Vlaams Huis, la maison flamande à Lambersart : lard ou cochon ?

identitaireSigne des temps ? Lubie  ? Ou encore crise du logement ..? Allez savoir. Toujours est-il que la population de Lambersart s’est vue dotée depuis six mois d’une « Maison flamande ». Véritable nid de guêpes des groupes d’extrême droite « Les Identitaires » et « Terre Celtique », ces-derniers prétendent pourtant sur le site ami Novopresse-Flandres « recevoir le total soutien » de cette même population. Et alors, cette maison, c’est quoi donc, du lard ou du cochon ? La Brique, après une très minutieuse enquête, l’affirme dès à présent : c’est la maison du bonheur, on dort tranquilles...

Interview (presque) réelle de Claude Hermant, chef incontesté du groupuscule lillois Terre Celtique et animateur principal de la Maison Flamande (« Het Vlaams huis ») de Lambersart.

Bonjour Claude. Pourquoi utilises-tu ton vrai nom, sur le net ? Pas de pseudo ?

Biin, chu comme cha, mi : j’m’âime bin... Non, je rigole, j’suis même pas 100% ch’ti d’origine, je suis de toute la planète celte à la fois. A vrai dire, c’est un essai de mes pairs, eux gardent leurs capuchons pointus et moi je vais au clash. Il en faut toujours un qui se découvre, qui assume. C’est moi qui ai eu la paille la plus courte. Les autres peuvent continuer à signer, « CH’ T’Hitler », « Honneur & Hémoglobine », « Celte_06 », « Celte_2A », « Gamin » et j’en passe... je continue par goût, des fois, avec mon nom de cyberplume « Celte_59 ». Mais à 45 ans je me suis dit : fini les conneries, maintenant, Claude, tu assumes un peu et tu sors de ta coquille. Je persiste et signe aujourd’hui, d’un svastika qui veut dire zorro. [1]

- A ce point ! T’es sur une liste électorale, au moins ?

Non, je ne mange pas de ce pain là, moi, madame, je suis un gars de la rue, pas une lopette de salons. Je laisse ce soin à mon camarade Luc Pécharman, conseiller municipal à Lomme.

- Tu peux m’expliquer comment un « Celte » peut être du « 59 » ?? Et... comment vous avez fait pour coloniser la côte de Quiberon à Bray-Dunes sans qu’on ne s’aperçoive de rien ?

On est en croisade contre tout ce que l’Etat cosmopolito’ maçonnique a mis en place, grâce aux homos et aux sionistes. Les vrais gens, je veux dire, les cafetiers, vigiles, barbouzes, etc ne s’y retrouvent plus. Devinez comment on dit « Potjevleish », en français, de nos jours ? « Méchoui », ma pauvre dame, mais oui ! et cette réalité là, les petites gens n’en peuvent plus. à Arras encore, hier, le beffroi s’est vu doté d’une mosquée. Foin, à la fin, « Ya Bastà » ! Moi je réponds : boxe thaï et régionalisme !

- Vous êtes nombreux, ici, à « Rijsel – la – celte » ?

On est 88, huhuhu ! Nan, je blague. Nous, à « T.C. » on est entre 3 et 5, et les « jeunes Identitaires » entre 5 et 6. En tout on est bien assez pour une milice ou un foot. Avec le « Bloc Identitaire » tout entier, on a même de quoi faire deux équipes. Mais ça dépend, mieux vaut croiser les sources statistiques, car selon le SCALP ou les RG, c’est variable.

