Monseigneur Hervé Marie Morelle de Fourdraine

hmmÀ en croire les interviews données récemment à Libération, DailyNord et sur Radio Campus, le candidat UMP aux législatives de juin prochain dans la 1ere circonscription du Nord constituerait une valeur montante... Fréquenté sur les bancs de la fac, Hervé-Marie Morelle nous fait plutôt gentiment rire. En tout bien tout honneur, il fallait bien que La Brique remette chaque chose à sa place.

 

La carrière politique d’HMM (prononcer « hache meuh meuh ») débute sur un malentendu. Celui de ses études d’Histoire, commencées à l’université de Lille III et qui vont rapidement capoter. La faute à la lutte contre le CPE qui parcourt tout le pays et bloque la fac lilloise pendant plus de six semaines en 2006. HMM ne peut rester de marbre. « Blocage = chantage », « Halte aux agités du blocage » peut-on lire sur le blog, bien évidemment « apolitique  », qu’il anime [1]. À l’époque, il arbore au doigt une bague avec une fleur de lys, si bien que dans les amphithéâtres de la faculté, on le soupçonne de nourrir des liens avec les royalistes de l’Action Française. De cette époque datent également ses premières crises colériques : toujours opportunes, quand il y a une caméra dans le coin.

Tribun de bénitier

Pétri d’ambitions, HMM sait que pour monter, il faut qu’il fasse parler de lui. Sa botte secrète ? La victimisation. Le 29 mars 2010, en plein conseil municipal, l’élu d’opposition à Wazemmes s’amuse à filmer sans autorisation l’intervention de Martine Aubry qui s’emporte et le traite de « petit facho ». Bingo ! Le lendemain, la vidéo de l’incident circule partout sur internet et c’est Laurent Wauquiez en personne qui prendra sa défense sur France 2. C’est qu’il a les réflexes de la Young Generation, HMM. D’ailleurs, c’est lui qui fut le costumier sur le lipdub un tantinet ridicule de l’UMP [2] .

Plutôt du genre vieille France, la politique chez les Morelle, on la fait en famille : maman est candidate à Aniche. De sa famille aussi, HMM hérite des références conservatrices. Sur son profil facebook, il renseigne ses opinions religieuses : « catholique ». Dans ses « citations favorites », il mentionne trois fois le Général et se réfère... à Napoléon Ier : « Nulle société ne peut exister sans morale. Il n’y a pas de bonne morale sans religion. Il n’y a donc que la religion qui donne à l’État un appui ferme et durable » [sic]. Sur son compte twitter, HMM assume : « Je suis un patriote, j’ai toujours défendu l’identité de la France » ; « Nous ne sommes pas une nation à géométrie variable ! Quand on veut être Français, il faut d’abord aimer la France ! », avant de rappeler « les racines chrétiennes de la France ».

Impitoyable avec les faibles

En juin 2010, HMM aborde le mal-logement des Roms sur son blog et fait dans le micro-trottoir de caniveau : « Ils volent dans les magasins, on le sait ! », « Comment va-t-on faire pour vendre nos maisons avec ça maintenant ? », « Un jour ou l’autre, ils seront dans mon jardin ». Le 30 mars dernier, confronté à l’occupation du local lillois de l’UMP par le Comité des sans-papiers, c’est HMM en personne qui ira porter plainte au commissariat au prétexte de dégradations imaginaires. Résultat : six sans-papiers sont envoyés au Centre de Rétention Administrative (CRA) de Lesquin. Sur son compte twitter, HMM balaie la polémique d’un revers de manche : « La police fait son travail quand elle défend l’ordre est [sic] la loi ! Même si cet événement est un épiphénomène ». Du dédain pour les opprimé-es et de l’amour pour l’ordre raciste et républicain, bienvenue dans l’antre de la jeunesse carriériste.

NiTo !

Lire la mise à jour du 8 juin : "Passe ton Master d’abord !"

Notes

[2Pour ceux et celles qui n’auraient pas encore vu les pontes du parti sarkozyste se trémousser en chantant, ça s’appelle « Changer le Monde » et c’est vraiment lénifiant.

