Lutte des classes

Vive la crise

fusiller

C’est ce que doit penser Fusillier en se rasant le matin. Son association Lille 2006-2008 pique le boulot du service culturel municipal (certaines mauvaises langues parlent d’une privatisation de la culture à Lille), et reçoit 1,5 million d’euros de la mairie chaque année depuis 2005. Bombaysers, Europe XXL, toutes les excuses sont bonnes. La subvention annuelle pour 2010 passe à 1,9 million d’euros. Pour justifier cette énormité, un remake de Lille3000 de mars à juillet, et la préparation d’un « Lille Fantastik » pour 2012. Le département, la région, LMCU et l’État apportent plusieurs centaines de milliers d’euros. Mais le gros lot vient du patronat local, qui décidément ne connaît pas la crise : plus de trois millions d’euros en 2009. Le raisonnement est donc simple : en 2010, plus de pauvres et plus de chômeurs, donc plus de recettes pour le grand casino de Lille, donc plus de fric reversé à la mairie, donc plus de thunes pour Fusillier et ses copains, donc plus de tourisme, donc plus de profits, donc plus de mécénat, et ainsi de suite... Pour certains, la fête continue !

Bulletin de grève

Il y a cent cinquante ans, un préfet s’étonnait que les patrons lillois fassent « fortune avec de la chair humaine ». Aujourd’hui, ce constat pourrait être étendu à toute la région, mais surtout pas par un homme comme Pierre de Saintignon.

Lire la suite...

À quand la prochaine grève ?

Ville de la solidarité ? Et puis quoi encore ! Cette foutaise ne résiste pas à la réalité salariale des 4500 agents de l’entreprise Aubry & Cie, mise en avant lors de la dernière grève qui avait fait reculer les patrons de la Ville. Il va falloir recommencer... Car la mairie de Lille (comme le PS) n’a rien de « socialiste ».

Lire la suite...

Audrey Linkenheld

linkenheldChronique d’une « socialiste » autoritaire

Il y a cinq ans, c’est péniblement que la mairie se décide à mettre des moyens supplémentaires pour lutter contre l’insalubrité. Elle sollicite les APU de Lille (Ateliers Populaires d’Urbanisme), subventions à la clef, pour l’aider à repérer les maisons pourries. L’association n’est pas contre, si « c’est selon ses conditions ». Staniec-Wavrant, adjointe en charge de l’habitat, tente alors de leur imposer « l’accompagnement social », un nombre de dossiers d’insalubrité à fournir chaque année, etc. Refus des APU : la subvention majorée ne doit pas influencer leur action.

Lire la suite...

Comment censurer ces blogs qui dérangent La Voix du Nord ? En faisant pression sur l’hébergeur...

Début 2010, de L’Error et ses potes « néogonzos » [1] de "Lille43000" reçoivent un mail de leur hébergeur internet, OVH. Cette société les somme de retirer l’article « La Voix du Nord : les Identitaires sont nos amis ! » de leur blog dans les quarante-huit heures, sous peine d’une suspension de ses services. A l’origine de cette censure ? Le service juridique de La Voix, bien entendu, et ses gros sabots encrottés… La Brique a voulu en savoir plus. En vain… ou presque.

Lire la suite...

« Nous » et « eux »

JPEG - 28.4 koLes travailleuses de Pimkie ont passé Noël et Nouvel An sur le piquet de grève. La direction va virer 190 personnes. Pendant ce temps, Gérard Mulliez plastronne dans les médias et les cénacles bourgeois.

 

En pointant du doigt le clan Mulliez, les salariées de Pimkie montrent la voie. Elles remettent sur le devant de la scène l’opposition entre « eux » et « nous ». Les bourgeois sont bien là et dans le Nord ce sont les Mulliez... et leurs alliés.

Lire la suite...

Des agents font plier la mairie

Lors des élections municipales, en 2008, Martine Aubry s’engage à diviser par deux le tarif des tickets de cantine. Mais cette promesse s’est faite sur l’usure et le stress des employé-es. Faire des économies, rationaliser, fragiliser toujours plus, les « patrons » de la Ville se sont ramassé une belle grève.

Lire la suite...

Industrie du nucléaire et communication : quand les citoyens avalent des couleuvres atomiques

Le 4 décembre, l’asso Environnement et Développement Alternatif (EDA) nous invitait au Nouveau Siècle pour plancher sur la gestion d’une catastrophe Gravelinesque. Aux manettes se trouvaient tous ces technocrasseux du lobby atomique qui ont du sang sur les mains. Derrière des airs de « concertation », il s’agissait surtout d’une campagne d’acceptabilité du désastre nucléaire.

Lire la suite...

Bulletin de grève / juin 2009

Commencé par une journée de manifestation « historique », le mois de mai a abondé, comme les mois précédents, en grèves et mouvements de contestation. Il faut être sourd et aveugle pour ne pas ressentir la colère chaque jour montante des travailleurs et travailleuses, de la plupart des secteurs. Frondeurs et frondeuses ô combien légitimes face aux abus éhontés et impunis des exploiteurs du travail.

Lire la suite...

Le rouleau compresseur lille3000

Toutes les formes d’expression artistique ne trouvent pas grâce auprès du joufflu bébé de Didier Fusillier. Sur le papier, une formidable opportunité pour les artistes locaux. En réalité, ils n’ont finalement eu que les miettes de l’énorme gâteau (9 millions d’euros de budget).

Lire la suite...

Lille®, une marchandise comme les autres

À qui profite la culture labellisée lille3000 ? Au-delà de ses aspects artistique et ludique, lille3000 est un outil politique et économique. Derrière le strass et les paillettes, les élites dirigeantes instrumentalisent la « culture ». Reconversion économique, marketing urbain et transformation de la ville. Lille3000, ce n’est pas (que) de l’art.

Lire la suite...

Les médias font lille3000

Au moins 14 articles encensent Europe XXL dans Nord Eclair depuis fin janvier. 32 pour La Voix, 14 pages dans Beaux Arts Magazine, quatre articles dans Télérama dont une page complète en plus de la couverture pour Didier Fusillier, quatre pages et demi dans L’Express, deux articles dans Le Monde, trois pour Le Figaro, un pour Libé, et une journée complète de directs sur France Info.

Lire la suite...

Didier Fusillier, l’homme qui se vante de « privatiser l’espace public »

S’il y a des éléments récurrents sur le boss de lille3000, c’est d’abord son image, au travers d’une véritable mise en scène médiatique de sa personnalité, qui ne laisse place qu’à une réalité toute relative... Ensuite c’est le silence qui entoure ce personnage, rendu quasiment intouchable par sa position et ses connections. Mais dès que l’on promet l’anonymat, les langues se délient, les anecdotes pleuvent.

Lire la suite...

Le prix de la culture

Un mutisme profond entoure l’association lille3000. Au cours de notre enquête, plusieurs personnes hésitent à parler, et finissent par se rétracter. À la lumière du témoignage d’un ancien salarié et de proches, on comprend mieux pourquoi : harcèlement moral, eXXpLoitation salariale, reconnaissance professionnelle inexistante, fichage illégal... La recette de la culture lilloise et son cuistot Fusillier sont tout juste bons pour les poubelles de l’inspection du travail.

Lire la suite...

Sur le même sujet