- À propos du "temps-béni-des-colonies"... tu peux nous expliquer ce qui s’est passé, au Congo, tu as organisé des polices spéciales pour Sassou ? Tu y étais, non ?Retour ligne automatique

Bon, c’est un peu compliqué. J’ai déjà dit tout ce que je savais à Libé, à France 3, et au TGI de Paris [2]Retour ligne automatique
. Le FN dit que j’ai menti, et c’est le Paquebot qui se fout de la marée, on dirait. Le vrai-faux coup d’Etat pour lequel on m’avait envoyé là-bas a foiré. Puis je me suis fait un peu lacher par les potes du DPS quand on m’a mis au gnouf, mais heureusement : ils ont fini par avoir les Affaires Etrangères à Paris et tout est rentré dans l’Ordre... nouveau ! Me voilà chez nous, hop.Retour ligne automatique
« Et oui : pour mon affaire congolaise des milliers de congolais nous doivent la paix et l’empêchement du ré-embrasement du conflit dans leur pays en 1999, notre action à permis d’éteindre un monstrueux complot visant à déstabiliser le Congo. Et qui en aurait encore payé le prix ? C’est le peuple et les innocents, alors oui, quand vous aurez autant oeuvré pour la paix et contre le racisme que nous, vous aurez droit de citation » (sic)

- Ok, je pige, c’était donc toi, Tintin au Congo... Et alors, tu as coupé tous les ponts avec l’armée et le Quai d’orsay [3] ? Quand tu dis que « le systeme tremblera quand enfin nos mouvements travaillerons de concert car la on aura tous compris que l’ennemi commun n’est pas vous, nous ou l’immigration mais ce qui nous gouverne », t’es donc à présent contre l’Etat ?

Oh, pour sûr... Là, je suis mon propre chef. Enfin... je suppose que si un « Ministère de l’Immigration et de l’Identité Nationale » digne de ce nom proposait des postes de déstabilisateur du Réseau Education Sans Frontières, par exemple, on pourrait discuter5. On peut rêver, et les temps sont durs !

- C’est pour ça que tu serres la main de quelques flics, lors de vos « sorties » lilloises ?

Ça c’est pas pareil... C’est copain, quoi. Pas comme ces enfoirés de renégats du DPS.

- Et c’est pour ça que tu recrutes à présent chez les jeunes activistes et pas dans les casernes ni chez tes amis du Congo, sans doute. Mais dis-moi un peu : comment vient-on de la guerre de basse intensité à la politique ?

Assez vite, en fait. Le chômage + la foi dans la terre, « qui ne ment pas ». Comme disait Le Pen après l’Indochine, en 57, à son pote Poujade, pour son premier salaire de député : « Il faut bien vivre » !

- Peux-tu me résumer en quelques axes ce qu’ont en commun tes deux nouvelles raisons sociales, ton groupe de folk « T.C. » et ta maison moules-frites ?

Recruter pour la guerre ethnique et sociale et pour l’insurrection qui vient... Mais non, je rigoleuh ! Juste manger des moules en buvant de la Duvel en écoutant Légion 88 en VO. Un peu de sport, pour la ligne, comme faire des randos pour visiter notre celtitude flamande de plus près. Si on y rencontre des rebeus, on peut aussi faire des démos d’expression corporelle. Mais non, c’est pas ça des « ratonnades »... juste du « combat de rue ».

- Et comment des « identitaires » ou des païens comme « T.C. » peuvent-ils appuyer les cathos intégraux anti-IVG ? Vous seriez donc aussi un « Peuple du Livre » ?!Retour ligne automatique

Certainement pas. On déteste autant les juifs que les chrétiens, que les muslims. Un de ces quatre, on fera comme César et on les refilera aux lions, leurs lardons « rescapés du génocide IVG » d’ailleurs aussi. Nous on fête le 21 juin, pas pour la rave de Jack Lang, mais pour le Solstice, on aime bien le soleil. C’est juste qu’en attendant, ça rassure les agenouillistes de me voir en face des putes et des pédés, car moi je cogne plus fort qu’eux. Mais nous on peut compter sur eux pour le lobbying nataliste et racialiste. Echange de bons procédés.

- A propos des Juifs et des Muslims, tu peux expliquer, ce slogan, des Identitaires, « ni kippa, ni keffieh » ?