Rechercher

logo jemabonne

En brèves

  • Va-t-on nous ravir Le Ravi ?

    Cet hiver, le journal satirique provençal sortait une enquête sur l'Office départemental d’éducation & de loisirs du Var (ODEL). Le Ravi y révèle que les cadres de cette asso' de loi 1901, arrosée par les pouvoirs publics, touchent de beaux salaires : on en voit même un émarger à 177 625 euros...

    Lire la suite...

  • Bastamag fait la nique à Bolloré

    En 2012, Bastamag publie un papier sur l'accaparement des terres agricoles en Afrique, en Amérique latine et en Asie. Parmi les investisseurs : le « groupe Bolloré, via une holding luxembourgeoise, la Socfin ». Cette dernière « gère des plantations d'hévéas et de palmiers à huile en Afrique et en...

    Lire la suite...

  • Lettre ouverte des étudiant.es dubliné.es

    "Nous sommes des étudiants exilés inscrits dans les différentes facultés de Lille sur ses 3 campus : Cité scientifique, Pont de bois et Moulins. Nous ne sommes pas dans le programme Pilot de l’Université de Lille. Notre demande d’asile a été enregistrée par la Préfecture en procédure...

    Lire la suite...

  • La Brique n°54 sur les ondes

    Le jeudi 29 mars, La Brique présentait son dernier numéro "L'erreur est urbaine", au Alt'O Post à Fives. Cette présentation a été réalisée en présence de l'APU Fives ainsi que de la maman de Sélom. Ce dernier a été happé par un TER avec son ami Matisse, alors qu'ils fuyaient une brigade de police....

    Lire la suite...

  • 10 Avril - Faidherbe doit tomber

    Le 10 avril prochain à la MRES, le collectif Afrique, Survie Nord, le FUIQP 59/62 et l'Atelier d'Histoire critique lanceront officiellement leur campagne "Faidherbe doit tomber". L'objectif, à l'image des campagnes états-uniennes de l'été dernier visant à déboulonner les statues des généraux...

    Lire la suite...

  • Les Pimkie piqué.es au vif !

    Le 8 janvier dernier, le groupe Mulliez annonçait profiter de la nouvelle loi Macron visant « à simplifier l'embauche » pour supprimer des postes dans l'une de ses entreprises : Pimkie. Grâce aux ordonnances Macron, c'est au total 208 suppressions de postes qui étaient annoncées, et 37 fermetures...

    Lire la suite...

  • Pour les FFOC, cétacé !

    Les femmes des forces de l'ordre en colère (FFOC, ceci n'est pas une blague) étaient devant le commissariat central de Lille le 7 janvier dernier pour dire non, non et non aux policier.es victimes d'agressions. Si peu de temps après que Sélom et Matisse soient morts en fuyant la police, La Brique a...

    Lire la suite...

  • COMMUNIQUÉ DU COLLECTIF DE RÉSISTANCE À LA SÉLECTION

    A la suite de l'Assemblée Générale de lutte contre la sélection (25/01/2018) L'Assemblée Générale qui a eu lieu ce jour contre la sélection à l'université, et plus largement contre le plan étudiant, a réuni une centaine de personnes. Elle nous a permis de revenir en détail sur toutes les réformes...

    Lire la suite...

  • Soutenez la presse libre

    Ce qu'il faut défendre ! Alerte ! Le mensuel marseillais (national) CQFD est en galère. Avec la suppression de leurs deux emplois aidés et la baisse lancinante de leurs ventes en kiosque et par abonnement, le canard au chien rouge a besoin de soutien pour poursuivre son combat. "Pas de sub ni de...

    Lire la suite...

  • La Brique sur les ondes

    La Brique, notre journal sans peur, sans reproche, sans publicité, sans subventions, sans concession était sur les ondes de Radio Campus Lille le 23 décembre 2017. Interview depuis un des petits salons du Casinos Barrière, on fait le point sur le numéro 52. Pour écouter l'émission, c'est par ici...

    Lire la suite...