Violences policières

manif thomas devenyiLille, le 31 mars, manifestation contre la "Loi Travail".
 
Un long cortège de près de 20.000 personnes part de la Porte de Paris, passe par l'Hôtel de Région, la gare, jusqu'à la place de la République.
 
Alors que la fin de cortège n'est pas encore arrivée sur la place, quelques personnes lancent des cannettes sur les fourgons hyper protégés des CRS, une barrière est balancée.
L'hélicoptère de la gendarmerie tourne au-dessus. La place commence à être entourée par des centaines de CRS, flics en civil, et la nouveauté lilloise : des robocops sur des chevaux, matraque à la main.
 
La manif' se disperse assez rapidement, laissant une centaine de personnes restée là pour l'AG en plein air. Quelques un.es s'assoient par terre.
Sommation de la police d'évacuer avant de charger.
La vidéo -de piètre qualité- débute à ce moment-là.
 
 
 
Thomas Dévényi et Bastien, photographes indépendants, prennent alors des clichés de la présence des CRS et de leur violence. Ils nous ont donné l'autorisation de les publier ci-dessous.

Le sang coule sur le parvis des droits de l'homme.
Quelques personnes sont arrêtées après avoir été gazées et matraquées.
 
Tout le monde se disperse. Les CRS rejoignent leurs fourgons.
Une jeune femme passe à côté de l'un d'entre eux et ironise sur son métier, il soulève sa visière et tout sourire lui rétorque : "Non, merci à vous, c'était marrant".