Ben c’est Philou qui a trouvé ça. On trouvait les unes moches et les autres aussi, mais surtout on savait jamais quelle équipe supporter, à cause des rebondissements du conflit au Proche-Orient. Or, « il faut tous les aider à se révolter contre un processus (voulu) qui les pousse à s’opposer, que ça soit les Israeliens, les Palestiniens, les Libanais, les Egyptiens etc. » On a décidé ça comme une formule magique pour arrêter de se foutre sur la tronche entre nous, parce qu’on ne s’entendait plus roter. Xénophobes et antisémites, tout le monde il est bienvenu, tant que c’est nous qu’y rejoignent. Et puis des potes se chargent, de Washington à Paris, de continuer à en prendre un pour taper sur l’autre... des millénaires que ça marche. Autant que ça nous profite !

- Comment se fait-il que ce soit toi de fait le chef des Identitaires ?

Ben c’est parce que ché mi l’plus fort, de ces rigolos. Même le SCALP les tarte quand il veut, ça explique tout. Pécharman et le « Bloc » ont donc plus confiance en un menhir qu’en Machin ou truc, pour faire bouillir la friteuse.

- Oui, et à propos de leadership... tu as annoncé vouloir te « rapprocher » des libertaires du Centre Culturel Libertaire . T’as pas peur d’etre désavoué, par ceux chez vous qui les voient comme de la vermine, et ceux chez eux qui vont vous recevoir en se tapant sur les cuisses ?Retour ligne automatique

Les uns ont besoin d’un chef, les autres ont besoin d’un peu d’ordre... Je me propose pour les deux postes, un peu comme un M. Propre à large spectre. Blague à part, je suis sûr que les déçus du « mouvement anti-CPE » sont recyclables dans la guerre populaire. Foccart est mort, mais Hortefeux peut recruter. On l’aide déjà, en harcelant les manifs ou en rabattant les sans-papiers vers la PAF5.

- C’est sûr que nationalistes + socialistes, ça se serait déjà vu...

Carrément ! Il y a des pionniers, du genre : regardez ces vieux filous de Soral, Meyssan ou Dieudonné... ils sont une avant-garde. Ils ont appris à lire... de gauche à droite, héhé ! Egalité & Réconciliation, girouettes & démagogie. On se ressemble, non  ? « La vlaams-huis est une Maison du peuple flamand ouverte à tous, d’ailleurs nous sommes d’accord avec plus de 80 % de votre courant de pensée. » (super sic). Alors, « sachez que le système tremblera quand enfin nos mouvements travaillerons de concert (...) L’ennemi commun n’est pas vous, nous ou l’immigration, mais ce qui nous gouverne, nous sommes même prêts à renconter des dirigeants de chez vous afin de voir comment cela pourrait se faire. Enfin, mettons un peu d’intelligence et de cohérence dans nos actions et après la victoire, si vous le desirez, nous serons le combat final » (sic). Et si les gauchos du CCL nous reçoivent en paix, ben on n’aura pas besoin de leur taper sur les cuisses nous-mêmes. Comme disait notre camarade Mégret, ce vieux païen, j’sais plus trop quand : « nous invitons les honorables parlementaires à quitter l’assemblée avant qu’on ne les en déloge par d’autres moyens ».

- A la tienne, Claude, et puisque t’es plus ni un gros fasciste violent ni un sale nazillon d’extrème droite, ben... « Hastà la victoria siempre », alors ! Bienvenue à gauche...

Prost ! et... remember : « Face à la racaille... tu n’es plus seul »  ! Je suis là : « On reste à votre disposition, si un jour vous vouliez vraiment changer ce monde, contactez nous. »

NB. Toutes les italiques sont d’authentiques citations.

L’orthographe, la grammaire et la conjugaison, uniques choses véritablement « françaises » ci-dessus, tout comme beaucoup de verbiages et d’écrans de fumée de l’intéressé, ont été corrigées par nos soins.

