Vers une ville sans humains

rfidLa métropole de demain sera durable et connectée. Informations, énergie, transports, marchandises, notre environnement quotidien comme nos comportements seront rationalisés par ordinateur via capteurs et puces RFID. Deux projets locaux sont déjà sur les rails : la maison et le quartier « intelligents ».

Ce 22 juin 2013, le boss d’EuraRFID Chekib Gharbi s’est fait vendeur Darty. Aux portes ouvertes d’Euratechnologies, il passe en revue les derniers gadgets de sa maison « intelligente » devant des spectateurs médusés.

Micromachine

Clac ! Derrière nous, la porte se ferme d’elle-même. Les capteurs de température et d’humidité ferment automatiquement les fenêtres, baissent les volets, enclenchent le chauffage, et envoient les infos sur un smarthome monitoring pour une consommation énergétique optimale. Bienvenue dans la « maison du futur », la maison qui pense à notre place. Notre hôte intelligent poursuit : « L’ordinateur a détecté ce qu’il y a dans votre frigo et votre étagère. Il vous propose une recette de cuisine en fonction. » Ou passe directement commande au supermarché. Il approche son IPad du logo Transpole et reçoit l’horaire du prochain bus, le nombre de V’Lille ou de parkings disponibles, l’état de la circulation. Géolocalisé, le voilà téléguidé. Dans l’armoire à pharmacie, les médicaments sont pucés. Idem avec la bibliothèque : l’étagère repère et enregistre le bouquin, balance combien de fois il a été emprunté, et par qui.

Parlez à votre maison, elle réagit. Jetez un flyer sur votre table « intelligente », elle reconnaît le concert et en joue un extrait. La télé connectée à Internet vous a identifié par biométrie, vous accédez à un bouquet de services. Gestion des repas, appels d’urgence : « C’est très pratique pour les personnes dépendantes », continue Gharbi. Les services de soin à domicile, les amis, les voisins deviennent superflus. Plus d’humains, plus de problèmes.

Macromachine

Ce qui vaut pour les maisons individuelles, vaut pour un quartier ou une ville entière, grâce aux RFID et réseaux de capteurs : trafic automobile, fluides, transports en commun, etc. Le mouchard « PassPass », aujourd’hui obligatoire dans le métro, se fera « Passport numérique » pour « accéder à de multiples services de la vie quotidienne, de la culture, du tourisme et du commerce » [1] et planifier à distance les comportements des technopolitains. Avec le projet Sunrise, Lille 1, les Eaux du Nord et EuraRFID expérimentent le quartier « intelligent » en grandeur « nature » sur le campus. Le réseau d’eau, comme l’électricité, sera muni de capteurs pour contrôler (repérage automatique des pollutions, réduction en amont des pertes d’eau) la consommation de tous et de chacun. L’enjeu : « une responsabilisation plus forte des usagers. » [2] Lille Métropole Habitat est sur le coup.

Qui dit ville intelligente dit fonctionnaire intelligent. Sciences Po Lille, EuraRFID, Polytech et l’IFSTTAR [3] élèvent une batterie de « chefs de projet » dans un Master intitulé « Creacity » : « Il faut repenser la ville dans son ensemble, en prenant en compte l’ensemble des enjeux qu’ils soient environnementaux, sociaux, économiques ou culturels au travers des Technologies de l’Information et de la Communication. » [4] Toujours plus dense et plus fluide, une métropole-machine est en construction. Pour l’instant, quelques humains résistent encore...

Notes

[1Lille’s Agency, consortium de patrons et d’élus de toutes les couleurs.

[2Smartplanet.fr.

[3Institut français des sciences et technologies des transports, de l’aménagement et des réseaux. Cet établissement a une antenne à Villeneuve d’Ascq.

[4Polytech-lille.fr.

Rechercher

logo jemabonne

En brèves

  • Lettre ouverte des étudiant.es dubliné.es

    "Nous sommes des étudiants exilés inscrits dans les différentes facultés de Lille sur ses 3 campus : Cité scientifique, Pont de bois et Moulins. Nous ne sommes pas dans le programme Pilot de l’Université de Lille. Notre demande d’asile a été enregistrée par la Préfecture en procédure...

    Lire la suite...

  • La Brique n°54 sur les ondes

    Le jeudi 29 mars, La Brique présentait son dernier numéro "L'erreur est urbaine", au Alt'O Post à Fives. Cette présentation a été réalisée en présence de l'APU Fives ainsi que de la maman de Sélom. Ce dernier a été happé par un TER avec son ami Matisse, alors qu'ils fuyaient une brigade de police....

    Lire la suite...

  • 10 Avril - Faidherbe doit tomber

    Le 10 avril prochain à la MRES, le collectif Afrique, Survie Nord, le FUIQP 59/62 et l'Atelier d'Histoire critique lanceront officiellement leur campagne "Faidherbe doit tomber". L'objectif, à l'image des campagnes états-uniennes de l'été dernier visant à déboulonner les statues des généraux...

    Lire la suite...

  • Les Pimkie piqué.es au vif !

    Le 8 janvier dernier, le groupe Mulliez annonçait profiter de la nouvelle loi Macron visant « à simplifier l'embauche » pour supprimer des postes dans l'une de ses entreprises : Pimkie. Grâce aux ordonnances Macron, c'est au total 208 suppressions de postes qui étaient annoncées, et 37 fermetures...

    Lire la suite...

  • Pour les FFOC, cétacé !

    Les femmes des forces de l'ordre en colère (FFOC, ceci n'est pas une blague) étaient devant le commissariat central de Lille le 7 janvier dernier pour dire non, non et non aux policier.es victimes d'agressions. Si peu de temps après que Sélom et Matisse soient morts en fuyant la police, La Brique a...

    Lire la suite...

  • COMMUNIQUÉ DU COLLECTIF DE RÉSISTANCE À LA SÉLECTION

    A la suite de l'Assemblée Générale de lutte contre la sélection (25/01/2018) L'Assemblée Générale qui a eu lieu ce jour contre la sélection à l'université, et plus largement contre le plan étudiant, a réuni une centaine de personnes. Elle nous a permis de revenir en détail sur toutes les réformes...

    Lire la suite...

  • Soutenez la presse libre

    Ce qu'il faut défendre ! Alerte ! Le mensuel marseillais (national) CQFD est en galère. Avec la suppression de leurs deux emplois aidés et la baisse lancinante de leurs ventes en kiosque et par abonnement, le canard au chien rouge a besoin de soutien pour poursuivre son combat. "Pas de sub ni de...

    Lire la suite...

  • La Brique sur les ondes

    La Brique, notre journal sans peur, sans reproche, sans publicité, sans subventions, sans concession était sur les ondes de Radio Campus Lille le 23 décembre 2017. Interview depuis un des petits salons du Casinos Barrière, on fait le point sur le numéro 52. Pour écouter l'émission, c'est par ici...

    Lire la suite...

  • Justice pour Selom et Mathis

    Communiqué du collectif Contre la Répression des Individus et des Mouvements d'Emancipation (le CRIME)   "Ce qu'il s'est passé vendredi 15 décembre à la cité Saint-Maurice à Fives   Il y a des textes qu'on aimerait ne pas devoir écrire. Vendredi 15 décembre vers 21 heures, quatre jeunes ont été happés par...

    Lire la suite...

  • Exposition "zones polluées... Et après ?"

    Exposition "zones polluées... Et après ?". Photographies de Marine Vial. Vernissage le mardi 28 novembre dès 18h à l'Ecart, 26 rue Jeanne d'Arc - Lille  

    Lire la suite...