Une journée classe dans une "école Freinet"

Sous le préau de la cour, des tables et des chaises prennent l’air. Peintures, dessins et journal de l’école recouvrent les murs. Plusieurs familles sont là. Les salles de classe s’ouvrent à l’arrivée d’un adulte.

Au deuxième étage, Sylvain Hannebique, l’instit’, finit de préparer ses affaires sur son bureau, placé au fond de la salle. Les premiers élèves s’installent dans le calme sans qu‘aucune consigne ne soit donnée. L’emploi du temps est écrit au tableau. Maeva ne perd pas une minute : sur le tableau, elle inscrit les noms des volontaires pour le « Quoi de neuf ? ». Les derniers arrivé-es rentrent et s’installent.

Quoi de neuf ?

8H35. Alexis prend la parole le premier. Donuts et champomy agrémentent le récit de l’anniversaire de son frère. Questions et remarques se succèdent, Maeva distribue la parole : « Qu’est-ce qu’on lui a offert ? » « C’est quoi un donuts ? » « Qu’avez-vous fait  ? ». Alexis détaille la suite de la soirée et le ménage de sa chambre. La fin du premier temps de parole est annoncé par Claire, montre en main. Alexis développe un peu ses explications jusqu’au troisième et dernier temps. Suivent deux autres prises de paroles où Fatou et Jessica, dans la même configuration (questions et développements), parlent d’Eurodisney et de rollers. Les élèves continuent d’inter-agir. Mounir se demande quels muscles le roller fait travailler. L’enseignant répond, et embraye sur de la biologie.

Bibliothèque

Place au point Bibliothèque, objet d’une nouvelle expression orale pour Meriem qui a emprunté Le masque d’or et de sang. Volontaire, elle s’essaye au résumé quand elle est interrompue par la fin du premier temps de parole. Sylvain la guide un peu plus : « Quel type de livres ? Est-ce un roman d’aventures  ? » Meriem répond et précise son résumé jusqu’au dernier temps de parole.

Je présente mon texte

« Y a-t-il une présentation ? » lance Sylvain.

« Ouiii »

Luc lit son texte sur un champion de moto-cross qui se met au mini-skate. Texte inachevé pour lequel Alexis se propose de trouver une fin. Beaucoup d’élèves lèvent le doigt. Sylvain propose de choisir une suite réaliste ou fantastique.

Mathématiques

9H15. « Aides aux recherches et remarques » est noté au tableau. Une élève a oublié son cahier. Oubli, réprimandes, pas de sanction. L’exercice porte sur la révision des chiffres des centaines, des milliers... Cet exercice est difficile à comprendre pour Djibril. Luc vient au tableau et explique comment il fait. Djibril reste coi. Puis c’est Alicia qui vient expliquer sa propre méthode. Djibril acquièsce, il a compris. Stella présente alors son travail sur les périmètres et explique son calcul aux autres. Devant certaines mines déconfites, une nouvelle série d’exercices oraux est donnée. Maeva, bruyante, se distingue pour la troisième fois : cela justifie une remarque (qui sera rappelée en conseil). Un élève interrompt l’activité en annonçant solennellement la récréation.

10H20. Troisième plan de travail de la semaine. Sylvain énonce les avancées de chaque élève dans sa liste de problèmes. Trois sont à résoudre selon les avancées individuelles. Chacun-e se retrouve en autonomie, et fait vérifier au bureau. Une petite queue se forme vite. Sylvain réagit «  Revenez après ! Pourquoi ne pas continuer à avancer en attendant ? »

Ateliers théâtre et musique

13H30. Dans une salle annexe, la piécette représente un professeur qui se fait chahuter par trois élèves. Les « acteurs » sont ensuite soumis à la critique - positive et constructive - des autres. Le groupe de percussions se met ensuite en place. Les sonorités se mélangent. Les analyses sur le rythme permettent d’expliquer les différents sons.

Nouvelles présentations

14H. Sarah doit parler de sa correspondance. Elle commence à lire mais hésite beaucoup trop au goût de Sylvain. Elle retourne à sa place, et doit re-préparer sa lecture. Ali prend le relais et présente sa lettre reçue de Madou (Dakar). Alexis la trouve mal coloriée. Finalement, Sylvain suggère de lui répondre en proposant des améliorations pour mieux faire. Djibril prend la suite, il a apporté un cadre de calligraphie. Une discussion sur le Coran puis sur la calligraphie s’ensuit.

Le conseil des élèves

14H30. L’heure du conseil ! Les élèves se lèvent, changent de place et se mettent en « cercle ». Le bilan individuel de la semaine est fait. Ceux et celles qui ont réussi à avoir cinq croix sont déclarés « autonomes ». Trois élèves ne le sont pas et changeront de place, quatre autres n’auront pas le choix de leur activités.

Puis les élèves s’inscrivent dans un tableau à deux entrées ( « je félicite, je propose » , « je critique »). Chacun-e s’exprime, tour à tour, en argumentant ou évoquant le rôle d’untel ou une telle. Adrien propose que les élèves perturbateurs aillent dans une autre classe. La solution n’est pas retenue. Justine critique Ahmed, coupable à ses yeux de faire des blagues et de la déconcentrer. Ce dernier se défend mais comme il s’est fait remarquer plusieurs fois dans la semaine, la sanction tombe  : il sera seul pour travailler la semaine prochaine, ne sera plus autonome et ne choisira plus son travail. Léonelle demande à changer de place. Un élève lui en propose une : accepté. Ce n’est pas le cas de Luc qui ne veut pas changer de place, mais comme il n’est plus autonome, le choix lui est imposé. Stella demande de l’aide pour s’occuper des animaux de la salle voisine.