Notes

[1sur les déclarations de Celte_59 :
actionantifa.over-blog.org/article-18815321-6.html

[2sur les déclarations dans Libération : congo-brazzaville.ifrance.com/confessions_mercenaire_sassou.htm

Rechercher

logo jemabonne

En brèves

  • Lettre ouverte des étudiant.es dubliné.es

    "Nous sommes des étudiants exilés inscrits dans les différentes facultés de Lille sur ses 3 campus : Cité scientifique, Pont de bois et Moulins. Nous ne sommes pas dans le programme Pilot de l’Université de Lille. Notre demande d’asile a été enregistrée par la Préfecture en procédure...

    Lire la suite...

  • La Brique n°54 sur les ondes

    Le jeudi 29 mars, La Brique présentait son dernier numéro "L'erreur est urbaine", au Alt'O Post à Fives. Cette présentation a été réalisée en présence de l'APU Fives ainsi que de la maman de Sélom. Ce dernier a été happé par un TER avec son ami Matisse, alors qu'ils fuyaient une brigade de police....

    Lire la suite...

  • 10 Avril - Faidherbe doit tomber

    Le 10 avril prochain à la MRES, le collectif Afrique, Survie Nord, le FUIQP 59/62 et l'Atelier d'Histoire critique lanceront officiellement leur campagne "Faidherbe doit tomber". L'objectif, à l'image des campagnes états-uniennes de l'été dernier visant à déboulonner les statues des généraux...

    Lire la suite...

  • Les Pimkie piqué.es au vif !

    Le 8 janvier dernier, le groupe Mulliez annonçait profiter de la nouvelle loi Macron visant « à simplifier l'embauche » pour supprimer des postes dans l'une de ses entreprises : Pimkie. Grâce aux ordonnances Macron, c'est au total 208 suppressions de postes qui étaient annoncées, et 37 fermetures...

    Lire la suite...

  • Pour les FFOC, cétacé !

    Les femmes des forces de l'ordre en colère (FFOC, ceci n'est pas une blague) étaient devant le commissariat central de Lille le 7 janvier dernier pour dire non, non et non aux policier.es victimes d'agressions. Si peu de temps après que Sélom et Matisse soient morts en fuyant la police, La Brique a...

    Lire la suite...

  • COMMUNIQUÉ DU COLLECTIF DE RÉSISTANCE À LA SÉLECTION

    A la suite de l'Assemblée Générale de lutte contre la sélection (25/01/2018) L'Assemblée Générale qui a eu lieu ce jour contre la sélection à l'université, et plus largement contre le plan étudiant, a réuni une centaine de personnes. Elle nous a permis de revenir en détail sur toutes les réformes...

    Lire la suite...

  • Soutenez la presse libre

    Ce qu'il faut défendre ! Alerte ! Le mensuel marseillais (national) CQFD est en galère. Avec la suppression de leurs deux emplois aidés et la baisse lancinante de leurs ventes en kiosque et par abonnement, le canard au chien rouge a besoin de soutien pour poursuivre son combat. "Pas de sub ni de...

    Lire la suite...

  • La Brique sur les ondes

    La Brique, notre journal sans peur, sans reproche, sans publicité, sans subventions, sans concession était sur les ondes de Radio Campus Lille le 23 décembre 2017. Interview depuis un des petits salons du Casinos Barrière, on fait le point sur le numéro 52. Pour écouter l'émission, c'est par ici...

    Lire la suite...

  • Justice pour Selom et Mathis

    Communiqué du collectif Contre la Répression des Individus et des Mouvements d'Emancipation (le CRIME)   "Ce qu'il s'est passé vendredi 15 décembre à la cité Saint-Maurice à Fives   Il y a des textes qu'on aimerait ne pas devoir écrire. Vendredi 15 décembre vers 21 heures, quatre jeunes ont été happés par...

    Lire la suite...

  • Exposition "zones polluées... Et après ?"

    Exposition "zones polluées... Et après ?". Photographies de Marine Vial. Vernissage le mardi 28 novembre dès 18h à l'Ecart, 26 rue Jeanne d'Arc - Lille  

    Lire la suite...