées, et 37 fermetures...

    Lire la suite...

  • Pour les FFOC, cétacé !

    Les femmes des forces de l'ordre en colère (FFOC, ceci n'est pas une blague) étaient devant le commissariat central de Lille le 7 janvier dernier pour dire non, non et non aux policier.es victimes d'agressions. Si peu de temps après que Sélom et Matisse soient morts en fuyant la police, La Brique a...

    Lire la suite...

  • COMMUNIQUÉ DU COLLECTIF DE RÉSISTANCE À LA SÉLECTION

    A la suite de l'Assemblée Générale de lutte contre la sélection (25/01/2018) L'Assemblée Générale qui a eu lieu ce jour contre la sélection à l'université, et plus largement contre le plan étudiant, a réuni une centaine de personnes. Elle nous a permis de revenir en détail sur toutes les réformes...

    Lire la suite...

  • Soutenez la presse libre

    Ce qu'il faut défendre ! Alerte ! Le mensuel marseillais (national) CQFD est en galère. Avec la suppression de leurs deux emplois aidés et la baisse lancinante de leurs ventes en kiosque et par abonnement, le canard au chien rouge a besoin de soutien pour poursuivre son combat. "Pas de sub ni de...

    Lire la suite...