Edito N°06 - Poires avariées

numero068 Mars 1977, élections municipales à Lille. Le Clampin Libéré dégueule les candidats Mauroy et Ségard. 31 ans après son joyeux prédécesseur, La Brique rend hommage et rouvre les dossiers des poires avariées. L’occasion était trop belle pour dépeindre ces précieuses ridicules, qui voient depuis quelques semaines s’affronter les “rois des cons” pour un bout de trône1.


Toujours loin de la presse conventionnelle et de ses donneurs de leçons, et loin d’être sûrs d’avoir raison, nous essayons de vous donner des infos utiles et de provoquer des questionnements, qui n’ont pour finalité ni votre abstention ni votre participation. L’enjeu est autre et reflète ce que nous faisons de ce canard depuis un an : savoir comment et par qui nous sommes localement gouvernés et quels sont les principes de la « gouvernance » urbaine, ici et aujourd’hui. Vous nous direz : « Pas besoin des élections pour en rajouter une couche ! » C’est bien pourquoi on continue de vous informer sur les coulisses et les manoeuvres des politiques urbaines actuelles, qu’elles viennent de l’Etat ou des collectivités territoriales. Et nous en rajoutons, en questionnant la réhabilitation d’un quartier populaire comme Moulins, ou encore en nous demandant si la fumeuse expo Pinault estampillée « mairie de Lille » contribue à faire une ville toujours plus solidaire. Solidaire, on ne l’est ni avec la mairie ni avec la préfecture qui se renvoient la balle pour régler le problème des Roms. Solidaire on l’est avec tous ces gardés à vue, de Roland Diagne, porte-parole du Comité des Sans-Papiers 59 (voir http://lille.indymedia.org/), aux déboulonneurs arrêtés en flagrant « délit » de barbouillage de pub. Ici ou ailleurs, élections ou pas, la répression sur les militants-e-s ne s’arrête pas et nous ne cesserons pas de la dénoncer.
Tout ça pour dire que la focale que nous mettons sur les municipales et ses enjeux (oui oui les élections changent, un tant soit peu, nos vies) ne nous empêche pas de poursuivre nos enquêtes. Pour le coup, notre joyeuse équipe de jamais content-e-s a mis les pieds dans le plat des zones à risques dans la région. Et le refrain entendu nous semble familier : si rien n’est alarmant, on voit bien que les intérêts privés, comprenez économiques, ne cessent de rogner sur les intérêts publics.
Depuis le début de cette aventure journalistique, nous avons voulu nous faire un reflet, parmi d’autres, de notre région, de Lille, de ses quartiers, de sa vie sociale et associative...tout en mettant en lumière ce que les cercles de pouvoir en font ou veulent en faire. Avec les prochaines élections, nous sommes -aussi- en plein dedans ! Et si vous vous marrez au moins moitié de ce que nous auront apportés ces notes, on aura déjà gagné un truc à ces élections ! Si on ne résistait pas dans la joie, au nom de quoi le ferions nous ?
Et si, tout abstentionniste ou citoyenniste que vous soyez, vous êtes dégoutés de votre nouveau ou nouvelle maire et que vous avez envie de vous changer les idées, La Brique vous file rencard pour une bouffée d’air frais (ou pas) : le 29 mars c’est notre soirée de soutien à la mairie de quartier de Wazemmes ! Merci qui ? Merci la mairie !

1 : Renaud, Hexagone, Années 1980.

L’équipe de rédaction

Rechercher

logo jemabonne

En brèves

  • Va-t-on nous ravir Le Ravi ?

    Cet hiver, le journal satirique provençal sortait une enquête sur l'Office départemental d’éducation & de loisirs du Var (ODEL). Le Ravi y révèle que les cadres de cette asso' de loi 1901, arrosée par les pouvoirs publics, touchent de beaux salaires : on en voit même un émarger à 177 625 euros...

    Lire la suite...

  • Bastamag fait la nique à Bolloré

    En 2012, Bastamag publie un papier sur l'accaparement des terres agricoles en Afrique, en Amérique latine et en Asie. Parmi les investisseurs : le « groupe Bolloré, via une holding luxembourgeoise, la Socfin ». Cette dernière « gère des plantations d'hévéas et de palmiers à huile en Afrique et en...

    Lire la suite...

  • Lettre ouverte des étudiant.es dubliné.es

    "Nous sommes des étudiants exilés inscrits dans les différentes facultés de Lille sur ses 3 campus : Cité scientifique, Pont de bois et Moulins. Nous ne sommes pas dans le programme Pilot de l’Université de Lille. Notre demande d’asile a été enregistrée par la Préfecture en procédure...

    Lire la suite...

  • La Brique n°54 sur les ondes

    Le jeudi 29 mars, La Brique présentait son dernier numéro "L'erreur est urbaine", au Alt'O Post à Fives. Cette présentation a été réalisée en présence de l'APU Fives ainsi que de la maman de Sélom. Ce dernier a été happé par un TER avec son ami Matisse, alors qu'ils fuyaient une brigade de police....

    Lire la suite...

  • 10 Avril - Faidherbe doit tomber

    Le 10 avril prochain à la MRES, le collectif Afrique, Survie Nord, le FUIQP 59/62 et l'Atelier d'Histoire critique lanceront officiellement leur campagne "Faidherbe doit tomber". L'objectif, à l'image des campagnes états-uniennes de l'été dernier visant à déboulonner les statues des généraux...

    Lire la suite...

  • Les Pimkie piqué.es au vif !

    Le 8 janvier dernier, le groupe Mulliez annonçait profiter de la nouvelle loi Macron visant « à simplifier l'embauche » pour supprimer des postes dans l'une de ses entreprises : Pimkie. Grâce aux ordonnances Macron, c'est au total 208 suppressions de postes qui étaient annoncées, et 37 fermetures...

    Lire la suite...

  • Pour les FFOC, cétacé !

    Les femmes des forces de l'ordre en colère (FFOC, ceci n'est pas une blague) étaient devant le commissariat central de Lille le 7 janvier dernier pour dire non, non et non aux policier.es victimes d'agressions. Si peu de temps après que Sélom et Matisse soient morts en fuyant la police, La Brique a...

    Lire la suite...

  • COMMUNIQUÉ DU COLLECTIF DE RÉSISTANCE À LA SÉLECTION

    A la suite de l'Assemblée Générale de lutte contre la sélection (25/01/2018) L'Assemblée Générale qui a eu lieu ce jour contre la sélection à l'université, et plus largement contre le plan étudiant, a réuni une centaine de personnes. Elle nous a permis de revenir en détail sur toutes les réformes...

    Lire la suite...

  • Soutenez la presse libre

    Ce qu'il faut défendre ! Alerte ! Le mensuel marseillais (national) CQFD est en galère. Avec la suppression de leurs deux emplois aidés et la baisse lancinante de leurs ventes en kiosque et par abonnement, le canard au chien rouge a besoin de soutien pour poursuivre son combat. "Pas de sub ni de...

    Lire la suite...

  • La Brique sur les ondes

    La Brique, notre journal sans peur, sans reproche, sans publicité, sans subventions, sans concession était sur les ondes de Radio Campus Lille le 23 décembre 2017. Interview depuis un des petits salons du Casinos Barrière, on fait le point sur le numéro 52. Pour écouter l'émission, c'est par ici...

    Lire la suite...