Trop c’est Trop !

Maison Folie de Wazemmes, dimanche soir, 03 avril 2007. La salle de spectacle est comble. D’un coup, la parole sur scène est donnée à une candidate UMP à la députation dans le Nord. Elle s’indigne du manque de dignité apportée aux détenu-e-s dans les prisons françaises. Elle assure que le candidat qu’elle soutient, Nicolas Sarkozy, a les mêmes considérations et qu’il ferait un bon président. Malgré les protestations de certaines personnes, Bernard Bolze (le coordinateur de la campagne) appelle au calme et le défilé des hypocrites continue. Un supporter de Bayrou insiste sur le fait que son candidat est très sensible à la question des prisons, et loue la société de rêve qu’il nous apporterait s’il était élu. Un lieutenant de Royal s’exécute également à cette tâche difficile, en préçisant qu’il faudra du « courage politique » à la candidate pour améliorer le sort des 60 000 personnes enfermées dans nos geôles pourries.

Cette soirée payante, organisée en soutien à la campagne « Trop c’est trop », prévoyait une exposition [1] , du théâtre, un spectacle alternant du cirque, de la musique... et des prises de paroles. On s’était dit à la lecture du programme que nous pourrions alors écouter des témoignages d’anciens détenu-e-s, des associations qui travaillent dans les prisons ou qui luttent sur ce domaine, etc. Nous n’aurions sans doute pas délesté nos bourses si nous avions su la mascarade qui nous attendait. B. Bolze souligne à l’ouverture de la soirée la situation inacceptable faite aux détenu-e-s de ce pays. Il déclare que beaucoup n’auraient rien à faire en prison. Et il affirme que les programmes électoraux des partis politiques ne proposent rien de satisfaisant... Pourtant, il offre une belle tribune, glauque et démago, à trois réprésentant-e-s de candidats et candidates
 [2] Quant aux autres partis nous ne saurons pas s’ils avaient été invités. . Qui appartiennent aux partis politiques qui se succédent au gouvernement depuis des dizaines d’années. Et qui ont rempli les prisons françaises (cf. encadré p.3). Là, en effet, trop c’est trop !Retour ligne automatique
S.G, avec l’aide de D.D

- « Trop c’est trop » est une campagne « pour le respect du numerus clausus en prison ». Elle a pour objectif « d’inscrire sans dérogation possible dans la loi la mise à disposition d’une place pour chaque détenu ». Elle dénonce en effet une situation « inhumaine » de surpeuplement carcéral (plus de 60000 personnes détenues actuellement, pour des prisons faites pour en accueillir 51000) et réclame des peines alternatives à la prison. Elle est initiée notamment par ATD Quart monde, Ouest-France, la Cimade, la Ligue des droits de l’homme, le MRAP, le syndicat de la magistrature, etc.

Notes

[1Le vaisseau pénitentiaire, dont les auteurs ont du batailler avec les services de la mairie de Lille pour conserver leurs commentaires jugés trop critiques cf. « La mairie de Lille en flagrant délit de censure ? » , numéro de mars-avril 2007 de La Brique.

[2Les Verts et le PC étaient prévus au programme, mais ne se sont pas déplacés.

Rechercher

logo jemabonne

En brèves

  • Lettre ouverte des étudiant.es dubliné.es

    "Nous sommes des étudiants exilés inscrits dans les différentes facultés de Lille sur ses 3 campus : Cité scientifique, Pont de bois et Moulins. Nous ne sommes pas dans le programme Pilot de l’Université de Lille. Notre demande d’asile a été enregistrée par la Préfecture en procédure...

    Lire la suite...

  • La Brique n°54 sur les ondes

    Le jeudi 29 mars, La Brique présentait son dernier numéro "L'erreur est urbaine", au Alt'O Post à Fives. Cette présentation a été réalisée en présence de l'APU Fives ainsi que de la maman de Sélom. Ce dernier a été happé par un TER avec son ami Matisse, alors qu'ils fuyaient une brigade de police....

    Lire la suite...

  • 10 Avril - Faidherbe doit tomber

    Le 10 avril prochain à la MRES, le collectif Afrique, Survie Nord, le FUIQP 59/62 et l'Atelier d'Histoire critique lanceront officiellement leur campagne "Faidherbe doit tomber". L'objectif, à l'image des campagnes états-uniennes de l'été dernier visant à déboulonner les statues des généraux...

    Lire la suite...

  • Les Pimkie piqué.es au vif !

    Le 8 janvier dernier, le groupe Mulliez annonçait profiter de la nouvelle loi Macron visant « à simplifier l'embauche » pour supprimer des postes dans l'une de ses entreprises : Pimkie. Grâce aux ordonnances Macron, c'est au total 208 suppressions de postes qui étaient annoncées, et 37 fermetures...

    Lire la suite...

  • Pour les FFOC, cétacé !

    Les femmes des forces de l'ordre en colère (FFOC, ceci n'est pas une blague) étaient devant le commissariat central de Lille le 7 janvier dernier pour dire non, non et non aux policier.es victimes d'agressions. Si peu de temps après que Sélom et Matisse soient morts en fuyant la police, La Brique a...

    Lire la suite...

  • COMMUNIQUÉ DU COLLECTIF DE RÉSISTANCE À LA SÉLECTION

    A la suite de l'Assemblée Générale de lutte contre la sélection (25/01/2018) L'Assemblée Générale qui a eu lieu ce jour contre la sélection à l'université, et plus largement contre le plan étudiant, a réuni une centaine de personnes. Elle nous a permis de revenir en détail sur toutes les réformes...

    Lire la suite...

  • Soutenez la presse libre

    Ce qu'il faut défendre ! Alerte ! Le mensuel marseillais (national) CQFD est en galère. Avec la suppression de leurs deux emplois aidés et la baisse lancinante de leurs ventes en kiosque et par abonnement, le canard au chien rouge a besoin de soutien pour poursuivre son combat. "Pas de sub ni de...

    Lire la suite...

  • La Brique sur les ondes

    La Brique, notre journal sans peur, sans reproche, sans publicité, sans subventions, sans concession était sur les ondes de Radio Campus Lille le 23 décembre 2017. Interview depuis un des petits salons du Casinos Barrière, on fait le point sur le numéro 52. Pour écouter l'émission, c'est par ici...

    Lire la suite...

  • Justice pour Selom et Mathis

    Communiqué du collectif Contre la Répression des Individus et des Mouvements d'Emancipation (le CRIME)   "Ce qu'il s'est passé vendredi 15 décembre à la cité Saint-Maurice à Fives   Il y a des textes qu'on aimerait ne pas devoir écrire. Vendredi 15 décembre vers 21 heures, quatre jeunes ont été happés par...

    Lire la suite...

  • Exposition "zones polluées... Et après ?"

    Exposition "zones polluées... Et après ?". Photographies de Marine Vial. Vernissage le mardi 28 novembre dès 18h à l'Ecart, 26 rue Jeanne d'Arc - Lille  

    Lire la suite...