Papeles poetas !


eso es el viaje

voir les choses vivantes

voir les choses vivantes

au voyage de toutes choses intérieur

le voyage est ici

au temps des choses vivantes

le temps est ici

au voyage des choses vivantes

une réalité intérieure

voir les choses vivantes d’el viaje

hoy me voy

mañana quedare

si ayer regresa con mi alma y mi carne

mientras la religion del dinero y del poder

nos pone todo lo que se puede ver

se puede ser

una vida sin haber

se busca

en los ojos de la tierra

en el corazon de las aguas

en la bocca de los hanguos

se encontra

caminando la selva

nadando los nubes

en el vientre del sol

amor loba

savor que sera

sueño de digna rabia

de tu libertad cada dia

remontant l’astral

par les forêts incandescentes de San Jose

je t’habille de branches et de flammes

de parures qui serpentent irradiées

à l’opulence des fractales et des glyphes

la mort de l’invivable le réel rétif

se donnent à l’évidence en un baiser

le vent balaye mon corps erratique

au profond et au calme de tes yeux agave

si je les touche c’est pour saisir l’abîme

érafler tes flans d’une griffe jaguar

prendre ta bouche aux cris des nuages

suivre la course qui mène au voyage