Le débat entraîne la proposition d’une nouvelle règle : ajouter des accompagnants. Elle est votée et acceptée à la majorité. Djibril critique Stella pour avoir dit un gros mot, des élèves confirment. Stella a une remarque. Ali propose d’inscrire de nouveaux thèmes dans l’emploi du temps du « Quoi de neuf ? », proposition rejetée à une grande majorité. Adrien critique Pascal car il lance des boulettes, Ali confirme en avoir reçu. Pascal prend une remarque. Les changements de place s’effectuent dès la fin du conseil. Un élève annonce la récré.Retour ligne automatique
La journée se termine par une heure d’ateliers musique et théâtre, puis par le rangement de la classe. Il est 16H30, certain-es s’en vont, d’autres restent pour les ateliers du soir, auxquels participent des parents et des enseignant-es.

* Les prénoms ont été modifiés.


Sujets du dossier

Edito du dossier éducation

Célestin Freinet, pédagogue révolutionnaire http://labrique.lil

Une pédagogie alternative en milieu populaire

Une journée classe dans une école Freinet

A propos du travail de l’équipe de recherche qui a suivi le projet

Francisco Ferrer

Rechercher

logo jemabonne

En brèves

  • Lettre ouverte des étudiant.es dubliné.es

    "Nous sommes des étudiants exilés inscrits dans les différentes facultés de Lille sur ses 3 campus : Cité scientifique, Pont de bois et Moulins. Nous ne sommes pas dans le programme Pilot de l’Université de Lille. Notre demande d’asile a été enregistrée par la Préfecture en procédure...

    Lire la suite...

  • La Brique n°54 sur les ondes

    Le jeudi 29 mars, La Brique présentait son dernier numéro "L'erreur est urbaine", au Alt'O Post à Fives. Cette présentation a été réalisée en présence de l'APU Fives ainsi que de la maman de Sélom. Ce dernier a été happé par un TER avec son ami Matisse, alors qu'ils fuyaient une brigade de police....

    Lire la suite...

  • 10 Avril - Faidherbe doit tomber

    Le 10 avril prochain à la MRES, le collectif Afrique, Survie Nord, le FUIQP 59/62 et l'Atelier d'Histoire critique lanceront officiellement leur campagne "Faidherbe doit tomber". L'objectif, à l'image des campagnes états-uniennes de l'été dernier visant à déboulonner les statues des généraux...

    Lire la suite...

  • Les Pimkie piqué.es au vif !

    Le 8 janvier dernier, le groupe Mulliez annonçait profiter de la nouvelle loi Macron visant « à simplifier l'embauche » pour supprimer des postes dans l'une de ses entreprises : Pimkie. Grâce aux ordonnances Macron, c'est au total 208 suppressions de postes qui étaient annoncées, et 37 fermetures...

    Lire la suite...

  • Pour les FFOC, cétacé !

    Les femmes des forces de l'ordre en colère (FFOC, ceci n'est pas une blague) étaient devant le commissariat central de Lille le 7 janvier dernier pour dire non, non et non aux policier.es victimes d'agressions. Si peu de temps après que Sélom et Matisse soient morts en fuyant la police, La Brique a...

    Lire la suite...

  • COMMUNIQUÉ DU COLLECTIF DE RÉSISTANCE À LA SÉLECTION

    A la suite de l'Assemblée Générale de lutte contre la sélection (25/01/2018) L'Assemblée Générale qui a eu lieu ce jour contre la sélection à l'université, et plus largement contre le plan étudiant, a réuni une centaine de personnes. Elle nous a permis de revenir en détail sur toutes les réformes...

    Lire la suite...

  • Soutenez la presse libre

    Ce qu'il faut défendre ! Alerte ! Le mensuel marseillais (national) CQFD est en galère. Avec la suppression de leurs deux emplois aidés et la baisse lancinante de leurs ventes en kiosque et par abonnement, le canard au chien rouge a besoin de soutien pour poursuivre son combat. "Pas de sub ni de...

    Lire la suite...

  • La Brique sur les ondes

    La Brique, notre journal sans peur, sans reproche, sans publicité, sans subventions, sans concession était sur les ondes de Radio Campus Lille le 23 décembre 2017. Interview depuis un des petits salons du Casinos Barrière, on fait le point sur le numéro 52. Pour écouter l'émission, c'est par ici...

    Lire la suite...

  • Justice pour Selom et Mathis

    Communiqué du collectif Contre la Répression des Individus et des Mouvements d'Emancipation (le CRIME)   "Ce qu'il s'est passé vendredi 15 décembre à la cité Saint-Maurice à Fives   Il y a des textes qu'on aimerait ne pas devoir écrire. Vendredi 15 décembre vers 21 heures, quatre jeunes ont été happés par...

    Lire la suite...

  • Exposition "zones polluées... Et après ?"

    Exposition "zones polluées... Et après ?". Photographies de Marine Vial. Vernissage le mardi 28 novembre dès 18h à l'Ecart, 26 rue Jeanne d'Arc - Lille  

    Lire la suite...