Les étrennes des Transphotographiques 2009

Le conseil municipal lillois, réuni le 2 février dernier, n’a pas oublié d’arroser la « famille » pour cette nouvelle année. Le festival d’Olivier Spillebout, « mégalo-photographe » spécialisé dans la photo « artistique » de « femme nue à forte poitrine », s’est vu attribuer comme chaque année une belle petite somme : 200 000 euros. Même si en 2007 avec un budget municipal de 400 000 euros, le festival exploitait déjà allégrement sa main d’œuvre (cf. La Brique n°3, juin 2007), rien n’est venu perturber les élu-es. Qui, du reste, ne sont pas sans savoir que la directrice du cabinet de Martine Aubry n’est autre que… Violette Spillebout, la femme d’Olivier. Et 200 000 billets, ce n’est pas assez pour ce dernier qui se plaint régulièrement d’être victime des « tristes décisions d’une seule personne » (La Voix, 26/10/08). En l’occurrence, la très bonne copine énarque de sa femme. Quel grossier personnage !

Sur le même sujet