Connivences au tribunal

17mai2016 3
Antoine C., syndicaliste CGT, vient de passer plus de quatre semaines en prison. Son procès s'est tenu à Lille le 9 juin dernier. Accusé de « violence contre agent de la force publique » et de « refus de prélèvements biologiques », il comparait en même temps que François D. suspecté pour sa part d'avoir donné un coup de pied au cul à un flic en civil.
L'emprisonnement d'Antoine a provoqué un élan de solidarité de la part de tou.tes celles et ceux qui luttent dans la rue contre le loi travail et qui subissent les provocations policières.
Lire la suite : Connivences au tribunal

El Khomri, un train de retard.

03mai gare 3Mardi 3 mai, début des discussions sur la loi travail à l’Assemblée nationale. A Lille, pas de manifestation, mais une série d’actions a été organisée par l’AG interluttes. Rendez-vous est donné à 8h30 devant la fontaine de la Gare Lille-Flandres. Une troupe d'environ soixante-dix personnes, étudiant.es de Lille 1 et Lille 3, syndicalistes CGT, FSU et SUD, autonomistes, et quelques camarades mobilisé.es pour l'occasion, décide d'investir les gares lilloises pour donner de la voix contre la loi Travail.
Lire la suite : El Khomri, un train de retard.

Une Briquette de plus dans la mare

labriquetteLa Brique a sorti un hors-série, La Briquette, distribuée gratuitement en mille exemplaires ce 1er mai. 
 
"Manifs. Actions. Contestations. Pourvu que ça dure !"

La Brique, née de la lutte, retrouve donc ses plus belles heures de jeunesse face au mouvement en cours. Galvanisée par le bel accueil que reçoit le canard sur le terrain lors des premières manif', indignée par les violences policières, son équipe - comme toujours – est bien décidée à ne pas laisser La Voix du Nord raconter que les manifestant.es se jettent sur les CRS. Et c'est ce qui se passe : une nouveauté pour nous, un exercice d'écriture quasi au quotidien et destiné à notre site internet.

Téléchargez le PDF

« Medef, Medef, Mes déf-icits ! »

interluttants 1Vendredi 22 avril, une quarantaine de personnes (militant.es, syndicalistes de Sud, participant.es de Nuit Debout, étudiant.es) répondent à l'appel des Interluttant.es 59/62. Rendez-vous est donné à 8 h 30 pour une action coup de poing dont l'objectif n'est révélé qu'en dernière minute. Une petite sauterie entre patrons organisée par le Médef se déroule à l'intérieur de la majestueuse Chambre de commerce et d'industrie (CCI) : « Petit-déjeuner d'échanges avec Hervé Mariton ». Les patrons devront partager la brioche.

 

Lire la suite : « Medef, Medef, Mes déf-icits ! »

« À vos smartphones ! »

foule ordi 1

C'est le mot d'ordre qui revient régulièrement place de la République. Il est question de hashtags, de groupes Facebook ou de SMS viraux. Les Nuit debout insistent sur cet enjeu de la com', confondue pour l'occasion avec l'usage des outils numériques. « On connaît tou.tes dix personnes, les informer de ce qu'il se passe sur la place, c'est les motiver à venir», entend-on dans la discussion plénière qui s'étire au soleil. Moui ? Pas sûr que les jours de beau temps tout le monde choisisse de rester en terrasse à Wazemmes par simple ignorance de ce qui se trame à Répu…

Lire la suite : « À vos smartphones ! »

Les deux du local CNT face au tribunal des flagrants délires

CNT valeurs 1Vendredi 22 avril. Des drapeaux de la CNT flottent devant le tribunal de Lille.

Une centaine de personnes est venue en soutien aux deux militants qui passent en comparution immédiate suite à la manif' du mercredi 20 avril. Justice politique et justice de classe font toujours aussi bon ménage. Un petit retour sur les événements s'impose pour comprendre comment deux arrestations en soit-disant « flagrant délit » ont pu avoir lieu plus d'une heure après les faits.

 

Lire la suite : Les deux du local CNT face au tribunal des flagrants délires

« On veut visiter l'expo ! »

1.nuitdebout 14avrilIl fait beau ce jeudi à 17h30 sur la place de la République à Lille. Ça tombe bien, c'est l'inauguration de la candidature de la France de l'exposition universelle pour 2025. Quelques containers sont posés là, surplombés par une énorme bulle où sont projetées des images dignes d'un film d'anticipation anxiogène. Dans cette grosse boîte et devant les médias, la petite délégation d'élu.es est tout sourire : Martine Aubry, Jean-René Lecerf, Xavier Bertrand... serrent une petite pancarte « Lille #jeveux2025 ».

 

Lire la suite : « On veut visiter l'expo ! »

La légalité du mouvement, gangrène de la délibération collective

NDpaternalismeCRS 1Jours 2 & 3 : Joindre les (nuits) deux bouts, c'est s'émanciper du pouvoir.

 

La Brique continue à suivre le mouvement Nuit Debout. Comme n'importe quel canard indépendant qui se respecte, elle ajustera ses écrits en fonction de ce qui se déroule, jour après jour. Alors quand la question se pose de savoir s'il faut se laisser sponsoriser par le PS et la Préfecture, la réponse nous paraît aller de soi.

 

Lire la suite : La légalité du mouvement, gangrène de la délibération collective

Page 2 sur 6

Sur le même sujet