Pas de vacances pour la police

Travailler plus : des policiers passent à tabac hors de leur service.

La nuit du 13 juin, à Lallaing (Nord), deux policiers en civil de la sûreté urbaine de Douai tabassent un jeune homme. La punition dure une dizaine de minutes. Motif ? Après une algarade avec des jeunes, la voiture d’un des policiers avait été incendiée. Il leur fallait un coupable et lui arracher des aveux. Le 12 août, ces deux brigadiers-chefs « au comportement de voyous », selon la formule du procureur, comparaissent pour « violences volontaires aggravées », suite à une plainte de leur victime (souffrant quatre jours d’incapacité au travail). Condamnés à neuf mois de prison malgré une plaidoirie légendaire (argumentant avoir agi « sous le coup de l’émotion »), ils décident de faire appel pour être jugés comme de simples civils. Comme si « l’interpellation musclée » d’un innocent allait de soi en dehors des heures de service ! Déjà qu’on peut douter sérieusement de l’efficacité d’une interpellation musclée en service...

Police au carrefour, mort aux alentours

Quelques jours plus tard, à Cambrai. Deux morts à moto, suite à une course poursuite lancée par la police. Certes, l’un des deux motards était ivre et l’autre ne portait pas de casque. Cela méritait-il la mort ? Mais comme nous expliqueraient les policiers, ces deux hommes se sont tués eux-mêmes en s’écrasant contre un arbre. Notons juste que sur Paris et sa banlieue, les policiers ont provoqué 1208 accidents, dont 742 avec des tiers, pour le seul quatrième trimestre de 2007.

Quand les shérifs jouent aux cow-boys

Le 5 juin au p’tit matin, le GIPN déboule rue Canteleu à Lille, dans une petite courée. Depuis six mois des squatteurs occupent la maison du fond. Mais les bleus se gourent de porte. Ils défoncent celle de la voisine, une grand-mère de 90 balais, et mettent sa case en vrac. Cela n’empêchera ni l’expulsion du squat, « La Belote », ni la saisie des affiches et documentations jugées subversives, ni le « shoot » photo des occupant.es. Le 4 juillet, nouvelle expulsion d’un squat, le « Spoko Spoko ». Cette fois, par chance, ils font intrusion par la bonne fenêtre… arme au poing. Faudrait pas déconner avec ces terroristes ! 14 août, près de Tourcoing. Un chien tué, une balle qui ricoche dans le pied de sa « propriétaire », c’est le résultat de la dernière bavure policière à Croix. Partis pour interpeller quatre braqueurs, les shérifs se transforment en cow-boys. Ils passent par derrière, se tapissent dans l’ombre, arrivent devant une porte... mais se trompent. Pas de chance pour le couple agressé chez lui au petit matin : 7 points de suture pour elle, le choc et la promesse d’un long combat pour être dédommagés. Car le couple porte plainte. Pendant ce temps, tous les dimanches matins, La Voix du Nord vous livre les aventures quotidiennes des policier.es de Tourcoing...

Source : http://quefaitlapolice.samizdat.net/

Rechercher

logo jemabonne

En brèves

  • Va-t-on nous ravir Le Ravi ?

    Cet hiver, le journal satirique provençal sortait une enquête sur l'Office départemental d’éducation & de loisirs du Var (ODEL). Le Ravi y révèle que les cadres de cette asso' de loi 1901, arrosée par les pouvoirs publics, touchent de beaux salaires : on en voit même un émarger à 177 625 euros...

    Lire la suite...

  • Bastamag fait la nique à Bolloré

    En 2012, Bastamag publie un papier sur l'accaparement des terres agricoles en Afrique, en Amérique latine et en Asie. Parmi les investisseurs : le « groupe Bolloré, via une holding luxembourgeoise, la Socfin ». Cette dernière « gère des plantations d'hévéas et de palmiers à huile en Afrique et en...

    Lire la suite...

  • Lettre ouverte des étudiant.es dubliné.es

    "Nous sommes des étudiants exilés inscrits dans les différentes facultés de Lille sur ses 3 campus : Cité scientifique, Pont de bois et Moulins. Nous ne sommes pas dans le programme Pilot de l’Université de Lille. Notre demande d’asile a été enregistrée par la Préfecture en procédure...

    Lire la suite...

  • La Brique n°54 sur les ondes

    Le jeudi 29 mars, La Brique présentait son dernier numéro "L'erreur est urbaine", au Alt'O Post à Fives. Cette présentation a été réalisée en présence de l'APU Fives ainsi que de la maman de Sélom. Ce dernier a été happé par un TER avec son ami Matisse, alors qu'ils fuyaient une brigade de police....

    Lire la suite...

  • 10 Avril - Faidherbe doit tomber

    Le 10 avril prochain à la MRES, le collectif Afrique, Survie Nord, le FUIQP 59/62 et l'Atelier d'Histoire critique lanceront officiellement leur campagne "Faidherbe doit tomber". L'objectif, à l'image des campagnes états-uniennes de l'été dernier visant à déboulonner les statues des généraux...

    Lire la suite...

  • Les Pimkie piqué.es au vif !

    Le 8 janvier dernier, le groupe Mulliez annonçait profiter de la nouvelle loi Macron visant « à simplifier l'embauche » pour supprimer des postes dans l'une de ses entreprises : Pimkie. Grâce aux ordonnances Macron, c'est au total 208 suppressions de postes qui étaient annoncées, et 37 fermetures...

    Lire la suite...

  • Pour les FFOC, cétacé !

    Les femmes des forces de l'ordre en colère (FFOC, ceci n'est pas une blague) étaient devant le commissariat central de Lille le 7 janvier dernier pour dire non, non et non aux policier.es victimes d'agressions. Si peu de temps après que Sélom et Matisse soient morts en fuyant la police, La Brique a...

    Lire la suite...

  • COMMUNIQUÉ DU COLLECTIF DE RÉSISTANCE À LA SÉLECTION

    A la suite de l'Assemblée Générale de lutte contre la sélection (25/01/2018) L'Assemblée Générale qui a eu lieu ce jour contre la sélection à l'université, et plus largement contre le plan étudiant, a réuni une centaine de personnes. Elle nous a permis de revenir en détail sur toutes les réformes...

    Lire la suite...

  • Soutenez la presse libre

    Ce qu'il faut défendre ! Alerte ! Le mensuel marseillais (national) CQFD est en galère. Avec la suppression de leurs deux emplois aidés et la baisse lancinante de leurs ventes en kiosque et par abonnement, le canard au chien rouge a besoin de soutien pour poursuivre son combat. "Pas de sub ni de...

    Lire la suite...

  • La Brique sur les ondes

    La Brique, notre journal sans peur, sans reproche, sans publicité, sans subventions, sans concession était sur les ondes de Radio Campus Lille le 23 décembre 2017. Interview depuis un des petits salons du Casinos Barrière, on fait le point sur le numéro 52. Pour écouter l'émission, c'est par ici...

    Lire la suite...